Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Redonner sens et efficacité à la dépense publique - 15 propositions pour 60 milliards d’économies

    PUBLICATION - décembre 2012
Président du groupe de travail
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Simon Bertoux Co-rapporteur, maître de conférence à l’Ecole polytechnique et à Sciences Po
Maël de Calan Co-rapporteur, cadre dans le secteur privé et maître de conférence à Sciences Po
Jean-Luc Boeuf Directeur des collectivités territoriales du groupe Bull
Antoine Dumurgier Directeur Passage au Numérique, Edenred France
Jean-François Rial Président-directeur général de Voyageurs du Monde
François Rojas Président de Timesherpa
Depuis trente ans, l’action publique s’est souvent résumée à créer de nouvelles dépenses portant celles-ci à 57 % du PIB. Or, sur la même période, le niveau des recettes a été inférieur de trois à quatre points de PIB à celui des dépenses. Cet écart a creusé la dette année après année, jusqu’à faire naître une nouvelle catégorie de dépenses, en passe de devenir la première de toutes et de paralyser l’action publique : la charge d’intérêts. Pour redonner à la dépense publique tout son sens, restaurer notre compétitivité et pérenniser notre modèle social, il est urgent de la réduire. Nos propositions visent une économie globale de 3 % du PIB.

Le rapport de l’Institut Montaigne propose de parvenir en cinq ans à une économie de près de 60 milliards d’euros en matière de dépenses publiques de fonctionnement et d’intervention. Il est aujourd’hui indispensable de réduire la dépense publique si l’on souhaite lui  redonner tout son sens, restaurer notre compétitivité et pérenniser notre modèle social.

13 %

des dépenses de l’Etat sont consacrées au paiement des intérêts de la dette

 
Pierre-Mathieu Duhamel présente les idées principales du rapport.

Pour aller plus loin

  • Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne
Téléchargements
Dans les médias
La vraie valeur des "cadeaux" aux entreprises
DANS LES MÉDIAS | 23 avril 2014
(...) "Le gel des prestations ne faisait pas partie de nos propositions, car c'est une solution de facilité et pas une mesure pérenne", souligne Maël de Calan, le corapporteur de l'étude de l'Institut Montaigne, en 2012, qui avait identifié 60 milliards d'euros d'économies "structurelles". (...)
Remettre à plat la fiscalité ? Chiche !
DANS LES MÉDIAS | 19 novembre 2013
(...) Fusionner Impôt sur le revenu et la CSG « Cette question fera partie du débat », a affirmé Jean-Marc Ayrault aux Echos. Un énième revirement de l'exécutif sur un sujet devenu explosif au sein de la majorité.
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017