Aller au contenu principal
En ce moment
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Entre stratégie industrielle et politique de concurrence, quelle voie pour l'Europe ?

    PUBLICATION - Février 2008
Auteurs
Rainier d'Haussonville et Jean-Paul Tran Thiet
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Rainier d'Haussonville Directeur des Affaires Européennes, Veolia Environnement
Jean-Pierre Jouyet Secrétaire d'Etat aux Affaires européennes
Pascal Lamy Ancien membre de la Commission européenne, Directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce
Jacques Leflon Conseiller au Cercle de l'Industrie
Mario Monti Ancien membre de la Commission européenne, Président de l'Université Bocconi (Italie)
Dan Oliver Ancien Président de la Federal Trade Commission (Etats-Unis)
Gérard Worms Vice-Chairman de Rothschild Europe
Lionel Zinsou Associé-Gérant de Rothschild & Cie
Cette note propose des solutions pour concilier le développement d’une stratégie industrielle européenne et la politique commune de la concurrence afin de développer une politique de compétitivité globale rendant le territoire européen plus attractif pour les investisseurs. Cette politique, assortie d’indispensables choix technologiques, vise à développer une approche commune de contrôle des actifs stratégiques européens.
Lorsque les Français évoquent les bienfaits attendus d’une « véritable politique industrielle européenne », ils sont immédiatement suspectés d’être d’incorrigibles interventionnistes, de dangereux doctrinaires du patriotisme économique, voire les défenseurs zélés de secteurs en déclin… Leur tradition jacobine, leur histoire récente, de fait, nourrissent une certaine méfiance. Pourtant, une réflexion sur ce thème est légitime. Cette note propose de concilier le développement d’une stratégie industrielle européenne et la politique commune de la concurrence. Il s’agit de développer une politique de compétitivité globale rendant le territoire européen plus attractif pour les investisseurs, assortie d’indispensables choix technologiques. Les propositions formulées dans cette note incluent : faciliter l'identification de priorités sectorielles en Europe ; développer une approche commune de contrôle des actifs stratégiques européens ; donner un contenu concret au principe de réciprocité en matière industrielle ; refonder l'application des règles de concurrence au niveau communautaire, et développer une approche commune de contrôle des actifs stratégiques européens.

Pour aller plus loin


  • Ecouter le débat Libres Echanges du 19/02/2008, "Politique industrielle : obsession française ou urgence européenne ?"
Téléchargements

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017