Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Adapter la formation de nos ingénieurs à la mondialisation

    PUBLICATION - février 2011
Auteurs
Romain Bordier, Aloïs Kirchner et Jonathan Nussbaumer
Cette étude propose dix pistes concrètes pour valoriser les comportements innovants et entrepreneuriaux des ingénieurs et leur offrir des outils, des moyens ainsi qu’un environnement propices au développement de la recherche et de l’innovation de haut niveau. Il en va de la compétitivité de notre pays et du rôle qu’il entend jouer dans la mondialisation.

Acteurs majeurs de l’innovation et piliers de la compétitivité de notre pays, les ingénieurs doivent être capables de développer des idées originales et de les mettre en œuvre sur le marché. Or la course effrénée à l’innovation impose que la recherche fondamentale soit réellement au cœur de l’enseignement supérieur. Comment former aujourd’hui les jeunes ingénieurs qui seront demain les acteurs des succès de la France ?

5 % des ingénieurs français

créeront leur entreprise au cours de leur carrière


Impact reçoit Romain Bordier, Aloïs Kirchner et Jonathan Nussbaumer.

Pour aller plus loin

  • Laurent Bigorgne : " Rendre nos ingénieurs plus compétitifs "
  • Michel Godet : " L'innovation n'est pas seulement technique"
  • Henri Lachmann : " L'innovation, le moteur de notre économie "
Téléchargements
Dans les médias
Les réalités contrastées
DANS LES MÉDIAS | 17 avril 2014
(...) Un rapport de l'Institut Montaigne en 2011, intitulé "Adapter la formation de nos ingénieur à la mondialisation", pointait certains archaïsmes au sein des grands établissements à la française : trois fois moins de création de start-up par rapport aux Etats-Unis, deux fois moins de brevets déposés et une culture de l'entrepreneuriat encore hésitante. (...)
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017