Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Avoir des leaders dans la compétition universitaire mondiale

    PUBLICATION - octobre 2006
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Sylvain Fort Chargé de mission à la Direction générale, BNP Paribas, Rapporteur du groupe de travail
Elie Cohen Directeur de Recherche au CNRS EC
Daniel Laurent Professeur des Universités
Christophe Malaterre Consultant indépendant, co-auteur du « Manifeste pour un MIT à la française »
Françoise Mélonio Professeur de littérature française à l’université Paris-Sorbonne
Pierre Velz Professeur, École nationale des ponts et chaussées
Les classements internationaux se sont montrés extrêmement sévères envers les établissements d’enseignement supérieur français. Les universités françaises et les grandes écoles ne correspondent désormais plus aux critères d’excellence élaborés par les institutions internationales qui mettent au point les classements.
Après avoir identifié les sept conditions que doit remplir un pôle universitaire et de recherche pour prétendre à l’excellence mondiale, le groupe de travail « Enseignement supérieur » de l’Institut Montaigne propose cinq projets de rapprochement ou de création d’établissements.
L’enseignement supérieur français a été jugé de manière très sévère par les classements internationaux, notamment celui de Shanghai. Afin de gagner des places et de mieux figurer au sein de ces classements, il convient de s’interroger sur les mesures à mettre en œuvre.

Le groupe de travail « Enseignement supérieur » de l’Institut Montaigne a donc réfléchi à l’élaboration de propositions qui favorisent une meilleure visibilité des institutions françaises à l’international. Pour cela, les membres du groupe de travail ont dans un premier temps identifié sept conditions, à leurs yeux indispensables, pour qu’un pôle universitaire ou de recherche puisse atteindre l’excellence. Dans un second temps, ils proposent cinq projets de rapprochement ou de création d’établissements. Les contours précis de ces projets devront en revanche être déterminés par les universités et par les grandes écoles. Quoi qu’il en soit, il convient de mettre rapidement ces projets en œuvre si la France veut figurer un jour dans le haut des classements internationaux.

Pour aller plus loin

  • L’Institut Montaigne, en partenariat avec KPMG, a porteé ses propositions lors de la campagne présidentielle de 2012.
  • Universités : l'excellence par la compétition - François Rachline
Téléchargements
Dans les médias
Campus haut de gamme
DANS LES MÉDIAS | 4 octobre 2006
L'éducation, accélérateur de croissance
DANS LES MÉDIAS | 8 octobre 2006
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017