Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé

[Sondage] 47 % des Français opposés à la réforme des retraites

BLOG - 4 Juillet 2019

Par Institut Montaigne

Tous les mois, l'Institut Elabe interroge les Français pour Les Echos, l'Institut Montaigne et Radio Classique, ce mois-ci la question posée portait sur la réforme des retraites annoncé par le gouvernement.

Des Français partagés

Les Français sont partagés sur la réforme des retraites prévue par Emmanuel Macron et le gouvernement d’Edouard Philippe : 47 % y sont opposés (24 % très opposés et 23 % assez opposés), 27 % y sont favorables (6 % très favorables et 21 % assez favorables), 25 % n’y sont ni favorables, ni opposés et 1 % n’ont pas d’opinion sur la réforme.

Aucune catégorie sociale n’est majoritairement favorable à la réforme des retraites.

Les catégories sociales les plus opposées à cette réforme sont les 50-64 ans (53 %), les catégories sociales moyennes et inférieures (55 %), en particuliers les ouvriers (58 %), et les habitants des moyennes agglomérations (55 %). Chez les plus jeunes (18-24 ans et 25-34 ans), l’opposition à la réforme est l’opinion la plus forte (42% pour les deux tranches d’âge) mais ils sont également nombreux à exprimer une opinion plus neutre (respectivement 39 % et 36 % de ni favorables ni opposés à la réforme).

On constate une majorité relative favorable à cette réforme seulement chez les cadres et professions intellectuelles supérieures (43 %). Avec 39 % d’opinions favorables, les retraités aussi soutiennent de manière plus prononcée que la moyenne des Français cette réforme.

Politiquement, la réforme des retraites fait apparaître des clivages très marqués entre d’un côté les électeurs d’Emmanuel Macron et de François Fillon au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017, qui sont respectivement 60% et 55% à être favorables à la réforme, et de l’autre côté les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen, qui sont respectivement 71 % et 65 % à y être opposés.

Entre ces deux pôles, les abstentionnistes sont eux aussi plutôt opposés à la réforme (49 %) mais plus d’un tiers d’entre eux se déclare ni favorable ni opposé (36 %).

Des inconvénients fortement identifiés par les Français

Deux inconvénients de la réforme fortement identifiés par les Français : travailler plus longtemps et voir le montant de sa pension de retraite diminuer. Interrogés sur les inconvénients de la réforme des retraites prévue par l’exécutif, les Français ont cité les arguments suivants :

  • Il faudra travailler plus longtemps (74 % de citations, dont 44 % en 1er), ce sont notamment les électeurs de Jean-Luc Mélenchon au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 (87 %), les ouvriers (80 %) et les 50-64 ans (78 %) qui citent le plus cet inconvénient.
  • Le montant des pensions de retraites va diminuer (74 % de citations, dont 30 % en 1er), ce sont notamment les électeurs de Marine Le Pen au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 (82 %) qui citent le plus cet argument
  • Il faudra faire de plus en plus appel à des organismes privés pour préparer sa retraite (59 % de citations, dont 11 % en 1er), ce sont notamment les retraités (67 %) et les 50-64 ans (62 %) qui citent le plus cet inconvénient.
  • On ne saura qu’au dernier moment le montant de la pension de retraite (46 % de citations, dont 6 % en 1er), notamment chez les 18-24 ans (58 %)
  • Les régimes spéciaux vont disparaître (25 % de citations, dont 5 % en 1er).

Seuls 4% des Français estiment que la réforme prévue n’a aucun inconvénient.

Et des avantages encore flous aux yeux des Français

Interrogés sur les avantages de la réforme des retraites prévue par l’exécutif, les Français ont cité les avantages suivants :

  • Les travailleurs pourront choisir librement s’ils veulent travailler moins ou plus, grâce à la mise en place d’un âge d’équilibre (46% de citations dont 16% en 1er).
  • L’âge légal de départ à la retraite restera inchangé (39% de citations, dont 25% en 1er), ce sont notamment les électeurs de Marine Le Pen (49%) au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 qui citent le plus cet avantage.
  • L’unification des régimes de retraites permettra une plus grande égalité (39% de citations, dont 16% en 1er), ce sont notamment les électeurs de François Fillon (58%) et d’Emmanuel Macron (50%) au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 qui citent le plus cet avantage.
  • La réforme permet de maintenir un système de retraites solidaire (36% de citations, dont 7% en 1er), ce sont notamment les électeurs de d’Emmanuel Macron (46%) et de François Fillon (41%) au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 qui citent le plus cet avantage.
  • L’équilibre financier des retraites sera préservé (34% de citations, dont 9% en 1er).
  • Le système de retraites et le calcul des pensions sera plus facilement compréhensible (29% de citations, dont 5% en 1er).

Pour 20% des Français, et notamment chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (32%), les abstentionnistes (30%) au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017 ainsi que pour les professions intermédiaires (28%) , cette réforme des retraites n’a aucun avantage.

 

Ajouter un commentaire

Commentaire

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017