Aller au contenu principal
En ce moment
Exemple : Education, Europe, Santé
15 Février 2022

Le mardi 15 février, un petit déjeuner réservé à nos entreprises adhérentes était organisé autour de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France et président de la Banque des règlements internationaux (BRI), en échange avec François Pérol, managing partner, co-président du comité exécutif de Rothschild & Co et co-président du rapport de l’Institut Montaigne, Natacha Valla, doyenne de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po, membre du comité directeur de l’Institut Montaigne et co-présidente du rapport de l’Institut Montaigne et Jean-Werner de T'Serclaes, managing director & senior partner au Boston Consulting Group et rapporteur général du rapport de l’Institut Montaigne, dans le cadre du cycle "Dirigeants".

Depuis la crise financière de 2008, les banques européennes se trouvent dans une situation bien particulière : alors que leurs bilans semblent n’avoir jamais été aussi solides, elles restent néanmoins mal valorisées par les marchés financiers. Ayant vu leur rentabilité se dégrader, délaissées par les investisseurs, elles pourraient ne plus avoir demain les moyens de leur développement, au moment précis où, concurrencées sur les marchés mondiaux par des banques américaines, et dans tous les compartiments de leur activité par les nouveaux acteurs technologiques, elles ont plus que jamais besoin d’investir pour assurer leur avenir. S’il s’agit bien là d’un problème pour les banques, cela l’est tout autant pour l’Europe, en tant que puissance économique et politique. Comment remédier à cette situation ? À l’aide de quels outils l’Europe peut-elle renforcer la compétitivité de ce secteur stratégique ? 

Cet événement a réuni un groupe d’experts et d’adhérents de l’Institut Montaigne.


 

 

...

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017