Aller au contenu principal
Exemple : Education, Europe, Santé
  • Remettre la formation professionnelle au service de l’emploi et de la compétitivité

    PUBLICATION - mars 2013
Auteurs
ASMEP/ETI et Institut Montaigne
Ceux qui ont contribué à ce travail
Groupe de travail
Institut Montaigne Think Tank
ASMEP - ETI Syndicat des entreprises de taille intermédiaire
Selon la DARES, la dépense nationale pour la formation professionnelle et l’apprentissage a atteint 31,5 milliards d’euros en 2010. Son manque d’efficacité a déjà été souligné à maintes reprises, notamment par la Cour des comptes dans un rapport de 2008.
Fondée sur une enquête menée auprès de 500 ETI, cette note publiée en partenariat avec l’ASMEP-ETI fait un point détaillé de l’engagement et des attentes des ETI en la matière et formule cinq propositions pour accroître l’efficacité des politiques publiques de formation continue.

Selon la DARES, la dépense nationale pour la formation professionnelle et l’apprentissage a atteint 31,5 milliards d’euros en 2010. Son manque d’efficacité a déjà été souligné à maintes reprises, notamment par la Cour des comptes dans un rapport de 2008. 

L’Institut Montaigne, dans une étude d’octobre 2011, appelait à en finir avec les réformes non abouties.  Où en est-on aujourd’hui ?  Quelle place les entreprises de taille intermédiaire (ETI) ont-elles dans le système actuel ? Quel impact réel sur l’employabilité de leurs salariés ? Quelles propositions peut-on formuler pour remettre la formation professionnelle au service de l’emploi et de la compétitivité ?
Fondée sur une enquête menée auprès de 500 ETI, cette note publiée en partenariat avec l’ASMEP-ETI fait un point détaillé de l’engagement et des attentes des ETI en la matière et formule cinq propositions pour accroître l’efficacité des politiques publiques de formation continue.

31,5 Milliards €

en 2010 de dépense nationale pour la formation professionnelle et l’apprentissage

Téléchargements
Dans les médias
Formation professionnelle
DANS LES MÉDIAS | 9 avril 2013
Poursuivre la réforme des organismes collecteurs Afin de réduire l'empilement des structures et d'assurer une meilleure coordination, il faudrait poursuivre la réforme des OPCA et organiser un pilotage territorial unique de la formation. Les sommes affectées au financement de la vie syndicale devraient être réparties en fonction des résultats obtenus aux élections professionnelles. ll faudrait créer un organisme de certification et d'homologation pour évaluer la qualité des prestations proposées par les différents organismes cle formation (note publiée par l'Institut Montaigne, le 18 mars 2013)
Les entreprises de taille intermédiaire entendent peser sur la réforme
DANS LES MÉDIAS | 31 mars 2013
Objet d'une note conjointe de l'Institut Montaigne et de l'Asmep-Eti (syndicat des entreprises de taille intermédiaire et des entreprises patrimoniales) , douze propositions pour "remettre la formation professionnelle au service de l'emploi et de la compétitivité" ont été présentées le 18 mars à Thierry Repentin, alors ministre délégué à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage
Institut Montaigne
59, rue la Boétie 75008 Paris

© Institut Montaigne 2017