Institut Montaigne

Benoît
Hamon

Parti Socialiste

Jean-Luc
Mélenchon

La France insoumise

Économie et Entreprises

Cibler les aides aux entreprises, avec des outils différenciés selon les besoins, comme le microcrédit pour les TPE.
Créer un statut des dirigeant(e)s de grandes entreprises afin de moraliser les pratiques : prohibition des rémunérations dépourvues de lien avec l’amélioration des résultats au cours de leur mandat, prohibition des stock-options, fin des retraites chapeaux en cas de démission ou de perte de confiance du conseil d’administration.
Créer un statut unique pour tous les actifs afin de dépasser la distinction entre salariat et travail indépendant. Rendre ce statut plus protecteur selon le degré de vulnérabilité des actifs, à partir du socle commun du droit du travail et de la protection sociale. Améliorer la couverture retraite complémentaire et la couverture accident du travail/maladie professionnelle des indépendants. Equilibrer les prélèvements sociaux afin qu’à revenus égaux, un indépendant et un salarié cotisent du même montant.
Soutenir le "made in France" et réserver 50 % des marchés publics aux TPE et PME tricolores.
Porter le SMIC à 1 300€ nets dès le début du quinquennat
Instaurer une sixième semaine de congés payés
Fixer un salaire minimum autorisé pour limiter l'écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise.
Instaurer le droit pour les salariés à un vote de défiance à l'égard des dirigeants d'entreprise ou des projets stratégiques.
Interdire aux entreprises de distribuer un montant de dividendes supérieur à leur bénéfice et donc d'emprunter pour distribuer des dividendes.
Choisissez un candidat
Choisissez un thème
Comparer les propositions
Économie et Entreprises
de Jean-Luc Mélenchon avec
Comparer les propositions
Économie et Entreprises
de Benoît Hamon avec
Comparer les propositions
de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon
sur le thème