Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé

Mathématiques : 40% d'élèves de 6e en grande difficulté

ARTICLES - 22 Octobre 2010

Selon une étude récente de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) au ministère de l’Education nationale, "37,7% des élèves qui entrent en sixième (…) ne maîtrisent pas suffisamment les notions mathématiques attendues en fin d’école primaire pour réussir de façon autonome au collège."

Cette étude[1] vient corroborer une récente publication de la DEPP qui soulignait une nouvelle baisse du niveau des élèves de CM2 en lecture, calcul et orthographe entre 1987 et 2007. Elle converge parfaitement avec les analyses du Rapport Vaincre l’échec à l’école primaire de l’Institut Montaigne (mai 2010).

Une fois encore, la situation de ceux qui comptent déjà parmi les plus fragiles est la plus préoccupante, puisque ce sont les élèves scolarisés dans les écoles publiques de l’éducation prioritaire dont les performances sont les plus faibles.

Cette accumulation de résultats et de bilans augure mal des résultats de la France dans l’étude PISA 2009 qui sera dévoilée en décembre 2010. L’estimation des performances de notre pays est très attendue puisqu’elle viendra souligner une tendance sur dix ans (PISA 2000, 2003, 2006 et 2009).

Comme le rappelait un communiqué de presse récent de l’Institut Montaigne, lors de la publication du rapport de la Commission pour la libération de la croissance française, il est temps que les pouvoirs publics se mobilisent véritablement autour de ces enjeux cruciaux pour l’avenir de notre pays.

 

  • Commentaires
    Commentaires

    Soumis par Institut Montaigne le dim 02/01/2011 - 12:49

    Il n'est pas étonnant que le niveau soit en baisse compte tenu que dans beaucoup d'écoles ce sont les enfants et les parents qui commandent. Il ne faut surtout pas surcharger les pauvres petits trésors.

    Mélu caphiclo@msn.com

    Soumis par Institut Montaigne le dim 02/01/2011 - 15:11

    Le niveau baisse a cause du manque de séances de lecture, voir leur absence ! Les enseignants proposeent ax parents de faire lire l'enfant, or pour bcp d'enfts la lecture proposée par les patents est perçue comme une punition, donc refusée souvent. En classe, la "compétition" fera son effet vu que chqe élève voudra faire mieux que son voisin et se ferait " une honte" de lire mal ... La lecture est la base de toutes filière (maths, histoire, ...)

    Bledina samsanseul@live.fr

    Ajouter un commentaire

    À propos des formats de texte

    Commentaire

    • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
    • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
    • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

...

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017