Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Les Bons d'épargne : un instrument de contrôle de la dette publique

    PUBLICATION - Décembre 2011
Auteurs
David Dautresme, Claude Bébéar et Frédéric Bonnevay
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
David Dautresme Conseiller spécial, Lazard Frères
Cette note a pour ambition de proposer un nouvel instrument de gestion de la dette publique. La mauvaise santé de nos finances publiques est une préoccupation majeure. Si la France bénéficie encore d’un coût d’endettement compétitif sur les marchés, cela ne suffit plus à calmer les craintes liées à un éventuel emballement de la dette française et à une hausse violente des taux. Dans ce contexte, l’introduction de "Bons d’épargne", instruments de rente permettant d’allonger la maturité de la dette à un faible coût et de mobiliser une épargne domestique profuse mais peu sollicitée, pourrait contribuer à améliorer significativement la gestion de la dette publique.

Cette note de l’Institut Montaigne a pour ambition de proposer un nouvel instrument de gestion de la dette publique. La mauvaise santé des finances publiques françaises, qui a longtemps laissé indifférents les investisseurs, est soudain devenue une préoccupation majeure. Si la France bénéficie encore d’un coût d’endettement compétitif sur les marchés de capitaux, cela ne suffit plus à calmer les craintes liées à un éventuel emballement de la dette française, à une possible dégradation de la signature de l’État et à une hausse violente des taux. Une réduction des dépenses publiques et une augmentation des recettes fiscales sont des conditions nécessaires, mais insuffisantes, à la maîtrise de ce risque. Dans ce contexte, l’introduction de  "Bons d’épargne", instruments de rente permettant d’allonger la maturité de la dette à un faible coût et de mobiliser une épargne domestique profuse mais peu sollicitée, pourrait contribuer à améliorer significativement la gestion de la dette publique.

 
 

91 % du PIB

taux de la dette publique à la fin 2ème trimestre en 2012


 
Téléchargements

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017