Aller au contenu principal
En ce moment
Exemple : Education, Europe, Santé

L’économie indienne face au choc du coronavirus

BLOG - 27 Mars 2020

Le train de dépenses budgétaires visant à amortir la crise du Covid-19 que le gouvernement indien vient de dévoiler le jeudi 26 mars est relativement limité si on le compare aux efforts que le pays avait consentis en 2008-09, lorsque le déficit budgétaire était passé de 2,5 % à 6 % du PNB en un an. C’est qu’entre-temps le pays a vu ses marges de manœuvre budgétaires se réduire. L’économie indienne a connu un ralentissement qui s’est brusquement accéléré l’an dernier lorsque des facteurs conjoncturels tenant notamment aux fragilités du secteur financier ont servi de catalyseurs aux faiblesses structurelles de la société indienne, comme le déclin de l’agriculture dont vit encore 55 % de la population. Ces facteurs structurels – à commencer par le creusement des inégalités qui s’est traduit par une augmentation du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté – rendaient d’autant plus nécessaire un plan d’aide aux plus démunis et aux jeunes, durement touchés par le chômage depuis l’an dernier. L’épuisement des ressources de l’Etat ne permettra sans doute pas d’éviter une crise sociale dont les conséquences politiques sont encore incertaines.

 

Télécharger le Policy Brief  L’économie indienne face au choc du coronavirus

 

Copyrigh : ARUN SANKAR / AFP

 

A voir aussi

Ajouter un commentaire

Commentaire

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017