Aller au contenu principal
En ce moment
Exemple : Education, Europe, Santé

Conférence de citoyens : des propositions toujours d’actualité

BLOG - 2 Octobre 2013



Près d'un an après la conférence de citoyens organisée par l'Institut Montaigne, un sondage réalisé auprès de 1000 Français par L'Opinion en direct  fin septembre 2013 par l'Institut CSA pour BFM TV plébiscite les propositions formulées dans l'avis sur le financement de la protection sociale rendu par le panel de citoyens à l'hiver dernier.

Cette enquête hebdomadaire permet de suivre les évolutions de l’opinion dans les solutions privilégiées par les Français au cours des dix dernières années. Le panel de Français sondé à cette occasion a été interrogé sur les actions qu’ils souhaiteraient voir menées par le gouvernement pour réduire le déficit de la Sécurité sociale :

• les mesures impactant le pouvoir d’achat, comme le moindre remboursement des médicaments et des consultations ou l’augmentation de la CSG, sont largement refusées par l’opinion publique ;
• à l’inverse, l’augmentation de la prescription de médicaments génériques a gagné beaucoup d’importance (43 % en 2013 contre 26 % en 2003) ;
• enfin, les Français restent majoritairement attachés à l’accès universel à la protection sociale : ils ne sont que 34 %, autant qu’en 2003, à souhaiter que le gouvernement module les remboursements en fonction des revenus de la personne.

Ces résultats vont dans le sens des propositions formulées dans l’avis produit par les 25 citoyens réunis par l’Institut Montaigne, pour répondre aux questions suivantes : "Quel système de santé voulons-nous ? Comment devons-nous l’utiliser et le financer pour qu’il soit viable ?".

Conscients du déficit qui pèse sur le système de santé et qui remet en cause sa viabilité à long terme, les citoyens appellent dans leur avis à une réforme globale de ses modalités de financement et à des économies. Les citoyens considèrent que les ressources du système de santé sont suffisantes, mais qu’il convient de les utiliser avec une plus grande modération. Leurs propositions pour "dépenser mieux" s’organisent autour de trois axes :

• la généralisation du dossier médical partagé (DMP) pour permettre la mise en place de parcours de soins coordonnés ;
• une responsabilisation accrue de l’ensemble des acteurs, notamment pour les inciter à modérer la prescription de médicaments et d’actes ;
• l’allègement des charges pesant sur le travail, qui pourrait être compensée par une hausse de la TVA ou de la CSG.

Pour aller plus loin :
Découvrir le programme de formation
Consulter le comité de pilotage
Institut CSA pour BFMTV, Les mesures privilégiées pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale, 25 septembre 2013.

 

Ajouter un commentaire

Commentaire

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017