Institut Montaigne

François
Fillon

Les Républicains

Marine
Le Pen

Front National

Ville et Logement

Confier les aides au logement aux collectivités territoriales (17 Md€) et les intégrer au sein d’une prestation sociale unique, modulée en fonction de chaque situation individuelle.
Instaurer une TVA à taux réduit pour l’acquisition de la résidence principale ou pour un investissement locatif long, dans les périmètres de grands projets d’aménagements.
Supprimer l’encadrement des loyers et les différentes contraintes et charges pesant sur les bailleurs.
Favoriser les travaux de rénovation énergétique dans les logements par un prêt à taux zéro de la Banque de France
Regrouper en un seul ministère l’aménagement du territoire, les transports et le logement. Rééquilibrer la politique de la ville vers les zones désertifiées et rurales.
Réduire les dépenses de logement des ménages par un grand plan d’aide à la construction et à la réhabilitation des logements, par la baisse de la taxe d’habitation pour les plus modestes et le gel de son augmentation, et par la pérennisation des APL (suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul).
Réserver prioritairement aux Français l’attribution du logement social, sans effet rétroactif. Appliquer l’obligation de jouissance paisible sous peine de déchéance du bail.
Lancer un grand plan de construction de logements étudiants et revaloriser de 25 % les APL pour les jeunes jusqu’à 27 ans dès la première année du quinquennat.
Choisissez un candidat
Choisissez un thème
Comparer les propositions
Ville et Logement
de Marine Le Pen avec
Comparer les propositions
Ville et Logement
de François Fillon avec
Comparer les propositions
de Marine Le Pen et de François Fillon
sur le thème