Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Temps de travail : mettre fin aux blocages

    PUBLICATION - Octobre 2014
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Stéphanie Abélard Maître de conférences à SciencesPo, rapporteur du groupe de travail
Eric Aubry Ancien conseiller social du premier ministre François Fillon
Martine Daoust Professeur des universités, recteur
Mireille Faugère Ancienne directrice générale de l’AP-HP
Bernard Lemée Président du groupe Malakoff Mederic
Anne-Sophie Maignant Rapporteur du groupe de travail
Michel Pébereau Président d’honneur de BNP Paribas
Josette Théophile Senior adviser, Sia Partners
Ce rapport dresse un état des lieux exhaustif de la question du temps de travail en France et formule des propositions pour une réforme au service de la compétitivité et du maintien de notre modèle social.

Le constat est sans appel : les salariés français à temps plein travaillent moins que tous leurs voisins européens, dans des proportions inquiétantes, quelle que soit l’échelle de temps considérée : hebdomadaire, annuelle ou sur la durée totale d’une carrière.
 
À l’heure où la France traverse une crise profonde et reste désespérément sans croissance, l’impact macroéconomique d’une réforme du temps de travail peut permettre un changement. Cette réforme, pour réussir, devra s’appuyer sur la négociation en entreprise ou au niveau des branches pour les TPE et s’accompagner d’une réflexion quant à l’organisation du travail et au management intermédiaire.
 

8,8 Mds €

cout de l’absentéisme, en 2013, pour les entreprises du secteur privé


1 661 heures

durée effective annuelle de travail des salariés à temps plein, en France en 2013, soit 186 heures de moins qu’en Allemagne

Téléchargements
Dans les médias
1 661 heures travaillées en 2013
DANS LES MÉDIAS | 16 Octobre 2014
Les Français seraient-ils fâchés avec le travail ? L'ensemble des statistiques révèle en effet que la durée annuelle de travail des salariés à temps plein est dans notre pays parmi les plus faibles d'Europe : 1 661 heures en 2013, soit 186 heures de moins que l'Allemagne (Coe-Rexecode). C'est aussi en France que cette durée a le plus diminué depuis quinze ans. Cette moyenne cache de fortes disparités. Entre salariés et travailleurs indépendants, d'une part, puisque ces derniers comptent parmi ceux qui travaillent le plus en Europe ; entre secteurs public et privé, d'autre part ; entre entreprises, enfin, puisque les salariés des grands groupes travaillent en moyenne moins que ceux des PME-TPE. Ces disparités ne sont pas uniquement liées aux nombres d'heures hebdomadaires de travail.
Compétitivité : Faudra-t-il travailler plus sans gagner plus ?
DANS LES MÉDIAS | 8 Octobre 2014
Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne était l'invité d'Axel de Tarlé, jeudi 9 octobre dans l'émission "C à dire ?!" sur France 5

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017