Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé

Obliger les propriétaires-bailleurs à isoler leurs logements

BLOG - 30 Janvier 2008

Pour faire baisser nos émissions de gaz à effet de serre, il y a trois catégories de mesures possibles: favoriser le recours aux énergies alternatives, développer les technologies de captage et de stockage du CO2 et, tout simplement… faire des économies d’énergie – gaspiller moins ! Or, cette dernière piste est peut-être bien à la fois la plus accessible, et celle dont on parle le moins.

Si les énergies alternatives connaissent un véritable engouement, certaines ne sont pas dénuées d’effets discutables. L’acharnement à produire de l’éthanol à partir du maïs a déjà lourdement pesé l’an dernier sur les cours de cette plante et affamé au passage les Mexicains les plus pauvres. Quant à la manne publique octroyée aux promoteurs d’éoliennes, elle entraine une multiplication des projets d’installation au grand agacement des associations de riverains et dans des conditions financières de plus en plus polémiques. Autre recours pour limiter nos émissions de gaz à effet de serre : capturer artificiellement le dioxyde de carbone pour l’injecter dans des poches souterraines hermétiques. Les procédés expérimentés par les scientifiques sont prometteurs et bénéficient d’un intérêt croissant, mais cette technologie n’est encore qu’expérimentale, couteuse, et, elle-même…consommatrice d’énergie.

La maîtrise de la consommation reste donc la base d’une politique publique de réduction des émissions visant à l’efficacité. La France a d’ailleurs récemment instauré des aides à l’achat de véhicules propres. Mais, compte tenu de son poids dans les émissions – et du retard français en matière d’isolation - le logement est la source de dépenses énergétiques sur lequel doivent porter aujourd’hui les efforts. Des dispositifs fiscaux permettant aux ménages de déduire de leur impôt une partie des dépenses liées à l’amélioration énergétique de leur résidence principale existent déjà. Les propriétaires bailleurs bénéficient eux aussi d’un arsenal de mesures pour les encourager à entreprendre des travaux de rénovation dans les logements qu’ils mettent en location : TVA réduite, aide (sous certaines conditions) de l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat, possibilité de déduire de leurs revenus fonciers le coût de certains travaux, etc. Ces mesures sont utiles, mais nous pensons qu’aujourd’hui l’Etat doit aller au-delà de ces simples incitations en contraignant les propriétaires à effectuer, à la demande de leurs locataires et là où c’est nécessaire, des travaux d’isolation.

Du point de vue des locataires, cela réduira les émissions de gaz à effet de serre…mais aussi, et sensiblement, les dépenses de chauffage – vous avez dit « pouvoir d’achat » ? Mais même les propriétaires, naturellement réticents à voir peser sur eux de nouvelles obligations, tireront parti de ce dispositif : il permettra d’accroitre la valeur de leur bien, cela à coût finalement limité. Via le dispositif de crédit d’impôt existant, le contribuable paiera en effet une partie importante du nouvel équipement.

Oui, il est temps d’arrêter de jeter l’argent par les murs !

 

  • Commentaires
    Commentaires
    dim 03/02/2008 - 11:14 Par Marie-Zoé

    je serais très étonnée que vos idées coercitives vous attirent le soutient des propriétaires bailleurs qui n'ont pas forcément les moyens d'être "obligés" d'isoler leurs logements. Vos désirs et vos ordres sont bien mal venus quand on voit l'état de délabrement des "HLM". Tout cela au nom d'une idéologie du réchauffement climatique plus que contestable et sur laquelle il n'y a pas de consensus contrairement à ce qu'on veut nous faire croire.


    dim 03/02/2008 - 15:31 Par Evelyne Andrieu

    Je partage votre point de vue à 100 % et je suis à la recherche d'un point d'information unique et complet autant que faire se peut sur les normes et les aides disponibles, en ma qualité de futur bailleur pour mettre en oeuvre à 76330 Notre Dame de Gravenchon, dans le cadre de la rénovation d'une remise. Comme toujours en France, il faut mettre tellement d'énergie à "dégoter" la bonne information qu'il ne nous en reste plus pour agir. J'ai visité les sites ADEME et similaires, MiNEFI,et autres sans recueillir des éléments concrets. Vite passons à l'action. Aidez-moi
    Cordialement,
    Evelyne Andrieu


    lun 04/02/2008 - 17:13 Par ascorb

    plutôt que crédit d'impôts ,ne serait il pas préférable des prêts à taux réduits


    mar 05/02/2008 - 11:36 Par Gilles Trochet

    En réponse à Marie-Zoé :

    -Je ne suis pas sûr que nous cherchions absolument le soutien des propriétaires bailleurs en formulant cette idée, nous sommes même conscients qu’ils verront cette proposition d’un assez mauvais œil…mais beaucoup de locataires pauvres n’ont pas les moyens non plus de se ruiner à chauffer des logements pas du tout isolés (il en existe !).
    -Nous sommes également bien conscients que devoir procéder à des travaux d’isolation peut représenter une charge importante pour les propriétaires bailleurs, c’est la raison pour laquelle nous rappelons qu’il existe de nombreux dispositifs pour leur venir en aide (subvention de l’ANAH, crédit d’impôt, taux réduit de TVA, etc.) et que ces travaux entrepris ne le sont pas à fonds perdus, puisqu’ils contribuent à augmenter la valeur de leur bien immobilier.
    -Concernant le parc HLM, même si beaucoup a été réalisé dans le cadre des réhabilitations réalisées depuis 20 ans, ces organismes devraient être soumis de la même façon à l’obligation d’isoler les logements.
    -Enfin, je ne crois pas que le réchauffement de la planète ne soit, comme vous le dites, qu'une idéologie, au contraire, la perspective d'un bouleversement du climat résultant de l'augmentation des gaz à effet de serre constitue un risque dont la réalité est désormais très largement reconnue (voir le rapport 2007 du GIEC).


    sam 09/02/2008 - 23:06 Par eb

    Bonaldi dit qu'il faudra commencer à porter une petite laine chez soi! Il n'y a pas de raison qu'on est 22°C dans nos logements toute l'année !
    L'isolation des logement va de soi avec la hausse des prix de l'énergie mais comment expliquez-vous que les logements en 2008 sont construits avec les normes et matériaux des années 70!?

    Il y a également l'éclairage des autoroutes et route (a l'exception des zones dangereuses (croisement de flux par exemple)! Les voitures sont équipées de phares non !?

    Non seulement tout cela réduirait nos émissions de CO2, mais réduirait également nos besoins en infrastructures (centrale de production d'énergie, etc.) et nous (entreprises francaises et Etat) permettrait d'investir ailleurs (meilleure efficacité des investissements).
    Mais nos gouvernants et élites sont encore restés au milieu des années 80!


    dim 24/02/2008 - 19:51 Par HRD

    " au nom d'une idéologie du réchauffement climatique plus que contestable et sur laquelle il n'y a pas de consensus contrairement à ce qu'on veut nous faire croire. "
    Le consensus ?
    La totalité des publication scientifiques vont dans la même direction : il y a réchauffement climatique dû à l'activité humaine.


    jeu 15/05/2008 - 14:01 Par laurent29pep

    Je suis propriétaire d'une petite maison ancienne. Je désire améliorer ce lgement pour mon locataire. Il me parait très difficile de m'y retrouver dans ces différentes aides tellement cela deviens compliqué. Il existe des contraintes; location minimum 3ans pour certain , 9 ans pour d'autre, Des plafonds de ressources. des Taux de 15, 25 40 ou 50% de crédits d'impôts ...etc.. Vite simplifiez vous la vie...


    dim 25/01/2009 - 02:52 Par Jacques 46

    bonjour : Je possède une maison comportant deux logements que je mets en location. Comme elle venait de mes parents et était ancienne : murs en pierre, installation électrique d'époque, je suis artisan retraité (électricien) et j'ai refait un logment en entier : isolation complète, réfection électricité, remplacement chaudière gaz. Cet appartement fait 48 m2, j'ai fait pour 22 000 euros de frais (marchandise, j'ai fait toute la main d'oeuvre, sauf le remplacement de la chaudière, et le remplacement des fenêtres par du double vitrage.
    Si on ne regardait que la rentabilité, cela ne vaut pas la peine de faire des travaux. Je l'ai fait car je n'ai que 61 ans, et si j'attends 10 ans, il n'est pas certain que j'aurai "la forme" pour le faire. Bien sûr, la main d'oeuvre qui est en quelques sortes n'est pas du tout prise en compte par les impôts. Donc, voilà où part l'argent des loyers passés et à venir, d'autant plus que je ne suis pas dans une région où les loyers sont élevés loin de là, il y a même saturation de... Logements.
    Et ça les gouvernements l'ignorent superbement et n'en tiennent aucun compte.
    Bien sûr, en effectuant le travail soi-même, on n'a pas droit aux aides.

    s


    lun 02/03/2009 - 16:07 Par iii

    Quand vous aurez lassé tous les petits bailleurs, quand ils auront cessé de louer car ils ne s'en sortent plus, vu toutes les dégradations commises par les locataires toujours eux soutenus, vous n'aurez plus qu'à les loger sous des tentes !


    mar 19/05/2009 - 16:45 Par juridique

    il faut avoir une économie d'energie


    Ajouter un commentaire

    Commentaire

    • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type='1 A I'> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id='jump-*'> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
    • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
    • Seules les images hébergées sur ce site peuvent être placées dans une balise <img>.

Envoyer cette page par email

L'adresse email du destinataire n'est pas valide
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017