Aller au contenu principal
En ce moment
Exemple : Education, Europe, Santé

L’Europe dans la France

BLOG - 3 Juin 2009

Soubresauts, jacqueries, frondes, révoltes, révolutions : la France, historiquement, a toujours avancé par à-coups. Depuis 1958, un vent nouveau souffle sur notre pays, qui remet en cause ce vieux modèle éruptif. En cinquante ans, peu à peu mais de façon profonde, l’Europe est entrée dans la France. Elle l’a métamorphosée. A tous points de vue : économique, environnemental, fiscal, social, juridique, politique.

La France ne vend plus aujourd’hui 80% de ses produits à l’Afrique francophone, comme en 1958, mais à ses partenaires européens. Elle qui regardait la concurrence du coin de l’œil, elle l’admet de plus en plus comme un principe stimulant, en accepte le jeu même pour ses grandes entreprises publiques (voyez le téléphone, l’électricité, les chemins de fer). La possibilité d’avancer sur le paquet Climat-Energie est dû à l’Europe. La décision de modifier un taux de TVA revient d’abord à Bruxelles (voyez pour la restauration). Impossible pour notre pays désormais de refuser l’accès de son marché à des travailleurs européens (voyez la polémique sur les plombiers polonais). L’économie de marché a pénétré la société française, non pour la dissoudre ou pour la détruire, mais pour lui insuffler une dynamique, pour l’ouvrir, pour lui redonner du mouvement. L’essentiel de la législation française provient des lois votées par le Parlement européen (plus de 70%). Quant aux clivages politiques, ils éclatent progressivement sous l’effet de l’Europe : la gauche comme la droite connaît ses pro européens comme ses eurosceptiques, plus proches les uns des autres que leurs arrimages partisans respectifs ne le laissaient prévoir.

En un mot, l'Europe agit comme une sorte de levier introduit sous l’Hexagone. Elle substitue aux évolutions heurtées la logique d’une réforme permanente. Elle permet à notre pays de mesurer ses retards, ses avances, les progrès à réaliser. Les élections du 7 juin prochain sont une occasion de ne pas oublier que la France, aujourd’hui, est d’abord européenne. La première des propositions que pourraient faire les électeurs français est là : voter en masse pour montrer que leur vie quotidienne passe par le renforcement de l’Europe.

 

Ajouter un commentaire

Commentaire

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017