Institut Montaigne

François
Fillon

Les Républicains

Benoît
Hamon

Parti Socialiste

Fiscalité

Diminuer les droits de succession portant sur les donations
Financer des baisses de charges par l’augmentation de deux points de la TVA (taux normal et intermédiaire)
Généraliser le rescrit fiscal
Prendre un engagement de stabilité fiscale pour 5 ans afin de donner aux entreprises une bonne visibilité sur les conditions fiscales dans lesquelles elles pourront prendre leurs décisions d’investissement.
Refondre la fiscalité du capital afin de réorienter l’épargne française vers l’investissement productif.
Supprimer les droits de mutation à titre onéreux (DMTO) qui freinent la mobilité professionnelle (10 à 11 Mds€), le cas échéant par étapes.
Supprimer l’ISF
Réformer l’impôt sur le revenu : individualisation, fusion avec la CSG et augmentation du nombre de tranches
Instaurer un taux européen d’imposition des grandes sociétés
Taxer progressivement le patrimoine (réforme de la taxe foncière et ISF élargi).
Créer une taxe sur la richesse créée par les robots afin de financer notre protection sociale.
Créer un impôt sur le patrimoine unique, simple, et progressif. Il comprendra notamment la taxe foncière et l’ISF.
Renforcer l'ISF en mettant fin aux niches. Les œuvres d'art aussi seraient prises en compte et la possibilité de créer un pacte d'actionnaire permettant une exonération en cas de donation ou de succession serait supprimée.
Choisissez un candidat
Choisissez un thème
Comparer les propositions
Fiscalité
de Benoît Hamon avec
Comparer les propositions
Fiscalité
de François Fillon avec
Comparer les propositions
de François Fillon et de Benoît Hamon
sur le thème