Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Pour une fonction publique audacieuse et "Business friendly"

    PUBLICATION - avril 2014
Présidente du groupe de travail
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Jean-Paul Bailly Ancien président de la RATP et du Groupe La Poste
Guillaume Boudy Conseiller maître, Cour des comptes
Philippe Caïla Conseiller du comité de direction de la CDC, Directeur de cabinet du Secrétaire d’État à la Fonction publique (2007-2009)
Sandra Enlart Directrice générale, Entreprise & Personnel
Fabrice de Gaudemar Membre du directoire, Eurazeo
Jacques Guillot Directeur des ressources humaines, Générale de Santé
Rainier d’Haussonville Directeur des affaires publiques, Veolia Environnement
Anne-Marie Idrac Ancienne présidente de la RATP et de la SNCF, ancien ministre
Marc-Antoine Jamet Secrétaire général du groupe LVMH
Olivier Lajous Ancien Directeur des ressources humaines, Marine nationale
Nathalie Loiseau Directrice, École Nationale d’Administration
Hubert Loiseleur des Longchamps Directeur des affaires publiques, Total
Jérôme Nanty Secrétaire général, Transdev
Cristina Romao Directrice Accès au marché et affaires publiques Europe du Sud, Stallergenes
Afin de mieux comprendre les points de blocage et les attentes des acteurs économiques vis-à-vis de la fonction publique, l’Institut Montaigne a mené de nombreuses auditions pour entendre les entreprises qui, au jour le jour, interagissent avec des agents publics. Si toutes ont salué le sérieux et la compétence des agents publics, les entreprises ont également déploré le décalage souvent fort entre le "temps de l’administration" et celui de l’entreprise. Ce rapport met en exergue des propositions concrètes et s’attache à montrer que leur mise en œuvre est non seulement possible mais le plus souvent déjà amorcée.

Acteurs quotidiens de la cohésion sociale à travers l’éducation, la santé ou encore la mise en œuvre de la politique fiscale, les 5,5 millions d’agents publics que compte la France sont également acteurs de la compétitivité lorsqu’ils sont régulateurs, acheteurs ou producteurs de normes pour la vie des affaires.

La gestion des ressources humaines au sein de la fonction publique devient aujourd’hui le principal levier de la modernisation de l’action publique : l’activer en vue d’améliorer la qualité et l’efficacité du service rendu constitue un objectif sans doute encore inédit mais qui va s’imposer très vite de manière prioritaire et continue.

Le rapport Pour une fonction publique audacieuse et "Business friendly" est le fruit d’une démarche originale : donner la parole aux entreprises qui interagissent quotidiennement avec les agents publics. Entre incompréhension et méconnaissance réciproque, les deux mondes du public et du privé semblent trop souvent étanches l’un à l’autre ; pourtant, des expériences de collaborations réussies montrent que des changements structurels sont possibles. Ce travail propose d’œuvrer à l’association systématique et quotidienne des agents publics à l’enjeu qu’est notre compétitivité, pour lequel doivent concourir tous les secteurs d’activités de notre pays.

5,5 millions

d’agents publics en France


13%

du PIB consacré aux rémunérations des agents publics

Josette Théophile, Senior Advisor, SIA Partners
Téléchargements
Dans les médias
Reformer par les RH
DANS LES MÉDIAS | 21 juillet 2014
Jusqu'alors, les efforts pour moderniser la fonction publique ont été de deux ordres : des mesures collectives d'application uniforme qui ont concerné tantôt les effectifs tantôt les macro-structures, à l'instar de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) ; des innovations techniques, notamment dans le domaine du numérique, qui ont rendu plus faciles les démarches administratives. Les premières ont été plus polémiques qu'efficaces; les secondes très appréciées par les usagers mais ne changent pas structurellement le fonctionnement de la fonction publique. Seule, la mise en place d'une GRH de proximité permettra de mettre en responsabilité les agents, de leur donner la capacité d'innover et de travailler autrement afin d'améliorer la qualité du service public et de participer eux aussi à l'effort de compétitivité national. A ce titre, quand on écoute les "usagers clients", on constate que trois leviers doivent être actionnés : donner un sens et une finalité aux actions des agents publics ; faciliter une organisation du travail et un encadrement de proximité responsabilisant pour les agents et lisibles pour les bénéficiaires; diversifier les profils pour favoriser l'esprit d'innovation.