Aller au contenu principal
En ce moment
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Europe et Turquie : mariage ou PACS ?

    PUBLICATION - Décembre 2004
Auteurs
Philippe Manière, Michaël Cheylan
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Philippe Manière Directeur de l’Institut Montaigne de 2004 à 2009
Michaël Cheylan Président chez CAPafrique
Les liens qui unissent l’Union européenne et la Turquie sont importants : leurs échanges commerciaux et leur participation commune au sein d’organisations en témoignent. La seule question qui se pose pour l'avenir est donc celle de la forme juridique d'une « cohabitation » turco-européenne. Au-delà de cette question, il convient de s’interroger sur la nature profonde de l’Union. Ce double débat mérite que les arguments pour et contre l’adhésion de la Turquie soient présentés.
L’Union européenne et la Turquie ne peuvent pas se permettre de s’ignorer. Leurs échanges commerciaux sont loin d’être négligeables, et elles collaborent déjà au sein d’organisations internationales. Le problème est donc de savoir quelle forme de relation l’Union européenne et la Turquie veulent développer : désirent-elles aller vers l’adhésion ou se limiter à une coopération économique ?

Cette question est fondamentale car elle implique une réflexion plus profonde sur la nature même de l’Union européenne. Il s’agit de savoir si les pays européens veulent une Europe économique et monétaire avec des valeurs démocratiques communes ou s’ils préfèrent élaborer une Europe politique avec des ambitions stratégiques mondiales. Ce double débat mérite que les différents arguments, en faveur ou contre l’adhésion de la Turquie, soient exposés de manière succincte mais précise.
 
Téléchargements

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017