Institut Montaigne

Emmanuel
Macron

En marche !

Jean-Luc
Mélenchon

La France insoumise

Administration et Institutions

Inscrire le droit à l'avortement, le droit de mourir dans la dignité ou la règle verte dans la Constitution.
Créer un droit de révoquer un élu en cours de mandat par référendum, sur demande d’une partie du corps électoral
Rendre inéligible à vie toute personne condamnée pour corruption
Fixer le droit de vote à 16 ans, instaurer le vote obligatoire et la reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé et généraliser la représentation proportionnelle.
Réunir une Assemblée constituante et instituer une VIème République
Supprimer la réserve parlementaire
Supprimer la Cour de Justice de la République

Climat, Environnement et Agriculture

Avoir un marché du CO2 européen.
Fermer en 5 ans les centrales électriques à charbon en concertation avec les exploitants pour assurer la reconversion des sites.
Interdire toute expérimentation même publique d'exploration des gaz de schiste.
Mettre en place dans toute la restauration collective 50% de produits bio, écologiques ou de circuits courts d'ici 2022.
Mettre en place une prime à la conversion de 1000 euros pour les ménages qui ont des véhicules fabriqués avant 2001.
Tenir l’objectif de 32% en termes d'énergies renouvelables. Accélérer les investissements dans ce secteur.
Constitutionnaliser la règle verte : ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu'elle peut reconstituer ni produire plus que ce qu'elle peut supporter.
Refuser les OGM, bannir les pesticides nuisibles en commençant par une interdiction immédiate des plus dangereux.
Engager la réforme agraire pour faciliter l'installation des jeunes agriculteurs en limitant la concentration des terres.
Créer 300 000 emplois agricoles grâce à des prix rémunérateurs et une refonte de la politique agricole commune (PAC).
Sortir du nucléaire

Cohésion sociale et Solidarité

Amplifier la lutte contre la fraude aux prestations sociales : une fraude grave entraînera désormais, en plus du remboursement, la suspension de la prestation.
Établir davantage de transparence sur l’attribution des logements sociaux par la mise en place d'un système de points, fondé sur des critères objectifs (taille de la famille, niveau des ressources, lieu de recherche). Il permettra à chacun de connaître ses chances d’obtention d’un logement et le délai d’attente prévisible.
Instaurer une allocation d’autonomie pour les jeunes de 18 à 25 ans
Développer un réseau public de maisons de retraite avec des tarifs harmonisés et accessibles.
Créer 10 000 places par an en EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).
Construire une prise en charge solidaire de la dépendance, financée par une mise à contribution des revenus immobiliers et des successions sur les gros patrimoines.

Culture et Loisirs

Créer un fonds d’investissement de 200 millions d’euros pour soutenir la création.
Garantir l'indépendance éditoriale des rédactions grâce à un nouveau statut des entreprises de presse sur le modèle des trusts anglo-saxons.
Maintenir un budget de la culture constant tout le long du quinquennat, par des redéploiements.
Mettre en place un "pass culturel" de cinq cent euros pour les jeunes.
Mettre en place un nouveau statut de l'entreprise de presse pour protéger l'indépendance des médias.
Ouvrir les bibliothèques après 18 heures en semaine et le dimanche.
Rendre accessible à tous les enfants l’éducation artistique par des appels à projets qui seront financés par les villes et l’État, et pour ce faire, remettre des associations, des groupes, les conservatoires, des clubs de théâtre, dans l’école.
Taxer les GAFA (géants du Web).
Consacrer 1% de la richesse du pays à la culture.
Socialiser le domaine public de la création.
Mettre en place d'un numérique en commun : protection des données privées, neutralité du net.
Taxer les GAFA (géants du Web).
Supprimer Hadopi. Instaurer à la place une cotisation universelle sur les abonnements internet ouvrant droit au téléchargement non marchand et créer un service public de l’internet ainsi que d’une médiathèque publique en ligne.
Désigner le président de France Télévisions via un choix parlementaire suite à un débat public où chaque candidat à la présidence de France Télévisions détaillera son programme.
Étendre le régime des intermittents aux professions artistiques précaires.

Économie et Entreprises

Assouplir les 35 heures, sans remise en cause de la durée légale du travail actuelle
Créer un site Internet unique donnant à chaque TPE ou PME les obligations légales et conventionnelles qu’elle doit respecter en fonction de sa situation. Les réponses fournies en ligne seront valables face à l’administration.
Doubler les plafonds pour pouvoir bénéficier du régime fiscal de la microentreprise.
Imposer les grands groupes de l’Internet sur leur chiffre d’affaires réalisé sur le sol français en luttant contre l’optimisation fiscale.
Transformer le CICE en allègement de charges pérenne
Porter le SMIC à 1 300€ nets dès le début du quinquennat
Instaurer une sixième semaine de congés payés
Fixer un salaire minimum autorisé pour limiter l'écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise.
Instaurer le droit pour les salariés à un vote de défiance à l'égard des dirigeants d'entreprise ou des projets stratégiques.
Interdire aux entreprises de distribuer un montant de dividendes supérieur à leur bénéfice et donc d'emprunter pour distribuer des dividendes.

Education et Enseignement supérieur

Accepter de publier régulièrement pour chaque filière les résultats d’insertion professionnelle, et accepter l’évaluation par les étudiants de leurs cursus et de leurs conditions d’études.
Déconcentrer la gestion du ministère de l’Éducation nationale.
Donner la priorité au primaire, diviser la taille des classes en CP et en CE1, généraliser l'apprentissage
Donner une liberté pédagogique et un droit à l’expérimentation pour les universités.
Mieux rémunérer les professeurs de CP et CE1 en zones d'éducation prioritaires.
Recruter 60 000 enseignants et mettre en place un dispositif de pré-recrutement
Abroger les lois LRU et Fioraso et augmenter le budget des universités
Abroger la réforme du collège du gouvernement Valls.
Étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, en adaptant les pédagogies et les parcours scolaires.
Remettre en cause la dualité entre grandes écoles et université en les intégrant et en égalisant les moyens octroyés.
Créer, dans chaque université, une université populaire, ouverte à tous et chargées d'organiser le lien entre les chercheurs et la population.
Recruter 5 000 postes dans la recherche et titulariser les personnels précaires.
Rendre gratuites les formations universitaires et créer une allocation autonomie.

Emploi et Formation professionnelle

Créer des "emplois francs" pour encourager l’embauche des habitants des 200 quartiers prioritaires de la politique de la ville. Quel que soit le lieu où elle se situe, une entreprise qui recrutera en CDI un habitant de l’un de ces quartiers bénéficiera d’une prime de 15 000 euros sur 3 ans.
Développer les périodes de pré-apprentissage et les filières en alternance dans tous les lycées professionnels.
Former 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés.
Préparer des licences professionnelles sur trois ans et en alternance.
Réformer l’assurance chômage
Mettre en place une allocation d'autonomie pour ceux qui suivent une formation qualifiante.
Réaffirmer dans les faits le CDI comme norme du contrat de travail.
Revenir sur les élargissements du travail du dimanche.
Remplacer les "emplois d'avenir" par un "contrat jeune" d'une durée de cinq ans, dans le secteur non marchand et public, ouvrant droit à une formation qualifiante en alternance ou à une préparation aux concours de la fonction publique.

Europe et International

Avoir une politique commune en matière de gestion des identités et du renseignement.
Créer un fonds européen de défense
Développer une communauté européenne du numérique.
Établir un budget commun de la zone euro
Renforcer notre politique commerciale avec une puissante dimension antidumping.
Supprimer la directive sur les travailleurs détachés
Sortir de l'OTAN.
Reconnaître l'État palestinien.
Adopter des mesures anti-dumping d'urgence sur les industries stratégiques (acier, photovoltaïque...).
Augmenter immédiatement les droits de douane pour les pays aux droits sociaux limités (travail des enfants, absence de droits syndicaux).
Prendre des mesures de rétorsion commerciales contre les paradis fiscaux.
Sortir des traités européens.

Fiscalité

Exonérer de taxe d’habitation 80% des Français
Renforcer l'incitation au retour vers l'emploi en augmentant la prime d'activité.
Renforcer la fiscalité environnementale et inciter les acteurs économiques à changer leur comportement vis-à-vis de l’environnement.
Supprimer les cotisations maladie et chômage des salariés et les compenser par une hausse de la CSG
Transformer l’ISF en un impôt sur la rente immobilière
Réformer l’impôt sur le revenu
Instaurer une taxe sur les transactions financières
Imposer les revenus du capital comme ceux du travail par une assiette large et unifiée.
Remplacer le quotient familial par un crédit d'impôt par enfant.
Réduire la TVA sur les produits de première nécessité.
Renforcer l’ISF en supprimant les niches fiscales associées

Justice, Sécurité, Défense

Construire 15 000 nouvelles places de prison.
Créer un service obligatoire et universel d'un mois
Développer la société de vigilance (formation aux gestes de sécurité, à la réaction en cas d’urgence, etc.)
Porter à 2% du PIB le budget de la défense en 2025
Recruter 7 500 policiers et 2 500 gendarmes supplémentaires
Remettre en place une police de proximité
Réorganiser notre renseignement, en particulier dans sa dimension territoriale.
Rénover et construire de nouveaux locaux pour les tribunaux.
Recruter 2 000 agents pénitentiaires pour les escortes des détenus.
Arrêter progressivement les opérations "Sentinelle" pour confier la sécurité des lieux publics à la police.
Créer un service citoyen obligatoire
Lever l'état d'urgence
Recruter 10 000 personnels de sécurité supplémentaires

Santé et Protection sociale

Faire de la prévention le principal axe de notre politique de santé.
Ne pas dérembourser des soins utiles pendant 5 ans. Préserver l’Aide médicale d’État (AME).
Refonder la sécurité sociale pour donner accès à tous aux mêmes droits. Redonner aux pouvoirs publics la charge de la stratégie et des décisions relatives à l’UNEDIC.
Réformer en profondeur le régime de retraite
Réformer la tarification à l’activité
Rembourser à 100 % les prothèses auditives, dentaires, et les lunettes
Revoir le financement de la protection sociale pour qu’il porte davantage sur la consommation, la pollution ou d’autres revenus que ceux du seul travail.
Réinstaurer la retraite à 60 ans
Reconstruire le service public hospitalier : revenir sur la tarification à l'acte et les suppressions de lits et de personnels.
Engager un plan pluriannuel de recrutement de médecins, infirmiers, aides-soignants et personnels administratifs.
Créer un pôle public du médicament pour faciliter l'égal accès aux traitements.
Engager un plan de santé au travail, implanter un réseau sans faille de médecine du travail.
Rembourser à 100 % les soins prescrits
Interdire les dépassements d'honoraires

Société

Démanteler les associations qui prêchent la haine de la République et de nos valeurs.
Ne pas étendre l’interdiction du voile à l’université.
Réinvestir nos quartiers pour donner à leurs habitants de la mobilité et des opportunités.
Revoir l’organisation de l’islam en France pour permettre aux musulmans d'être représentés, pour leur permettre de s’engager, pour leur garantir de pouvoir financer plus facilement et de manière indépendante les lieux de culte, pour soutenir des prédicateurs respectueux des règles de la République.
Régulariser les travailleurs sans-papiers.
Rétablir la carte de séjour de dix ans comme titre de séjour de référence pour les étrangers.
Adopter une loi de lutte contre le sexisme.
Refuser les financements publics pour la construction des édifices religieux, des activités cultuelles et des établissements confessionnels.
Constitutionnaliser le droit de mourir dans la dignité

Transports et Infrastructures

Aller plus loin dans la rénovation thermique des bâtiments.
Poursuivre la convergence entre diesel et essence.
Réformer radicalement la politique des transports grâce à un Plan d’investissement pour moderniser les réseaux existants et développer de nouveaux services pour que tous les territoires soient raccordés efficacement aux lieux de travail, d’éducation, de culture ou de soins.
Refuser la mise en concurrence du transport ferroviaire.
Revenir sur la loi Macron sur les autocars.
Renationaliser les autoroutes.
Engager la sortie du diesel en commençant par supprimer progressivement l'avantage fiscal pour les flottes d'entreprise.

Ville et Logement

Augmenter jusqu’à 30% la constructibilité des zones tendues afin de développer le logement intermédiaire
Construire 80 000 logements pour les jeunes.
Mettre en place des procédures accélérées dans les zones où le logement coûte trop cher afin de construire plus vite des logements et de faire baisser les prix de l’immobilier.
Inscrire le droit au logement dans la Constitution
Interdire les expulsions locatives sans relogement.
Imposer les hautes transactions immobilières par une taxe progressive.
Lancer un plan d'éradication du logement insalubre, de renouvellement urbain et de construction de logements sociaux en renforçant les sanctions des communes trop faiblement dotées en parc social.
Soutenir les projets d'habitat participatif et coopératif.
Choisissez un candidat
Choisissez un thème
Comparer les propositions

de Jean-Luc Mélenchon avec
Comparer les propositions

d'Emmanuel Macron avec
Comparer les propositions
d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon
sur le thème