Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé

Maya Kandel

Senior Fellow et directrice du programme États-Unis

Historienne, spécialiste de la politique étrangère américaine, chercheuse associée à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (CREW), Maya Kandel est directrice du programme États-Unis.

Avant de rejoindre l’Institut, Maya Kandel a été responsable des États-Unis et des relations transatlantiques au CAPS (Centre d’Analyse, de Prévision, et de Stratégie) du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (2017-2021) ; elle était également rédactrice en chef des Carnets du CAPS. De 2011 à 2016, elle a dirigé le programme États-Unis de l’IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire). Maya Kandel a également travaillé comme journaliste auprès de médias tels que Forbes, Libération ou encore France Télévisions, tout en menant des recherches doctorales sur la prise de décision aux États-Unis.

Elle a créé le blog Froggy Bottom sur la politique étrangère des États-Unis. Elle a également écrit de nombreux articles dans des revues universitaires et généralistes et est fréquemment sollicitée par les médias. Elle a été auditionnée à plusieurs reprises sur les États-Unis par des commissions parlementaires. Son dernier livre, Les États-Unis et le monde, de George Washington à Donald Trump, est paru en 2018 aux Éditions Perrin. Elle a également co-écrit La Catastrophe climatique, avec son père, l’astrogéophysicien Robert Kandel (Hachette, 2009).

Diplômée de Columbia University (SIPA) et de Sciences Po Paris, elle est titulaire d’une thèse sur le Congrès américain et les déterminants intérieurs de la politique étrangère, qui a reçu le prix géopolitique de thèse de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale en 2010 et a été publiée par CNRS Éditions en 2013 sous le titre Mourir pour Sarajevo ? Les États-Unis et l’éclatement de la Yougoslavie.

Blog

...

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017