Institut Montaigne

François
Fillon

Les Républicains

Marine
Le Pen

Front National

Administration et Institutions

Donner aux communes une autonomie fiscale.
Imposer aux parlementaires élus qu'ils démissionnent de la fonction publique s'ils sont fonctionnaires.
Ne pas revenir sur la loi mettant fin au cumul des mandats
Ramener le nombre d’échelons des collectivités territoriales de 4 à 2 en clarifiant le partage des compétences entre ces deux échelons territoriaux et l’État.
Réduire le nombre de parlementaires
Revoir les modalités d'exercice des compétences transférées aux collectivités territoriales dans le cadre de la décentralisation.
Supprimer de notre Constitution le principe de précaution et le remplacer par un principe de responsabilité.
Supprimer environ 500 000 emplois publics sur le quinquennat
Revenir sur la loi sur le non-cumul des mandats pour les sénateurs
Inscrire dans la Constitution la réduction du nombre de députés à 300 et de sénateurs à 200
Créer un corps d'inspection contre la corruption de la vie politique locale, le clientélisme et les atteintes à la laïcité
Créer un référendum d’initiative populaire, sur proposition d’au moins 500 000 électeurs.
Dégeler et revaloriser le point d’indice pour les fonctionnaires. Préserver le statut de la fonction publique. Etablir à deux jours le délai de carence dans le public et le privé pour le paiement des indemnités journalières d’assurance maladie.
Instaurer le scrutin proportionnel à toutes les élections. À l’Assemblée nationale, la proportionnelle sera intégrale avec une prime majoritaire de 30 % des sièges pour la liste arrivée en tête et un seuil de 5 % des suffrages pour obtenir des élus.
Supprimer les régions et les intercommunalités

Climat, Environnement et Agriculture

Consolider la filière nucléaire française.
Fonder une PAC 2020 sur la gestion des risques et sur le soutien à l’investissement.
Maintenir le budget actuel de la PAC.
Rendre éligibles au Crédit Impôt Recherche (CIR) les exploitations agricoles, pour des projets de recherche ou d’expérimentation labellisés.
Nationaliser EDF
Développer massivement les filières françaises des énergies renouvelables (solaire, biogaz, bois…) grâce à un protectionnisme, au patriotisme économique, à l’investissement public et privé et aux commandes d’EDF. Décréter un moratoire immédiat sur l’éolien.
Interdire l’exploitation du gaz de schiste, tant que des conditions satisfaisantes en matière d’environnement, de sécurité et de santé ne seront pas réunies, et appliquer le principe de précaution en interdisant les OGM.

Cohésion sociale et Solidarité

Revaloriser l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), donner plus de moyens aux Maisons Départementales des Personnes Handicapés (MDPH) et développer une prise en charge de l’autisme et des troubles du spectre autistique.
Faciliter l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, renforcer la lutte contre toutes les discriminations liées aux handicaps et à la santé et étendre le droit à l’oubli aux majeurs en rémission d’affection de longue durée, avec un délai maximal de 5 ans. Imposer un standard d’accessibilité pour les malvoyants et les malentendants.
Lancer un audit complet sur les structures d’accueil. Réorganiser et améliorer les politiques d’aide sociale à l’enfance.

Culture et Loisirs

Consacrer 2 milliards d’euros sur 5 ans à la restauration des monuments et objets d'art.
Élargir les heures d'ouverture des établissements culturels en y consacrant les moyens nécessaires, en développant le bénévolat et en mettant à contribution les ressources constituées par les jeunes ayant opté pour un service civique culturel.
Mieux articuler l’enseignement culturel et artistique avec l’histoire générale.
Optimiser l’offre de l’audiovisuel public en lançant une mission de réflexion sur l’évolution des usages et l’adaptation de l’offre du service public aux nouveaux moyens de diffusion.
Taxer les GAFA (géants du Web).
Bâtir une loi de programmation du patrimoine. Augmenter le budget alloué de 25 %.
Supprimer Hadopi et ouvrir le chantier de la licence globale.
Créer une carte professionnelle pour le statut d’intermittent du spectacle.
Taxer les GAFA (géants du Web).
Lancer un "Grand Plan national de création de filières des métiers d’art".

Économie et Entreprises

Créer un "Contrat de confiance aux PME", pour accroître la part de la commande publique aux PME en visant 50%.
Mettre en place un contrat de travail avec des modalités de rupture prédéfinies et progressives.
Permettre à tous les jeunes de devenir autoentrepreneurs (artisans, commerçants, libéraux) dès 16 ans.
Protéger les entreprises familiales (83 % des PME) en facilitant leur transmission. Instaurer un sursis d’imposition lors de la transmission de la PME aux descendants.
Réaliser 100 Md€ d’économies
Rendre les allocations chômage fortement dégressives
Supprimer la durée maximale du travail, fixée entreprise par entreprise, dans la limite européenne de 48h hebdomadaires
Instaurer un patriotisme économique. Réserver une partie de la commande publique aux PME.
Fixer l’innovation en France en empêchant en cas de subvention publique que la société soit cédée à une société étrangère pendant dix ans. Promouvoir les secteurs stratégiques de la recherche et de l’innovation, en augmentant la déductibilité fiscale des dons. Augmenter de 30 % le budget public de la recherche (pour le porter à 1 % du PIB).
Recentrer le Crédit Impôt Recherche vers les PME et les startups, diriger une part de l’assurance-vie (2 %) vers le capital-risque et les startups et inciter les grands groupes à créer leur propre fonds dans les entreprises innovantes.
Baisser de 5 % les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité.
Instaurer une prime de pouvoir d’achat pour les bas revenus et les petites retraites

Education et Enseignement supérieur

Allonger le temps scolaire en programmant les examens du baccalauréat en juillet.
Commencer la scolarité obligatoire à cinq ans (au lieu de six) de sorte que l’apprentissage de la lecture, avec des méthodes efficaces, débute plus tôt, pendant l’année de grande section de l’école.
Concentrer l’enseignement élémentaire sur le socle de connaissances (lecture, calcul, écriture, grandes dates et grands personnages de l’histoire de la Nation, géographie de la France et des régions) auquel les maîtres devront consacrer les 3/4 du temps d’enseignement.
Instaurer un uniforme scolaire.
Laisser les communes gérer la réforme des rythmes scolaires en lien avec la communauté éducative et les associations de parents d’élèves.
Revaloriser le baccalauréat en réduisant à quatre le nombre d’épreuves et en renforçant les exigences de chacune d’entre elles pour permettre la réussite dans l’enseignement supérieur.
Revaloriser les traitements des enseignants
Supprimer l’interdiction des devoirs après la classe.
Rendre la scolarité payante pour les enfants de parents étrangers
Durcir les conditions de passage en 6e
Rétablir l’autorité et le respect du maître et instaurer le port d’un uniforme à l’école.
Revenir sur la réforme des rythmes scolaires.
Instaurer une sélection au mérite à l'université.
Renforcer le réseau des écoles et des lycées français partout dans le monde.
Consacrer 50 % du temps d'enseignement en école primaire à l'apprentissage du français.
Mettre fin au collège unique.

Emploi et Formation professionnelle

Aligner les conditions de travail des apprentis sur celles des autres salariés.
Confier aux régions la gestion des lycées professionnels et des centres de formation d’apprentis, en association avec les branches professionnelles, pour l’enseignement professionnel et l’apprentissage.
Recentrer le code du travail sur les normes sociales fondamentales et renvoyer le reste aux accords d'entreprise.
Relever les seuils sociaux de 10 à 50 salariés et de 50 à 100 salariés.
Retirer la loi Travail (dite loi El Khomri).
Créer un dispositif "premier emploi" qui exonère totalement de charges la première embauche d’un jeune de moins de 21 ans par une entreprise et ce pour un délai maximum de 2 ans.
Revaloriser le travail manuel par l’établissement de filières professionnelles d’excellence (suppression progressive du collège unique, autorisation de l’apprentissage à partir de 14 ans).
Développer des lycées professionnels ou technologiques de la seconde chance sur tout le territoire pour les élèves sortis du système scolaire sans diplôme.

Europe et International

Créer un Fonds monétaire européen.
Créer un Secrétariat Général de la zone Euro complètement autonome de la Commission qui assurera le suivi et la gestion de la zone économique.
Créer, à terme, une fois la convergence fiscale achevée, un Trésor européen avec une mise en commun des dettes.
Proposer un nouveau partenariat commercial UE/Russie.
Rétablir le dialogue et des relations de confiance avec la Russie.
Travailler étroitement avec la Chine sur les grands enjeux : changement climatique, lutte contre le terrorisme, régulation du commerce.
Tripler le budget de Frontex et créer un corps européen de gardes-frontières, si nécessaire dans le cadre d’une coopération renforcée prévue par l’article 20 du Traité sur l’UE.
Trouver un accord avec la Turquie sans perspective d’entrée dans l’Union européenne.
Sortir de l'Euro et restaurer une monnaie nationale, le Franc
Engager un référendum sur la sortie de l’Union européenne
Rétablir les frontières nationales et sortir de l’espace Schengen (un dispositif particulier pour les travailleurs frontaliers sera mis en place pour leur faciliter le passage de la frontière). Reconstituer les effectifs supprimés dans les douanes par le recrutement de 6 000 agents durant le quinquennat.
Refuser les traités de libre-échange (TAFTA, CETA, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.).
Mettre en œuvre une politique de co-développement avec les pays d’Afrique fondée prioritairement sur l’aide au développement de l’école primaire, l’aide à l’amélioration des systèmes agricoles et l’aide au renforcement des outils de défense et de sécurité.
Pavoiser en permanence tous les bâtiments publics du drapeau français et en retirer le drapeau européen.
Mettre en place des campements humanitaires dans les pays limitrophes des pays en guerre.
Instaurer des accords bilatéraux entre la France et l'Italie pour lutter contre l'immigration clandestine.

Fiscalité

Diminuer les droits de succession portant sur les donations
Financer des baisses de charges par l’augmentation de deux points de la TVA (taux normal et intermédiaire)
Généraliser le rescrit fiscal
Prendre un engagement de stabilité fiscale pour 5 ans afin de donner aux entreprises une bonne visibilité sur les conditions fiscales dans lesquelles elles pourront prendre leurs décisions d’investissement.
Refondre la fiscalité du capital afin de réorienter l’épargne française vers l’investissement productif.
Supprimer les droits de mutation à titre onéreux (DMTO) qui freinent la mobilité professionnelle (10 à 11 Mds€), le cas échéant par étapes.
Supprimer l’ISF
Baisser les charges sociales salariées
Défiscaliser les heures supplémentaires
Renforcer la solidarité intergénérationnelle en permettant à chaque parent de transmettre sans taxation 100 000 euros à chaque enfant tous les cinq ans (au lieu de quinze ans actuellement) et en augmentant le plafond des donations sans taxation aux petits-enfants à 50 000 euros, également tous les cinq ans.
Refuser toute hausse de la TVA et de la CSG. Maintenir l’ISF.
Supprimer le prélèvement à la source.

Justice, Sécurité, Défense

Abaisser la majorité pénale à 16 ans
Augmenter progressivement le budget de la Défense pour atteindre 2% du PIB à la fin de la prochaine Loi de Programmation Militaire
Construire 16 000 places de prison
Financer la rénovation des logements de service sur les bases et casernes par les crédits de rénovation urbaine.
Mettre en place une réserve opérationnelle reposant sur 10 000 recrues nouvelles chaque année.
Recruter 5 000 policiers et gendarmes supplémentaires
Stabiliser les effectifs de nos armées et en particulier de la force opérationnelle terrestre à 77 000 soldats.
Transformer les petits délits du quotidien en contraventions avec paiement immédiat ou retenue sur les prestations sociales.
Lutter contre les filières djihadistes : déchéance de la nationalité française, expulsion et interdiction du territoire pour tout binational lié à une filière djihadiste. Appliquer l’article 411-4 du Code pénal sur l’intelligence avec l’ennemi et placer en détention préventive tout individu de nationalité française en lien avec une organisation étrangère suscitant des actes d’hostilité ou d’agression contre la France et les Français. Etablir la liste de ces organisations.
Quitter le commandement militaire intégré de l’OTAN.
Renforcer le Service Militaire Adapté en Outre-mer
Porter les dépenses de défense à 2 % du PIB en 2018 et à 3 % du PIB en 2022
Rétablissement progressif d’un service militaire obligatoire d’une durée minimale de 3 mois
Créer 40 000 places supplémentaires de prison en 5 ans
Recruter 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires

Santé et Protection sociale

Adapter la tarification à l’activité des établissements de santé afin de tenir compte de la surcharge de travail, et introduire des tarifs spécifiques pour le handicap.
Améliorer l’accès aux soins partout sur nos territoires, pour la santé de tous en regroupant les meilleurs plateaux techniques, en multipliant les créations de maisons de santé privées ou publiques, en développant les primes d’engagement offertes aux jeunes médecins, en poursuivant l’adaptation régionale du numerus clausus pour les études de médecine avec l’ouverture de postes d’internes en priorité dans les territoires à faible densité médicale.
Atteindre un "reste à charge zéro" pour les dépenses de santé les plus coûteuses pour les ménages
Augmenter les petites pensions
Basculer progressivement les cotisations maladie dites patronales vers un mix CSG/TVA.
Favoriser la mixité des parcours publics/privés en proposant aux médecins libéraux un nouveau statut de médecin attaché à l’hôpital et en renforçant leur participation aux soins hospitaliers et à l’enseignement en médecine.
Instaurer un congé parental d’éducation modulable dans le cadre du Compte Personnel d’Activité.
Introduire une franchise médicale universelle.
Relever l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans et mettre en place un étage de retraite par capitalisation
Rembourser la totalité du coût des lunettes pour les enfants
Supprimer la cotisation salariale maladie
Supprimer l’Aide Médicale d’État
Supprimer l’Aide Médicale d’État
Rehausser progressivement le plafond du quotient familial, rétablir la demi-part des veuves et veufs et la défiscalisation de la majoration des pensions de retraite pour les parents de famille nombreuse.
Créer un bouclier social pour les indépendants en leur proposant le choix de s’affilier au régime général ou de conserver la spécificité de leur régime après une refonte totale du RSI qui fonctionnera sur la base de l’auto-déclaration trimestrielle des revenus.
Mettre en œuvre une politique nataliste réservée aux familles françaises, en rétablissant l’universalité des allocations familiales et en maintenant leur indexation sur le coût de la vie. Rétablir la libre répartition du congé parental entre les deux parents.
Instaurer une cinquième branche de sécurité sociale dédiée à la dépendance
Mettre en place une carte vitale biométrique pour lutter contre la fraude.
Réinstaurer la retraite à 60 ans

Société

Conditionner l’immigration familiale, quelle que soit sa forme, à une évaluation des perspectives d’intégration de la famille en France et que la loi en fixe les critères en fonction de l’évolution économique et sociale du pays.
Développer l'usage des statistiques d'origine dans la politique de délivrance de titres de séjour.
Faire voter chaque année au Parlement des quotas d’immigration par nationalités
Héberger les étrangers en situation irrégulière exclusivement dans des locaux dédiés, pour permettre de préparer leur éloignement du territoire et éviter l’embolie dans les centres d’hébergement d’urgence ("115").
Instaurer un guichet unique pour l’accueil des demandeurs d’asile et la limitation effective à six mois de la durée d’instruction de la demande (au lieu d’environ deux ans aujourd’hui).
Interdire les prêches qui portent une atteinte grave au principe d’égalité homme/femme et sanctionner pénalement ces atteintes.
Mettre en place un accès au fichier passage PNR ainsi qu'une carte d'identité biométrique.
Rendre obligatoire pour toute religion la constitution d'association cultuelle (ou son équivalent l'association diocésaine) pour la gestion des lieux de culte.
Supprimer le droit du sol : l’acquisition de la nationalité française sera possible uniquement par la filiation ou la naturalisation dont les conditions seront par ailleurs plus exigeantes. Supprimer la double nationalité extra-européenne.
Maintenir l’interdiction de la GPA et réserver la PMA comme réponse médicale aux problèmes de stérilité. Créer une union civile (PACS amélioré) qui viendra remplacer les dispositions de la loi Taubira, sans effet rétroactif.
Rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale. Simplifier et automatiser leur expulsion.
Rétablir la laïcité partout, l’étendre à l’ensemble de l’espace public et l’inscrire dans le Code du travail.
Refuser le principe de discrimination positive.
Réduire l’immigration légale, mettre fin à l’automaticité du regroupement familial, supprimer le droit du sol

Transports et Infrastructures

Achever la couverture numérique du territoire en aidant les collectivités locales à financer les réseaux (ADSL, fibre optique) par les dotations d’une société nationale regroupant l’ensemble des infrastructures publiques d’antennes et relais.
Renationaliser les sociétés d’autoroutes.

Ville et Logement

Confier les aides au logement aux collectivités territoriales (17 Md€) et les intégrer au sein d’une prestation sociale unique, modulée en fonction de chaque situation individuelle.
Instaurer une TVA à taux réduit pour l’acquisition de la résidence principale ou pour un investissement locatif long, dans les périmètres de grands projets d’aménagements.
Supprimer l’encadrement des loyers et les différentes contraintes et charges pesant sur les bailleurs.
Favoriser les travaux de rénovation énergétique dans les logements par un prêt à taux zéro de la Banque de France
Regrouper en un seul ministère l’aménagement du territoire, les transports et le logement. Rééquilibrer la politique de la ville vers les zones désertifiées et rurales.
Réduire les dépenses de logement des ménages par un grand plan d’aide à la construction et à la réhabilitation des logements, par la baisse de la taxe d’habitation pour les plus modestes et le gel de son augmentation, et par la pérennisation des APL (suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul).
Réserver prioritairement aux Français l’attribution du logement social, sans effet rétroactif. Appliquer l’obligation de jouissance paisible sous peine de déchéance du bail.
Lancer un grand plan de construction de logements étudiants et revaloriser de 25 % les APL pour les jeunes jusqu’à 27 ans dès la première année du quinquennat.
Choisissez un candidat
Choisissez un thème
Comparer les propositions

de Marine Le Pen avec
Comparer les propositions

de François Fillon avec
Comparer les propositions
de Marine Le Pen et de François Fillon
sur le thème