Institut Montaigne

François
Fillon

Les Républicains

Emmanuel
Macron

En marche !

Education et Enseignement supérieur

Allonger le temps scolaire en programmant les examens du baccalauréat en juillet.
Commencer la scolarité obligatoire à cinq ans (au lieu de six) de sorte que l’apprentissage de la lecture, avec des méthodes efficaces, débute plus tôt, pendant l’année de grande section de l’école.
Concentrer l’enseignement élémentaire sur le socle de connaissances (lecture, calcul, écriture, grandes dates et grands personnages de l’histoire de la Nation, géographie de la France et des régions) auquel les maîtres devront consacrer les 3/4 du temps d’enseignement.
Instaurer un uniforme scolaire.
Laisser les communes gérer la réforme des rythmes scolaires en lien avec la communauté éducative et les associations de parents d’élèves.
Revaloriser le baccalauréat en réduisant à quatre le nombre d’épreuves et en renforçant les exigences de chacune d’entre elles pour permettre la réussite dans l’enseignement supérieur.
Revaloriser les traitements des enseignants
Supprimer l’interdiction des devoirs après la classe.
Donner la priorité au primaire, diviser la taille des classes en CP et en CE1, généraliser l'apprentissage
Donner une liberté pédagogique et un droit à l’expérimentation pour les universités.
Accepter de publier régulièrement pour chaque filière les résultats d’insertion professionnelle, et accepter l’évaluation par les étudiants de leurs cursus et de leurs conditions d’études.
Déconcentrer la gestion du ministère de l’Éducation nationale.
Mieux rémunérer les professeurs de CP et CE1 en zones d'éducation prioritaires.
Choisissez un candidat
Choisissez un thème
Comparer les propositions
Education et Enseignement supérieur
d'Emmanuel Macron avec
Comparer les propositions
Education et Enseignement supérieur
de François Fillon avec
Comparer les propositions
d'Emmanuel Macron et de François Fillon
sur le thème