Institut Montaigne

Marine
Le Pen

Front National

Emmanuel
Macron

En marche !

Administration et Institutions

Créer un corps d'inspection contre la corruption de la vie politique locale, le clientélisme et les atteintes à la laïcité
Créer un référendum d’initiative populaire, sur proposition d’au moins 500 000 électeurs.
Dégeler et revaloriser le point d’indice pour les fonctionnaires. Préserver le statut de la fonction publique. Etablir à deux jours le délai de carence dans le public et le privé pour le paiement des indemnités journalières d’assurance maladie.
Inscrire dans la Constitution la réduction du nombre de députés à 300 et de sénateurs à 200
Instaurer le scrutin proportionnel à toutes les élections. À l’Assemblée nationale, la proportionnelle sera intégrale avec une prime majoritaire de 30 % des sièges pour la liste arrivée en tête et un seuil de 5 % des suffrages pour obtenir des élus.
Revenir sur la loi sur le non-cumul des mandats pour les sénateurs
Supprimer les régions et les intercommunalités

Climat, Environnement et Agriculture

Développer massivement les filières françaises des énergies renouvelables (solaire, biogaz, bois…) grâce à un protectionnisme, au patriotisme économique, à l’investissement public et privé et aux commandes d’EDF. Décréter un moratoire immédiat sur l’éolien.
Interdire l’exploitation du gaz de schiste, tant que des conditions satisfaisantes en matière d’environnement, de sécurité et de santé ne seront pas réunies, et appliquer le principe de précaution en interdisant les OGM.
Nationaliser EDF
Avoir un marché du CO2 européen.
Tenir l’objectif de 32% en termes d'énergies renouvelables. Accélérer les investissements dans ce secteur.
Mettre en place dans toute la restauration collective 50% de produits bio, écologiques ou de circuits courts d'ici 2022.
Mettre en place une prime à la conversion de 1000 euros pour les ménages qui ont des véhicules fabriqués avant 2001.
Fermer en 5 ans les centrales électriques à charbon en concertation avec les exploitants pour assurer la reconversion des sites.
Interdire toute expérimentation même publique d'exploration des gaz de schiste.

Cohésion sociale et Solidarité

Faciliter l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, renforcer la lutte contre toutes les discriminations liées aux handicaps et à la santé et étendre le droit à l’oubli aux majeurs en rémission d’affection de longue durée, avec un délai maximal de 5 ans. Imposer un standard d’accessibilité pour les malvoyants et les malentendants.
Lancer un audit complet sur les structures d’accueil. Réorganiser et améliorer les politiques d’aide sociale à l’enfance.
Revaloriser l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), donner plus de moyens aux Maisons Départementales des Personnes Handicapés (MDPH) et développer une prise en charge de l’autisme et des troubles du spectre autistique.
Amplifier la lutte contre la fraude aux prestations sociales : une fraude grave entraînera désormais, en plus du remboursement, la suspension de la prestation.
Établir davantage de transparence sur l’attribution des logements sociaux par la mise en place d'un système de points, fondé sur des critères objectifs (taille de la famille, niveau des ressources, lieu de recherche). Il permettra à chacun de connaître ses chances d’obtention d’un logement et le délai d’attente prévisible.

Culture et Loisirs

Bâtir une loi de programmation du patrimoine. Augmenter le budget alloué de 25 %.
Créer une carte professionnelle pour le statut d’intermittent du spectacle.
Lancer un "Grand Plan national de création de filières des métiers d’art".
Supprimer Hadopi et ouvrir le chantier de la licence globale.
Taxer les GAFA (géants du Web).
Mettre en place un "pass culturel" de cinq cent euros pour les jeunes.
Ouvrir les bibliothèques après 18 heures en semaine et le dimanche.
Rendre accessible à tous les enfants l’éducation artistique par des appels à projets qui seront financés par les villes et l’État, et pour ce faire, remettre des associations, des groupes, les conservatoires, des clubs de théâtre, dans l’école.
Maintenir un budget de la culture constant tout le long du quinquennat, par des redéploiements.
Taxer les GAFA (géants du Web).
Garantir l'indépendance éditoriale des rédactions grâce à un nouveau statut des entreprises de presse sur le modèle des trusts anglo-saxons.
Mettre en place un nouveau statut de l'entreprise de presse pour protéger l'indépendance des médias.
Créer un fonds d’investissement de 200 millions d’euros pour soutenir la création.

Économie et Entreprises

Baisser de 5 % les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité.
Fixer l’innovation en France en empêchant en cas de subvention publique que la société soit cédée à une société étrangère pendant dix ans. Promouvoir les secteurs stratégiques de la recherche et de l’innovation, en augmentant la déductibilité fiscale des dons. Augmenter de 30 % le budget public de la recherche (pour le porter à 1 % du PIB).
Instaurer un patriotisme économique. Réserver une partie de la commande publique aux PME.
Instaurer une prime de pouvoir d’achat pour les bas revenus et les petites retraites
Recentrer le Crédit Impôt Recherche vers les PME et les startups, diriger une part de l’assurance-vie (2 %) vers le capital-risque et les startups et inciter les grands groupes à créer leur propre fonds dans les entreprises innovantes.
Transformer le CICE en allègement de charges pérenne
Assouplir les 35 heures, sans remise en cause de la durée légale du travail actuelle
Imposer les grands groupes de l’Internet sur leur chiffre d’affaires réalisé sur le sol français en luttant contre l’optimisation fiscale.
Doubler les plafonds pour pouvoir bénéficier du régime fiscal de la microentreprise.
Créer un site Internet unique donnant à chaque TPE ou PME les obligations légales et conventionnelles qu’elle doit respecter en fonction de sa situation. Les réponses fournies en ligne seront valables face à l’administration.

Education et Enseignement supérieur

Consacrer 50 % du temps d'enseignement en école primaire à l'apprentissage du français.
Durcir les conditions de passage en 6e
Instaurer une sélection au mérite à l'université.
Mettre fin au collège unique.
Rendre la scolarité payante pour les enfants de parents étrangers
Renforcer le réseau des écoles et des lycées français partout dans le monde.
Rétablir l’autorité et le respect du maître et instaurer le port d’un uniforme à l’école.
Revenir sur la réforme des rythmes scolaires.
Donner la priorité au primaire, diviser la taille des classes en CP et en CE1, généraliser l'apprentissage
Donner une liberté pédagogique et un droit à l’expérimentation pour les universités.
Accepter de publier régulièrement pour chaque filière les résultats d’insertion professionnelle, et accepter l’évaluation par les étudiants de leurs cursus et de leurs conditions d’études.
Déconcentrer la gestion du ministère de l’Éducation nationale.
Mieux rémunérer les professeurs de CP et CE1 en zones d'éducation prioritaires.

Emploi et Formation professionnelle

Créer un dispositif "premier emploi" qui exonère totalement de charges la première embauche d’un jeune de moins de 21 ans par une entreprise et ce pour un délai maximum de 2 ans.
Développer des lycées professionnels ou technologiques de la seconde chance sur tout le territoire pour les élèves sortis du système scolaire sans diplôme.
Retirer la loi Travail (dite loi El Khomri).
Revaloriser le travail manuel par l’établissement de filières professionnelles d’excellence (suppression progressive du collège unique, autorisation de l’apprentissage à partir de 14 ans).
Former 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés.
Développer les périodes de pré-apprentissage et les filières en alternance dans tous les lycées professionnels.
Préparer des licences professionnelles sur trois ans et en alternance.
Créer des "emplois francs" pour encourager l’embauche des habitants des 200 quartiers prioritaires de la politique de la ville. Quel que soit le lieu où elle se situe, une entreprise qui recrutera en CDI un habitant de l’un de ces quartiers bénéficiera d’une prime de 15 000 euros sur 3 ans.
Réformer l’assurance chômage

Europe et International

Engager un référendum sur la sortie de l’Union européenne
Instaurer des accords bilatéraux entre la France et l'Italie pour lutter contre l'immigration clandestine.
Mettre en place des campements humanitaires dans les pays limitrophes des pays en guerre.
Mettre en œuvre une politique de co-développement avec les pays d’Afrique fondée prioritairement sur l’aide au développement de l’école primaire, l’aide à l’amélioration des systèmes agricoles et l’aide au renforcement des outils de défense et de sécurité.
Pavoiser en permanence tous les bâtiments publics du drapeau français et en retirer le drapeau européen.
Refuser les traités de libre-échange (TAFTA, CETA, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.).
Rétablir les frontières nationales et sortir de l’espace Schengen (un dispositif particulier pour les travailleurs frontaliers sera mis en place pour leur faciliter le passage de la frontière). Reconstituer les effectifs supprimés dans les douanes par le recrutement de 6 000 agents durant le quinquennat.
Sortir de l'Euro et restaurer une monnaie nationale, le Franc
Établir un budget commun de la zone euro
Créer un fonds européen de défense
Développer une communauté européenne du numérique.
Avoir une politique commune en matière de gestion des identités et du renseignement.
Renforcer notre politique commerciale avec une puissante dimension antidumping.

Fiscalité

Baisser les charges sociales salariées
Défiscaliser les heures supplémentaires
Refuser toute hausse de la TVA et de la CSG. Maintenir l’ISF.
Renforcer la solidarité intergénérationnelle en permettant à chaque parent de transmettre sans taxation 100 000 euros à chaque enfant tous les cinq ans (au lieu de quinze ans actuellement) et en augmentant le plafond des donations sans taxation aux petits-enfants à 50 000 euros, également tous les cinq ans.
Supprimer le prélèvement à la source.
Supprimer les cotisations maladie et chômage des salariés et les compenser par une hausse de la CSG
Renforcer l'incitation au retour vers l'emploi en augmentant la prime d'activité.
Renforcer la fiscalité environnementale et inciter les acteurs économiques à changer leur comportement vis-à-vis de l’environnement.
Transformer l’ISF en un impôt sur la rente immobilière
Exonérer de taxe d’habitation 80% des Français

Justice, Sécurité, Défense

Créer 40 000 places supplémentaires de prison en 5 ans
Lutter contre les filières djihadistes : déchéance de la nationalité française, expulsion et interdiction du territoire pour tout binational lié à une filière djihadiste. Appliquer l’article 411-4 du Code pénal sur l’intelligence avec l’ennemi et placer en détention préventive tout individu de nationalité française en lien avec une organisation étrangère suscitant des actes d’hostilité ou d’agression contre la France et les Français. Etablir la liste de ces organisations.
Porter les dépenses de défense à 2 % du PIB en 2018 et à 3 % du PIB en 2022
Quitter le commandement militaire intégré de l’OTAN.
Recruter 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires
Renforcer le Service Militaire Adapté en Outre-mer
Rétablissement progressif d’un service militaire obligatoire d’une durée minimale de 3 mois
Réorganiser notre renseignement, en particulier dans sa dimension territoriale.
Développer la société de vigilance (formation aux gestes de sécurité, à la réaction en cas d’urgence, etc.)
Construire 15 000 nouvelles places de prison.
Créer un service obligatoire et universel d'un mois
Porter à 2% du PIB le budget de la défense en 2025
Remettre en place une police de proximité
Recruter 7 500 policiers et 2 500 gendarmes supplémentaires

Santé et Protection sociale

Créer un bouclier social pour les indépendants en leur proposant le choix de s’affilier au régime général ou de conserver la spécificité de leur régime après une refonte totale du RSI qui fonctionnera sur la base de l’auto-déclaration trimestrielle des revenus.
Instaurer une cinquième branche de sécurité sociale dédiée à la dépendance
Mettre en place une carte vitale biométrique pour lutter contre la fraude.
Mettre en œuvre une politique nataliste réservée aux familles françaises, en rétablissant l’universalité des allocations familiales et en maintenant leur indexation sur le coût de la vie. Rétablir la libre répartition du congé parental entre les deux parents.
Rehausser progressivement le plafond du quotient familial, rétablir la demi-part des veuves et veufs et la défiscalisation de la majoration des pensions de retraite pour les parents de famille nombreuse.
Réinstaurer la retraite à 60 ans
Supprimer l’Aide Médicale d’État
Refonder la sécurité sociale pour donner accès à tous aux mêmes droits. Redonner aux pouvoirs publics la charge de la stratégie et des décisions relatives à l’UNEDIC.
Revoir le financement de la protection sociale pour qu’il porte davantage sur la consommation, la pollution ou d’autres revenus que ceux du seul travail.
Faire de la prévention le principal axe de notre politique de santé.
Ne pas dérembourser des soins utiles pendant 5 ans. Préserver l’Aide médicale d’État (AME).
Réformer la tarification à l’activité
Rembourser à 100 % les prothèses auditives, dentaires, et les lunettes
Réformer en profondeur le régime de retraite

Société

Maintenir l’interdiction de la GPA et réserver la PMA comme réponse médicale aux problèmes de stérilité. Créer une union civile (PACS amélioré) qui viendra remplacer les dispositions de la loi Taubira, sans effet rétroactif.
Réduire l’immigration légale, mettre fin à l’automaticité du regroupement familial, supprimer le droit du sol
Refuser le principe de discrimination positive.
Rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale. Simplifier et automatiser leur expulsion.
Rétablir la laïcité partout, l’étendre à l’ensemble de l’espace public et l’inscrire dans le Code du travail.
Supprimer le droit du sol : l’acquisition de la nationalité française sera possible uniquement par la filiation ou la naturalisation dont les conditions seront par ailleurs plus exigeantes. Supprimer la double nationalité extra-européenne.
Revoir l’organisation de l’islam en France pour permettre aux musulmans d'être représentés, pour leur permettre de s’engager, pour leur garantir de pouvoir financer plus facilement et de manière indépendante les lieux de culte, pour soutenir des prédicateurs respectueux des règles de la République.
Démanteler les associations qui prêchent la haine de la République et de nos valeurs.
Réinvestir nos quartiers pour donner à leurs habitants de la mobilité et des opportunités.
Ne pas étendre l’interdiction du voile à l’université.

Transports et Infrastructures

Renationaliser les sociétés d’autoroutes.
Aller plus loin dans la rénovation thermique des bâtiments.
Réformer radicalement la politique des transports grâce à un Plan d’investissement pour moderniser les réseaux existants et développer de nouveaux services pour que tous les territoires soient raccordés efficacement aux lieux de travail, d’éducation, de culture ou de soins.
Poursuivre la convergence entre diesel et essence.

Ville et Logement

Favoriser les travaux de rénovation énergétique dans les logements par un prêt à taux zéro de la Banque de France
Lancer un grand plan de construction de logements étudiants et revaloriser de 25 % les APL pour les jeunes jusqu’à 27 ans dès la première année du quinquennat.
Réduire les dépenses de logement des ménages par un grand plan d’aide à la construction et à la réhabilitation des logements, par la baisse de la taxe d’habitation pour les plus modestes et le gel de son augmentation, et par la pérennisation des APL (suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul).
Regrouper en un seul ministère l’aménagement du territoire, les transports et le logement. Rééquilibrer la politique de la ville vers les zones désertifiées et rurales.
Réserver prioritairement aux Français l’attribution du logement social, sans effet rétroactif. Appliquer l’obligation de jouissance paisible sous peine de déchéance du bail.
Augmenter jusqu’à 30% la constructibilité des zones tendues afin de développer le logement intermédiaire
Construire 80 000 logements pour les jeunes.
Mettre en place des procédures accélérées dans les zones où le logement coûte trop cher afin de construire plus vite des logements et de faire baisser les prix de l’immobilier.
Choisissez un candidat
Choisissez un thème
Comparer les propositions

d'Emmanuel Macron avec
Comparer les propositions

de Marine Le Pen avec
Comparer les propositions
d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen
sur le thème