Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Comment renforcer l’Europe politique

    PUBLICATION - Janvier 2014
Cette note est le fruit des réflexions d’un groupe dirigé par
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Rainier d'Haussonville Directeur des affaires européennes chez Veolia Environnement
Martin Koopmann Directeur de la Fondation Genshagen
Christian Lequesne Directeur du Centre d’études et de recherches internationales de Sciences Po
Jean-Pierre Mignard Avocat associé chez Lysias
Cyrille de Montgolfier Directeur des affaires européennes et institutionnelles chez AXA
Jérôme Brouillet Rapporteur du groupe de travail, Conseiller référendaire à la Cour des comptes
Les institutions européennes souffrent d’un triple déficit, de lisibilité, de transparence et de légitimité, qui engendre incompréhension et euroscepticisme chez les citoyens. Alors que prévaut le sentiment d’une Europe impuissante face à la crise, les sondages indiquent que les prochaines élections européennes se caractériseraient par une abstention record et un renforcement du poids des extrêmes. Cette note avance des évolutions ambitieuses pour que ce scrutin donne lieu à une véritable refondation du projet politique européen, pour qu’il réponde enfin aux attentes des citoyens.

Les institutions européennes souffrent d’un triple déficit, de lisibilité, de transparence et de légitimité, qui engendre incompréhension et euroscepticisme. Les critiques contre l’euro n’ont jamais été aussi fortes et les mesures d’austérité suscitent une défiance croissante à l’égard de l’intérêt économique de la construction européenne, accusée de défendre les marchés et les places financières au détriment des peuples. L’Union européenne échoue jusqu’à présent également dans la constitution d’une véritable politique étrangère commune.

Alors que prévaut le sentiment d’une Europe impuissante face à la crise, les sondages font redouter que les prochaines élections européennes se caractérisent par une abstention record et un renforcement du poids des extrêmes.

L’Institut Montaigne considère que ce contexte de crise constitue une opportunité de relancer le projet politique européen. L’Europe doit incarner concrètement les besoins des citoyens et se saisir des questions clés que sont la formation et l’emploi. Cette note propose donc des évolutions ambitieuses pour que le scrutin européen soit l’occasion d’une véritable refondation politique et que l’Europe réponde enfin aux attentes des citoyens.

5,6 millions

de jeunes Européens de moins de 25 ans sont au chômage


37 %

des Européens pensent que l’intégration économique a renforcé l’économie européenne

Téléchargements

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017