Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé

Baisse du coût du travail : où en est-on ?

ARTICLES - 10 Novembre 2015

L'Insee a révélé, mercredi 28 octobre, les résultats de son étude sur "Les entreprises en France", dans laquelle sont notamment détaillées les évolutions du coût horaire du travail dans les différents pays membres de l'Union européenne. Si certains signaux sont au vert, notamment un coût du travail dans l'industrie française inférieur au coût allemand, les conclusions ne sont pas toutes satisfaisantes pour autant, la France présentant toujours un coût du travail pénalisant pour l'emploi.

Un coût moyen toujours plus élevé que la moyenne européenne tous secteurs confondus

Comme l’Insee le rappelle en début d’analyse, "en 2014, la France fait partie des pays de l’UE dans lesquels le coût horaire de main d’œuvre est élevé". La dynamique est certes encourageante : entre 2012 et 2014, le coût horaire tous secteurs confondus a moins augmenté en France (+0,8 %) qu’en Allemagne (+1,4 %), en Italie (+1,4 %) ou au Royaume-Uni (+1,9 %). Mais une heure de travail en France demeure bien plus chère que chez ses voisins : elle revient à 34,6 euros dans l’hexagone, contre 32 euros en Allemagne ou 22 euros au Royaume-Uni.

La France au coude-à-coude avec l’Allemagne dans l’industrie

C’est dans le secteur industriel que les améliorations sont les plus nettes : le coût horaire du travail y est désormais plus faible en France qu’en Allemagne, grâce à une hausse modérée depuis 2012 (+0.8 % par an contre +2.7 % en Allemagne). Cette différence, quoique très faible (37 euros en France contre 37,1 en Allemagne), est avant tout symbolique : l’Insee l’attribue notamment aux effets positifs du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) mis en place début 2013. S’ils sont souvent pris pour exemple, nos voisins d’outre-Rhin ont vu leur coût horaire dans l’industrie augmenter de manière significative au cours des six dernières années : il n’était que de 32,5 euros en 2008.

cout_horaire_de_main_d_oeuvre.png

Un coût du travail industriel toujours trop élevé qui nuit à l’emploi

Le couple franco-allemand se distingue cependant par un coût horaire de travail dans l’industrie nettement supérieur à la moyenne européenne. Ce constat est préoccupant, lorsque l’on connait l’impact de cette variable sur le taux de chômage. L’essentiel du chômage est en effet concentré sur les personnes peu qualifiées, dont le salaire est inférieur à 1,5 Smic. C’était l’un des principaux constats de l’étude Marché du travail : la grande fracture menée par l’Institut en février 2015. Or, l’industrie emploie beaucoup de travailleurs peu qualifiés. Œuvrer pour une baisse du coût horaire, en particulier dans l’industrie, doit donc rester une priorité.

 

  • Commentaires

    Ajouter un commentaire

    À propos des formats de texte

    Commentaire

    • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
    • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
    • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

...

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017