Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé

La Cour des comptes est écoutée mais pas sur les déficits sociaux

ARTICLES - 12 Février 2014



Interview de Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne, parue dans Vosges Matin du 12 février 2014.

Les recommandations de la Cour des comptes sont-elles suivies ?
Globalement oui. Ce que disent les magistrats de la Cour des comptes a valeur normative. Aujourd'hui la Cour joue un rôle essentiel : ses rapports sont repris au Parlement, dans les collectivités et surtout dans les médias, ce qui était moins le cas il y a dix ans. Philippe Séguin et maintenant Didier Migaud ont su en faire une institution dans laquelle les Français ont totalement confiance. Elle occupe une place centrale dans le débat public. Ce qu'elle dit s'imprime dans l'opinion. Ses travaux très complets et très documentés contribuent à la prise de conscience d'une évolution nécessaire de la société et de la gestion des organismes publics et des finances publiques. Didier Migaud rappelle qu'il n'est pas le gouvernement. L'institution est dans son rôle quand elle tire la sonnette d'alarme sur les déficits, les dépenses inutiles, inconsidérées ou peu productives, quand elle rappelle le pouvoir à ses engagements financiers sociaux et politiques.

Lire l'intégralité de l'interview

Consulter le document de travail "1 151 milliards d’euros de dépenses publiques : quels résultats ?"

 

  • Commentaires

    Ajouter un commentaire

    À propos des formats de texte

    Commentaire

    • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
    • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
    • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

...

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017