Aller au contenu principal
En ce moment
Exemple : Education, Europe, Santé

Faire de l’innovation dans les PME une VRAIE priorité

Analyses - 7 Février 2008

Encourager nos PME à innover, c’est une antienne de l’Institut Montaigne et désormais un leitmotiv pour le Gouvernement. A preuve, la succession de mesures prises en l’espace de quelques mois : la fusion d’OSEO et de l’Agence de l’innovation industrielle (AII), la création des jeunes entreprises universitaires (JEI), etc., qui mettent l’accent sur les PME et l’innovation. Parmi celles-ci : la mesure « ISF PME », qui permet aux 500 000 assujettis à l’impôt sur la fortune de réduire leur facture fiscale en investissant dans les PME à hauteur de 50 000 euros via les fonds d’investissements de proximité (FIP), les fonds communs de placement à risques (FCPR) et les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI).

Tout ça est un peu technique mais c’est un pas qui va dans la bonne direction. Ou plutôt un demi pas. Le Gouvernement en effet ne peut s’en contenter. Nos PME ont besoin de davantage de capitaux privés pour accroître leur capacité d’innovation, principale source de compétitivité et de croissance dans l’économie de la connaissance. A cette aune, la déduction de 50 000 euros permise par le Gouvernement est une mesure intéressante mais nettement insuffisante, eu égard aux besoins des entreprises. Dans leur phase de développement, les investissements nécessaires en matière de R&D (recherche et innovation) peuvent facilement atteindre la dizaine de millions d'euros, voire plus. Ce n’est donc pas à coup de 50 000 euros par-ci et de 50 000 euros par-là que l’on y arrivera !

Pour attirer davantage de capitaux privés dans les entreprises innovantes, un dispositif nettement plus incitatif pour les investisseurs potentiels doit voir le jour. D’où la proposition de l’Institut Montaigne d’aligner la fiscalité des investissements dans les PME innovantes sur celles des… œuvres d'art ou même encore des… forêts. Une mesure simple consisterait à sortir les investissements en FCPI et en FCPR de l’assiette de l’ISF afin d’inciter les particuliers fortunés à investir en France sur un secteur-clé pour la croissance.

Faire de l’innovation dans les PME une VRAIE priorité, c’est éminemment souhaitable. En tout cas, au moins autant que l’achat d’hectares de forêt ou de tableaux de maître...

 

  • Commentaires
    Commentaires
    ven 08/02/2008 - 14:36 Par TRISPAL

    Le vrai probléme : pourquoi n'est elle pas en place ? La vraie réponse pourrait faire avancer le débat. Lorsque M. RAFFARIN élude, mystifie le débat sur la recherche, qu'il argumente en défendant son budget sur la recherche ilm commet une erreur grave. Notre budget de recherche est le 12éme du monde alors que nous sommes censés être la 5éme ou la 6éme puissance TOUT EST DIT. si le MEDEF ne s'acharnait pas sur les 35h ou le code du travail, nous pourrions nous attaquer aux vraies de notre pays.


    ven 08/02/2008 - 14:36 Par trispal

    Le vrai problème : pourquoi cette mesure n'est elle pas en place ? La vraie réponse pourrait faire avancer le débat. Lorsque M. RAFFARIN élude, mystifie le débat sur la recherche, qu'il argumente en défendant son budget sur la recherche il commet une erreur grave. Notre budget de recherche est le 12éme du monde alors que nous sommes censés être la 5éme ou la 6éme puissance TOUT EST DIT. si le MEDEF ne s'acharnait pas sur les 35h ou le code du travail, nous pourrions nous attaquer aux vraies plaies de notre pays.


    mar 04/03/2008 - 16:52 Par foufouille

    c'est un faux probleme probleme

    -un brevet coute cher
    -une pme ne peut se battre contre une multinationale efficacement

    -ex : a l'epoque des problemes de bacteries des les oeufs servant a fabriquer le vaccin de la grippe, un petit laboratoire innove et arrive a fabriquer un vaccin avec des pomme de terre. Pasteur vexe de ne pas avoir trouve avant "vole", "s'attribue" ce brevet. cette petite societe a mis des annees a recupere ses droit
    -ou : un francais pauvre invente un pistolet servant de manette pour une console. pensant gagnez de l'argent il propose son invention au fabricant. le fabricant a considere qu'il avait deja eut cette idee et n'a rien paye
    Je suis le pot de fer, ait 50 avocat, beaucoup d'argent et des amis franc-maçons. le pot de terre un avocat et peu d'argent
    qui gagne ?


    Ajouter un commentaire

    À propos des formats de texte

    Commentaire

    • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
    • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
    • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

...

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017