RSS http://www.institutmontaigne.org/institut_montaigne.rss fr Élections par voie électronique : “il n’existe pas (encore) de solution parfaitement sécurisée” http://www.institutmontaigne.org/blog/elections-par-voie-electronique-il-nexiste-pas-encore-de-solution-parfaitement-securisee <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--article.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--article.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name"> Élections par voie électronique : “il n’existe pas (encore) de solution parfaitement sécurisée”</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--article.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--article.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/17" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">t_grenez</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--article.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--article.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-17T08:01:07+00:00">mar 17/10/2017 - 10:01</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> Tue, 17 Oct 2017 08:01:07 +0000 t_grenez 5629 at http://www.institutmontaigne.org Politique migratoire en Allemagne : revirement ou retour à la normale ? http://www.institutmontaigne.org/blog/politique-migratoire-en-allemagne-revirement-ou-retour-la-normale <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--article.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--article.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Politique migratoire en Allemagne : revirement ou retour à la normale ?</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--article.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--article.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/17" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">t_grenez</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--article.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--article.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T16:59:49+00:00">lun 16/10/2017 - 18:59</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 16:59:49 +0000 t_grenez 5628 at http://www.institutmontaigne.org Royaume-Uni, Espagne : y a-t-il un pilote dans l’avion ? http://www.institutmontaigne.org/blog/royaume-uni-espagne-y-t-il-un-pilote-dans-lavion <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--article.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--article.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Royaume-Uni, Espagne : y a-t-il un pilote dans l’avion ?</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--article.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--article.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/17" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">t_grenez</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--article.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--article.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T14:35:06+00:00">lun 16/10/2017 - 16:35</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 14:35:06 +0000 t_grenez 5627 at http://www.institutmontaigne.org Les propositions de François Fillon http://www.institutmontaigne.org/primaire-de-la-droite-et-du-centre/propositions-de-francois-fillon <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--page.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--page.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Les propositions de François Fillon</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--page.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--page.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/1" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">adminLabo83</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--page.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--page.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T10:30:26+00:00">lun 16/10/2017 - 12:30</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--body--page.html.twig * field--node--body.html.twig * field--node--page.html.twig * field--body.html.twig * field--text-with-summary.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div property="schema:text"><div class="l-blog-outils"><a class="lien-suite" href="/primaire-de-la-droite-et-du-centre">Primaire de la droite et du centre</a></div> <div class="sommaire resultat"><img alt="" class="float-left" data-entity-type="" data-entity-uuid="" src="/ressources/images/primaires/fillon_grand.jpg" style="width: 153px; height: 153px;" /><ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape1">Dépense publique</a></li> <li><a href="#etape2">Fiscalité des entreprises</a></li> <li><a href="#etape3">Fiscalité des ménages</a></li> <li><a href="#etape4">Impôt de solidarité sur la fortune</a></li> </ul><ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape5">Salaire des enseignants</a></li> <li><a href="#etape6">Allocations chômage</a></li> <li><a href="#etape7">Réduction de l'emploi public</a></li> <li><a href="#etape8">Temps de travail dans la fonction publique</a></li> </ul><ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape9">Etablissements pénitentiaires</a></li> <li><a href="#etape10">Service militaire</a></li> <li><a href="#etape11">Immigration</a></li> <li><a href="#etape12">Réforme des institutions</a></li> <li><a href="#etape13">Cumul des mandats</a></li> </ul></div> <article id="detail_primaires"><div class="small-theme-primaire" id="etape1" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/depenses-publiques.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Dépense publique</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Réaliser 100 Md€ d’économies</span><br /><span class="cell chiffrage">- 80 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=2" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>François Fillon propose de réaliser 100 Md€ d’économies sur la dépense publique en 5 ans. Celles-ci reposent pour 30 Md€ sur l’État (revues de dépenses systématiques), 20 Md€ sur les collectivités locales (contraintes pour leurs dépenses et leurs embauches, fusion de différents niveaux d’administration) et 50 Md€ sur la sphère sociale (retraites, assurance maladie et chômage). François Fillon indique que ces mesures doivent permettre de réduire le poids de la dépense publique de 56% actuellement à 49% en 2022, compte tenu d’hypothèses de croissance et d’inflation qu’il précise dans son « cadrage financier ».<br />  <br /> François Fillon privilégie les ordres de grandeur en annonçant que les économies seront détaillées en début de mandat notamment grâce à une « revue des dépenses ». <u>De 60 à 65% des économies sont documentées. </u><br />  <br /> Si toutes les grandes réformes documentées sont menées à leur terme et, si 50 % de l’économie non documentée est réalisée, un niveau de réduction de la dépense probable d’au moins 80 Md€ sur le quinquennat peut être atteint.<br />  <br /> L’équilibre des comptes publics annoncé (déficit nul) et la réduction de la part des dépenses publiques dans le PIB ne seraient réalisés que sur le fondement d’hypothèses macroéconomiques qui paraissent très ambitieuses.<br />  <br /> Plus généralement, et cela est vrai pour l’ensemble des candidats, deux grands aléas pourraient compromettre ces objectifs ambitieux : la capacité effective à prendre les mesures d’économies envisagées, d’une part, la conjoncture macroéconomique, d’autre part. </p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape2" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/fiscalite-entreprises.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 160%;height: 120px;background-position: -400px -60px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Fiscalité des entreprises</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Financer des baisses de charges par l’augmentation de deux points des taux normal et intermédiaire de la TVA</span><span class="cell chiffrage">+ 14,5 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=13" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>« Baisser immédiatement de 50 milliards d’euros les charges et impôts sur les entreprises, en donnant la priorité́ à la baisse des prélèvements pesant sur le coût du travail. Au regard de la situation de nos finances publiques, le seul moyen de financer cet électrochoc de croissance est d’augmenter les deux taux supérieurs de la TVA sans toucher au taux de base s’appliquant aux produits de première nécessité. » <a href="https://www.fillon2017.fr/wp-content/themes/gravida/images/pdf/2016_Objectif%20Plein%20emploi.pdf">François Fillon</a><br />  <br /> François Fillon propose de réduire les prélèvements sur les entreprises de 50 Md€ et de les financer par une hausse de deux points des taux normal et intermédiaire de TVA associée à une réduction des dépenses publiques.<br />  <br /> La hausse de deux points des taux normal et intermédiaire de TVA est de nature à générer un gain supplémentaire de recettes pour l’État de 14,5 Md€ par an. Elle permettrait de financer en partie la mesure proposée par François Fillon, consistant à réduire les charges fiscales et sociales de 50 Md€.<br />  <br /> Cette mesure concernerait tous les consommateurs et la plupart des biens de consommation, à l’exception des biens d’alimentation qui conserveraient leur taux de TVA antérieur. Afin d’être mise en œuvre, elle devrait être votée par le Parlement dans le cadre d’une des lois de finances.<br />  <br /> Au regard de l’expérience conduite en Allemagne en 2007, cette mesure serait de nature à provoquer un ralentissement momentané de la consommation la première année tout en générant des gains de compétitivité pour les entreprises à plus long terme.</p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape3" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/fiscalite-menages.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Fiscalité des ménages</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Relever le quotient familial à 3.000€</span><br /><span class="cell chiffrage">+ 2,9 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=16" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p><em>"L’universalité des allocations familiales sera rétablie, en revenant sur la modulation décidée par le gouvernement actuel. Les allocations familiales seront donc à nouveau versées à toutes les familles. Cette mesure s’accompagnera d’un relèvement du plafond du quotient familial à 3000 euros de façon à éviter que soit repris par l’impôt le bénéfice de ces allocations."</em> <a href="https://www.fillon2017.fr/wp-content/uploads/2016/06/famille_et_solidarit%C3%A9s.pdf">François Fillon</a><br />  <br /> François Fillon propose de relever le quotient familial à 3 000 € par demi-part.<br />  <br /> Le coût du relèvement du plafond du quotient familial serait compris entre 2,5 milliards d’euros et 3,2 milliards d’euros par an. La mesure se traduirait globalement par une hausse du quotient familial, à un niveau plus élevé qu’avant les abaissements de plafond décidés en 2013 et 2014.<br />  <br /> Environ 3 millions de foyers fiscaux seraient concernés et bénéficieraient ainsi d’une réduction d’impôt sur le revenu. Cette mesure nécessiterait le vote d’une loi par le Parlement.<br />  <br /> Le quotient familial est quasiment une exception française. Seuls le Luxembourg et le Portugal ont adopté des dispositifs similaires. Ces dernières années, il a fait l’objet de deux abaissements consécutifs, en 2013 et en 2014. Cela s’est traduit en 2014 par une hausse moyenne de l’impôt sur le revenu pour les ménages concernés de 779 euros. Les rares études sur le quotient familial laissent à penser que l’effet d’une hausse du quotient familial aurait un impact positif sur la natalité, mais à un horizon assez éloigné (5 à 10 ans). </p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape4" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/isf.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:rgb(0, 70, 121); line-height:120px;">Impôt de solidarité sur la fortune</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Suppression</span><span class="cell chiffrage">+ 5,4 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=34" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>François Fillon propose de supprimer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). </p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape5" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/salaire-enseignants.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Salaire des enseignants</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Revaloriser les traitements des enseignants</span><br /><span class="cell chiffrage"><span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span></span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=31" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>François Fillon propose de revaloriser les traitements des enseignants, en maitrisant l’évolution du nombre d’enseignants grâce à une meilleure répartition des effectifs, par un pilotage au plus près du terrain et en offrant des possibilités de promotion accélérée.<br /><br /> François Fillon propose d’introduire une part de rémunération au "mérite" pour les enseignants, qui s’appuiera sur une évaluation fréquente, réalisée par l’inspecteur d’académie sous la responsabilité du chef d’établissement. Les enseignants qui effectuent davantage d’heures de cours, qui assure des enseignements dans une autre langue que le français, ou qui enseignent une autre matière que la leur (bivalence) pourraient être mieux rémunérés.</p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape6" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/chomage.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:rgb(0, 70, 121); line-height:120px;">Allocations chômage</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Rendre les allocations chômage fortement dégressives</span><br /><br /><br /><span class="cell chiffrage">- 4,1 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=25" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>Dans le système actuel, le montant des allocations chômage est fixe jusqu’à l’épuisement des droits. La proposition de François Fillon vise à rendre les allocations chômage fortement dégressives. La proposition ne précise l’ampleur ni le calendrier de la dégressivité.<br /><br /> En l’absence d’impact sur le comportement de retour à l’emploi, cette proposition se traduirait par des économies allant de 2,8 Md€ à 7 Md€ par an en fonction du niveau et de l’échéance de la dégressivité, qui ne sont pas précisés.<br /><br /> Cette mesure concernerait les demandeurs d’emploi ayant consommé au moins 6 mois de droits, soit une grande partie des demandeurs d’emploi (environ 7 allocataires sur 10 en juin 2015 avaient un droit ouvert d’une durée minimale de 12 mois et deux tiers du droit est en moyenne consommée). Sa mise en œuvre nécessiterait un décret et, probablement, un accord des partenaires sociaux. </p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape7" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/emplois-publics.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:rgb(0, 70, 121); line-height:120px;">Réduction de l'emploi public</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Supprimer environ 500 000 emplois publics</span><br /><span class="cell chiffrage">-14 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=21" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>François Fillon propose la suppression d’environ 500 000 emplois publics sur la durée du mandat.<br /><br /> Nous estimons à 14 Md€ le montant de l’économie pouvant être réalisée, tout en interrogeant la faisabilité de la proposition. La suppression de 500 000 emplois sur cinq ans est en effet une réduction très rapide, qui conduira probablement à un recours plus important, au moins temporairement à des contractuels qui viendrait diminuer le montant d’économies envisagé.</p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape8" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/temps-travail.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 150%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Temps de travail dans la fonction publique</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Suppression de la durée maximale du travail, qui sera fixée par les entreprises, dans la limite européenne de 48h. Dans la fonction publique, 39h pour tous, en redistribuant une partie des économies réalisées</span><br /><span class="cell chiffrage">+ 6,4 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=23" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>La proposition renvoie la fixation de la durée légale du travail à des accords d’entreprise ou de branche, dans la limite européenne de 48 h hebdomadaires. En cela elle concerne tous les Français en âge de travailler, soit 28,6 millions de personnes.<br />  <br /> François Fillon indique en revanche que dans la fonction publique, le temps de travail serait fixé à 39 heures. Les compensations salariales consisteraient à redistribuer une partie des économies réalisées grâce à l’allongement de la durée du travail, économies qui pourraient cependant n’apparaître qu’après quelques années, induisant donc un coût supplémentaire pour l’État, à moins que ces compensations ne soient très modestes, ce qui poserait un problème d’acceptabilité de la mesure. </p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape9" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/etablissement-penitentiaires.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Etablissements pénitentiaires</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Construire 16 000 places de prisons supplémentaires.</span><br /><span class="cell chiffrage">+ 4 Md€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=32" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p><em> "Action 9 : Nous devons construire 16 000 places de prison pour inverser la logique de l’impunité en matière de crimes et délits. Parallèlement, nous rendrons efficaces les mesures alternatives en renforçant leur caractère contraignant".</em><br />  <br /> La proposition de François Fillon vise à créer 16 000 nouvelles places de prison d’ici 2022, portant donc le nombre de places existantes de 58 587 (nombre de places au 1<sup>er</sup> septembre 2016) à environ 75 000 à la fin du quinquennat. </p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape11" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/immigration.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:rgb(0, 70, 121); line-height:120px;">Immigration</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition"> Faire voter chaque année au Parlement des quotas d’immigration par nationalités</span><span class="cell chiffrage"><span class="non_chiffrable"> </span></span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=7" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>é <em>Prévoir que le Parlement délibère chaque année pour adopter une prévision d’immigration légale (quotas-objectifs) tenant compte de la situation de l’emploi, du logement et du contexte social."</em><br /><a href="https://www.fillon2017.fr/wp-content/themes/gravida/images/pdf/PDF-IMMIGRATION-DES-TABOUS-AUX-VALEURS-NOVEMBRE-2014.pdf">François Fillon</a><br /> "<em>La France devra aussi définir des quotas nationaux afin de pouvoir choisir ceux qu’elle accueille sur son sol."</em><br /><a href="https://www.fillon2017.fr/wp-content/uploads/2016/08/europe.pdf">François Fillon</a><br />  <br /> François Fillon propose de faire voter chaque année par le Parlement des quotas d’immigration contraignants, comme c’est le cas au Canada ou en Australie. <strong>Il est considéré ici que l’immigration correspond aux personnes étrangères à l’Union européenne. </strong>L’instauration de plafonds ou de quotas d’immigrés peut s’entendre de deux manières distinctes : des plafonds absolus et intangibles, très complexes à mettre en œuvre ; des plafonds indicatifs, au regard desquels le Parlement pourrait ajuster certains paramètres et conditions d’admission de séjour, dont la mise en place parait plus réaliste.<br />  <br /> Certains pays, comme le Canada, l’Australie, le Danemark et, plus récemment, le Royaume-Uni, ont instauré des systèmes d’immigration par points et par quotas afin de contrôler l’immigration économique sur leur sol.</p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape12" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/reformes.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Réforme des institutions</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Proposer par référendum aux Français une réduction du nombre de leurs parlementaires, réduit de 577 à environ 400 et celui des sénateurs de 343 à environ 200</span><br /><span class="cell chiffrage">- 140 M€</span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=4" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p>L’originalité de la proposition de François Fillon tient à ce qu’elle serait soumise au suffrage universel par voie de référendum pour davantage de légitimité.</p> <p> </p> <p> </p> <div class="small-theme-primaire" id="etape13" style="vertical-align:middle;background: url(/res/images/Primaires-2016-2017/cumul.jpg) no-repeat bottom center;background-size: 110%;height: 120px;background-position:-20px -20px;"> <h2 style="color:#fff; line-height:120px;">Cumul des mandats</h2> </div> <div id="table"> <div class="row header"><span class="cell">Proposition</span><span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span><span class="cell">Détail</span></div> <div class="row" style="min-height:85px;"><span class="cell proposition">Ne pas revenir sur la loi mettant fin au cumul des mandats</span><br /><span class="cell chiffrage"><span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span></span><br /><a class="cell detail" href="/res/Primaires-2016-2017/pdfs/propositions-francois-fillon.pdf#page=9" target="_blank">Chiffrage<br /> et faisabilité</a></div> </div> <br /><br /><br />   <p> </p> <p><em>"Personne de sérieux ne pense qu'un nouveau président de la République commencera par rétablir le cumul des mandats. C'est une mauvaise idée"</em> <a href="http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/cumul-des-mandats-oppose-a-son-retour-fillon-tacle-sarkozy-840481.html">François Fillon</a><br /><br /> La loi organique n°2014-125 et la loi n°2014-126 du 14 février 2014 interdisent aux parlementaires (députés, sénateurs et députés européens) de cumuler leur mandat avec une fonction exécutive locale. Cette interdiction est applicable à compter du premier renouvellement des assemblées parlementaires suivant  le 31 mars 2017.<br /><br /> Comme le rappellent les études d'impact des lois du 14 février 2014, les dispositions interdisant le cumul d'un mandat parlementaire et de fonctions exécutives locales n’ont pas d’impact financier : elles sont sans effet sur le montant global des indemnités que les collectivités et les intercommunalités devront verser, le montant théorique de l’indemnité de fonction restant inchangé ainsi que le nombre de fonctions électives à pourvoir.<br /><br /> De même, la limitation du cumul des mandats dans le temps est dénuée d'impact financier puisqu'elle ne réduit ni le nombre de mandat à pourvoir ni le montant des indemnités versées.<br /><br /> Il convient toutefois de noter que depuis l'adoption de la loi organique du 25 février 1992, les indemnités des élus sont plafonnées en vertu du principe dit de l'écrêtement, selon lequel un élu national (parlementaire, ministre) titulaire d'un mandat local ne peut cumuler les indemnités afférentes à ce mandat avec son indemnité nationale de base que dans la limite d'une fois et demie cette dernière. Pour un ministre, cela représente un total d'environ 16 000 €. À ce jour, seul le ministre de la Défense exerce également une fonction exécutive locale mais il bénéficie d'indemnités inférieures au plafond légal.</p> <p> </p> <p> </p> <center><em>*+XX Md€ correspond à une dépense supplémentaire ou une diminution des recettes<br /> -XX Md€ correspond à des économies ou des recettes supplémentaires</em></center> </article></div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-image-de-fond-e--page.html.twig * field--node--field-image-de-fond-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-image-de-fond-e.html.twig * field--image.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image_formatter' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <img src="http://imv3.labo83.com/ressources/images/primaires/fond_primaires.jpg" width="1920" height="338" alt="" typeof="foaf:Image" /> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-couleur-titre--page.html.twig * field--node--field-couleur-titre.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-couleur-titre.html.twig * field--list-integer.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> Blanc </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-titre-e--page.html.twig * field--node--field-titre-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-titre-e.html.twig * field--text-long.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <div><img alt="" src="/ressources/images/primaires/urne.png" /><br /><strong>Primaire de la droite<br /> et du centre </strong><br /> Les propositions de François Fillon</div> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 10:30:26 +0000 adminLabo83 5626 at http://www.institutmontaigne.org Méthodologie http://www.institutmontaigne.org/primaire-de-la-droite-et-du-centre/methodologie <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--page.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--page.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Méthodologie</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--page.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--page.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/1" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">adminLabo83</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--page.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--page.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T10:28:01+00:00">lun 16/10/2017 - 12:28</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--body--page.html.twig * field--node--body.html.twig * field--node--page.html.twig * field--body.html.twig * field--text-with-summary.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div property="schema:text"><div class="l-blog-outils"><a class="lien-suite" href="/primaire-de-la-droite-et-du-centre">Primaire de la droite et du centre</a></div> <article><p>A l’occasion de l’élection présidentielle de 2017 et suite au fort intérêt porté par les citoyens, par les responsables politiques et les acteurs économiques aux opérations <a class="lien_externe" href="http://www.chiffrages-dechiffrages2012.fr/" target="_blank">Chiffrages - Déchiffrages 2012</a>, <a class="lien_externe" href="http://www.electionsmunicipales2014.fr/" target="_blank">Municipales 2014</a> : le chiffrage des programmes et <a class="lien_externe" href="http://www.electionsregionales2015.fr/" target="_blank">Régionales 2015</a>, l'Institut Montaigne renouvelle cette initiative à l’occasion de l’élection présidentielle de 2017.</p> <h2>Le choix d’une opération en deux temps</h2> <p>L’Institut Montaigne se propose d’apporter à l’occasion des prochaines échéances électorales (primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016 ; primaire du Parti socialiste les 22 et 29 janvier 2017 ; élection présidentielle les 23 avril et 7 mai 2017) un éclairage étendu et approfondi sur les programmes et les propositions soumis aux citoyens.</p> <p>Cette opération s’ouvrira par l’analyse thématique des propositions des candidats aux primaires (réduction de la dépense publique, temps de travail, retraites, réforme des institutions, etc.).<br /> Ce dispositif sera ensuite élargi dès la désignation des principaux candidats à l’élection présidentielle. Ce second temps permettra une analyse approfondie des propositions avancées par chacun d’eux.</p> <p>L’enjeu : apporter aux citoyens des éléments objectifs d’appréciation des propositions formulées par les responsables politiques. En complément de l’exercice de chiffrage, nous analysons les propositions à la lumière d’éléments non budgétaires, afin de décrypter :</p> <ul><li>leur mise en œuvre : quel processus pour que la proposition entre en vigueur (réglementaire, législatif, révision de la constitution ? publics concernés ?) ;</li> <li>l’historique de la proposition : la proposition a-t-elle déjà été appliquée / avancée en France ? quand et par qui ? pour quels effets ? ;</li> <li>la proposition à l’étranger : la proposition a-t-elle déjà été appliquée / avancée à l’étranger ? quand et par qui ? pour quels effets ?</li> </ul><p>Cette nouvelle grille d’analyse s’inscrit pleinement dans l’objectif de pédagogie et de synthèse de l’Institut Montaigne. La présentation de ces informations vise à les rendre accessibles au plus grand nombre.</p> <h2>Nos objectifs</h2> <ul><li>Contribuer à la crédibilité de la parole et de l'action politique, en incitant les candidats et les partis à davantage d'objectivité, de responsabilité et de transparence dans leurs engagements électoraux ;</li> <li>apporter des éléments au débat démocratique, en mettant à la disposition des électeurs et des médias une cartographie des repères sur la situation des finances publiques ainsi qu'un recensement des arguments avancés pour chaque proposition ;</li> <li>sensibiliser aux enjeux financiers et budgétaires : la gestion financière va être de plus en plus contrainte. Cette nouvelle donne doit être débattue et prise en compte à l'heure des élections.</li> </ul><h2>Nos principes</h2> <ul><li>La neutralité absolue de l'équipe des chiffreurs : notre opération couvre l'ensemble du champ politique ; certes, tous les experts impliqués ont des opinions politiques mais chacun s'engage à travailler dans la plus complète objectivité.</li> <li>Une exigence de qualité maximale : les membres de l'équipe sont des experts reconnus dans le domaine des finances publiques. Les procédures successives de validation et la collégialité de nos travaux garantissent la qualité des analyses et des chiffrages.</li> <li>La contradiction et l’interaction est au cœur de notre démarche : de nombreuses propositions de campagne sont difficilement chiffrables faute d'un niveau de détail suffisant ou nécessitent de faire des hypothèses. Il est important qu'un dialogue contradictoire s'engage pour permettre aux candidats de préciser les chiffrages, de faire valoir un droit de réponse ou de s'exprimer sur les chiffrages de leurs concurrents. Les chiffrages évolueront également grâce aux nouvelles informations transmises par les candidats ou portées par eux dans le débat public.</li> <li>La transparence des analyses et des calculs : l'équipe travaille uniquement sur des données publiques et nos sources sont systématiquement précisées ; tous les éléments de chiffrage seront donc accessibles et vérifiables en ligne.</li> <li>Une évaluation chiffrée des propositions des candidats. En revanche, les effets indirects ou trop incertains des mesures contenues dans les programmes ne seront pas pris en compte.</li> </ul><p> </p> </article></div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-image-de-fond-e--page.html.twig * field--node--field-image-de-fond-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-image-de-fond-e.html.twig * field--image.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image_formatter' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <img src="http://imv3.labo83.com/ressources/images/primaires/fond_primaires.jpg" width="1920" height="338" alt="" typeof="foaf:Image" /> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-couleur-titre--page.html.twig * field--node--field-couleur-titre.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-couleur-titre.html.twig * field--list-integer.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> Blanc </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-titre-e--page.html.twig * field--node--field-titre-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-titre-e.html.twig * field--text-long.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <div><img alt="" src="/ressources/images/primaires/urne.png" /><br /><strong>Primaire de la droite<br /> et du centre </strong><br /> Méthodologie</div> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 10:28:01 +0000 adminLabo83 5625 at http://www.institutmontaigne.org Cumul des mandats http://www.institutmontaigne.org/primaire-de-la-droite-et-du-centre/cumul-des-mandats <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--page.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--page.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Cumul des mandats</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--page.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--page.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/1" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">adminLabo83</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--page.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--page.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T10:17:50+00:00">lun 16/10/2017 - 12:17</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--body--page.html.twig * field--node--body.html.twig * field--node--page.html.twig * field--body.html.twig * field--text-with-summary.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div property="schema:text"><div class="l-blog-outils"><a class="lien-suite" href="/primaire-de-la-droite-et-du-centre">Primaire de la droite et du centre</a></div> <div class="sommaire article"> <ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape2">Les propositions des candidats</a></li> <li><a href="#etape1">Principaux enjeux</a></li> <li><a href="#etape4">Historique des propositions</a></li> <li><a href="#etape5">La proposition à l'étranger</a></li> <li><a href="#etape3">Mise en oeuvre</a></li> </ul></div> <article id="detail_primaires"><div id="etape2" class="m-contenu-accroche titre">Le chiffrage ne permet pas à lui seul de comparer les propositions des candidats. Elles doivent également s'apprécier au regard de leur mise en oeuvre, de leur historique et d'une comparaison internationale.</div> <p></p> <div id="table"> <div class="row header"> <span class="cell">Candidat</span> <span class="cell">Proposition</span> <span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span> <span class="cell">Détail</span> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="cope"></div> <br />Jean-François<br />Copé </span> <span class="cell proposition"> Pas de proposition identifiée sur ce sujet </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/cumul-des-mandats-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=2"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="fillon"></div> <br />François<br />Fillon </span> <span class="cell proposition"> Ne pas revenir sur la loi mettant fin au cumul des mandats </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/cumul-des-mandats-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=6"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="jupe"></div> <br />Alain<br />Juppé </span> <span class="cell proposition"> Vers une vision plus réaliste du cumul des mandats </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/cumul-des-mandats-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=10"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="nkm"></div> Nathalie<br />Kosciusko-Morizet </span> <span class="cell proposition"> La règle du non cumul doit être préservée, les parlementaires ne doivent pas avoir plus de trois mandats successifs </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/cumul-des-mandats-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=14"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="lemaire"></div> <br />Bruno<br />Le Maire </span> <span class="cell proposition"> Cumul des mandats, la fin d'un archaïsme </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/cumul-des-mandats-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=17"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="poisson"></div> <br />Jean-Frédéric<br />Poisson </span> <span class="cell proposition"> Pour le cumul de fonctions parlementaires et de mandats locaux </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/cumul-des-mandats-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=21"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="sarkozy"></div> <br />Nicolas<br />Sarkozy </span> <span class="cell proposition"> Abroger la loi interdisant aux parlementaires de cumuler une fonction exécutive locale </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">Non chiffrable</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/cumul-des-mandats-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=25"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> </div> <p> <br /></p><h3 style="text-align: right;">*+XX Md€ correspond à une dépense supplémentaire ou une diminution des recettes<br />-XX Md€ correspond à des économies ou des recettes supplémentaires</h3> <p></p> <h2 id="etape1">Quels enjeux pour ces propositions ?</h2> <p>Pratique très développée en France, le cumul de mandats, qui désigne l’exercice simultané de mandats électoraux nationaux ou européens (au Sénat, à l’Assemblée nationale ou au Parlement européen) et de fonctions électives locales (au sein de l’exécutif d’une commune, d’un département ou d’une région) divise les candidats de la Primaire de la droite et du centre.<br /><br />La pratique du cumul est aujourd’hui encadrée par la loi organique n°2014-125 et la loi n°2014-126 du 14 février 2014. Ces deux lois interdisent aux parlementaires (députés, sénateurs et députés européens) de cumuler leur mandat avec une fonction exécutive locale. Cette interdiction est applicable à compter du premier renouvellement des assemblées parlementaires suivant  le 31 mars 2017.<br /><br />Deux candidats, Nicolas Sarkozy et Jean Frédéric Poisson, souhaitent revenir sur cette loi et rétablir les possibilités de cumul pour les parlementaires. À l’inverse, Bruno Le Maire souhaite conserver la nouvelle législation et la renforcer, en étendant cette interdiction aux membres du gouvernement. Bruno Le Maire, à l’instar de Nathalie Kosciusko-Morizet, propose également de limiter à trois le nombre de mandats de député, de sénateur et de député européen exercés consécutivement. Alain Juppé prône, quant à lui, une vision plus souple du cumul, admettant des dérogations à la nouvelle loi pour l’exercice de fonctions exécutives dans de petites communautés. François Fillon, enfin, ne souhaite pas revenir sur la loi de 2014.<br /></p> <h2 id="etape4">Déjà appliquées ? proposées ?</h2> <p>Promue depuis longtemps mais régulièrement ajournée, l'interdiction du cumul d'un mandat parlementaire et d'une fonction exécutive locale correspond à une tendance de fond déjà identifiée par Michel Debré en 1955, qui qualifiait le cumul des mandats de « règle de la politique française ». Ainsi, lors des élections présidentielles de 2012, de très nombreux candidats (François Hollande, Eva Joly, François Bayrou, Marine le Pen, Jean-Luc Mélenchon) s’étaient prononcés en faveur d’une <a href="http://www.chiffrages-dechiffrages2012.fr/propositions/joly-mettre-fin-au-cumul-des-mandats">interdiction du cumul des mandats</a> (cette interdiction étant plus ou moins large).<br /><br />Deux missions de réflexion, mises en place par les Présidents Nicolas Sarkozy ("comité Balladur" de 2007) et François Hollande ("commission Jospin" de 2012), se sont par ailleurs prononcées en faveur de la limitation du cumul des mandats.</p><ul><li>En 2007, le "Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions", présidé par Edouard Balladur, préconisait une interdiction du cumul entre un mandat parlementaire et des fonctions exécutives locales afin d’accroître la disponibilité des parlementaires et d’accompagner ainsi le renforcement du poids du Parlement au sein des institutions de la Ve République. Cette proposition n’a toutefois été reprise ni par le projet de loi constitutionnelle soumis au Parlement, ni par la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République. </li><li>En novembre 2012, "la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique", présidée par Lionel Jospin, a préconisé une interdiction du cumul d’un mandat parlementaire et d’une fonction exécutive locale, ainsi que le cumul d’une fonction ministérielle et l’exercice de toute fonction locale (mandat exécutif et mandat simple). La Commission a en effet considéré que la limitation du cumul des mandats constituait la "pierre de touche" d’une rénovation de la vie publique et qu’elle était un élément majeur dans la restauration de la confiance des citoyens envers leurs élus. Cette mesure permettrait de restreindre les situations de conflits d’intérêt que crée le cumul des mandats. En outre, elle pourrait favoriser le renouvellement du personnel politique. </li></ul><p>L'interdiction portée par les lois du 14 février 2014 a ainsi pris en compte les arguments présentant le cumul d'un mandat parlementaire et de fonctions exécutives locales comme l'institutionnalisation d'un conflit d'intérêts, un vecteur d'absentéisme et un frein à la diversité, à la féminisation et au renouvellement de la représentation. Elle a écarté l'argument de "l'ancrage sur le terrain" que permettrait le cumul, le constitutionnaliste Guy Carcassonne ayant par exemple rappelé de longue date que le mode de scrutin uninominal garantissait la proximité avec les électeurs.<br /><br />Dans sa décision du 13 février 2014, le Conseil constitutionnel a conclu qu'en l'espèce ces interdictions "<em>n'excèdent pas manifestement ce qui est nécessaire pour protéger la liberté de choix de l'électeur, l'indépendance de l'élu ou prévenir les risques de confusion ou de conflit d'intérêts</em>".<br /><br />Sur la question du cumul des mandats, François Fillon se distingue de Nicolas Sarkozy qui s’est prononcé en faveur d’une abrogation des lois de 2014, et dans une moindre mesure d'Alain Juppé qui a émis l'idée d'une dérogation au non cumul pour les maires des "petites et moyennes communes".<br clear="all" /> <br />Dans les faits, plus de la moitié des parlementaires actuellement élus ont effectué au moins deux mandats consécutifs. À l'Assemblée, trois députés poursuivent actuellement leur neuvième mandat. Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone exerce son huitième mandat. Dans l'histoire de la Vème République, le député UMP Didier Jullia détient le record du nombre de mandats (11) exercés à l'Assemblée, pour 45 années de présence, suivi par Jean Tibéri, avec 10 mandats et 44 années de présence.</p><p></p> <h2 id="etape5">Déjà testées à l'étranger ?</h2> <p>La France apparaît très largement comme une exception en Europe en matière de cumul des mandats. D’après les statistiques rassemblées en 2012 par la commission Jospin puis plus récemment par l'observatoire de la vie politique et parlementaire, 82% des députés et 77% des sénateurs exercent au moins un autre mandat électif, (41% des députés et 46% des sénateurs cumulant avec une fonction exécutive locale).<br /><br /><strong>Le cumul n'existe nulle part ailleurs qu'en France avec autant d'intensité</strong>. Comme le souligne Laurent Bach dans l'étude "Faut-il abolir le cumul des mandats ?" publiée en mai 2012, jamais plus d'un tiers d'une assemblée nationale européenne ne détient en parallèle un mandat local; surtout, rarissimes sont les cas de cumul avec une fonction de maire ou une présidence d'exécutif local. <br />À l'étranger, les principes qui inspirent les législations (lorsqu'elles existent) limitant le cumul des mandats témoignent du souci de respecter l'égalité des citoyens dans l'accès aux charges publiques, de prévenir les pressions sur les électeurs et garantir la sincérité des élections, et d'assurer tant la bonne administration des collectivités publiques que l'impartialité des titulaires de mandats. En Allemagne, un mandat au <em>Bundestag</em> est incompatible avec une fonction exécutive au sein d'un Land et la fonction de président de <em>Kreis</em> (intercommunalité) ou de maire. En Italie, les mandats de parlementaire et les fonctions de ministre sont incompatibles avec les fonctions de président de région, de province et de maire dans des collectivités de plus de 5 000 habitants (le seuil de 20 000 habitants a été abaissé il y a quelques années).<br /><br />Statistiquement, l'écart entre la France et les autres grandes démocraties libérales est d’autant plus frappant qu'il n'existe pas toujours chez nos voisins de règles visant à prohiber le cumul parlementaire - élu local (Royaume-Unis, Pays-Bas). Toutefois, cette absence d’interdit s’accompagne souvent, à l’étranger, d’une incitation financière négative, visant à dissuader les parlementaires tentés par le cumul, en leur interdisant de cumuler les rémunérations, ou en plafonnant ces dernières (Espagne notamment). En revanche, au-delà de la limitation du nombre de mandats confiés à l'exécutif dans certains régimes présidentiels ou semi-présidentiels, aucun pays ne s'est engagé à ce stade dans la restriction du nombre de mandats parlementaires réalisés de manière consécutive.<br /></p> <h2 id="etape3">Comment les mettre en oeuvre ?</h2> <p>L’article 25 de la Constitution dispose que : "<em>une loi organique fixe la durée des pouvoirs de chaque assemblée […], le régime des inéligibilités et des incompatibilités"</em>. Les dispositions relatives aux incompatibilités des mandats parlementaires avec des fonctions exécutives locales relèvent donc d'une loi organique, tout comme la restriction du nombre de mandats dans le temps qui constitue un nouveau cas d'inéligibilité. Les lois organiques obéissent à une procédure spécifique.<br /><br />La mise en œuvre de la proposition de Nicolas Sarkozy et de Jean-Frédéric Poisson d'abroger cette interdiction semble délicate en termes de calendrier si celle-ci doit s’appliquer dès le prochain quinquennat, sauf à prévoir des dispositions concernant un mandat en cours, ce qui semble peu probable. En vertu de la loi du 14 février 2014, un député élu après le 31 mars 2017 devra démissionner dans un délai d'un mois après son élection du mandat exécutif local qu'il détenait. Les élections législatives se tenant les 11 et 18 juin, l'abrogation de l'interdiction du cumul devra donc être promulguée avant le 18 juillet 2017.<br /> <br />Or, l'adoption d'une loi organique implique des contraintes supérieures à celle d'une loi ordinaire : en vertu de l'article 46 de la Constitution, un projet de loi organique ne peut être examiné, y compris lorsque la procédure accélérée est engagée, avant l'expiration d'un délai de 15 jours avant son dépôt. En outre, les lois organiques ne peuvent être promulguées qu'après déclaration par le Conseil constitutionnel de leur conformité à la Constitution. Le Conseil dispose d'un mois pour statuer après sa saisine. Une promulgation avant le 18 juillet 2017 apparaît en conséquence relativement peu probable.<br /></p> </article></div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-image-de-fond-e--page.html.twig * field--node--field-image-de-fond-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-image-de-fond-e.html.twig * field--image.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image_formatter' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <img src="http://imv3.labo83.com/ressources/images/Primaires-2016-2017/cumul.jpg" width="1920" height="238" alt="" typeof="foaf:Image" /> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-couleur-titre--page.html.twig * field--node--field-couleur-titre.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-couleur-titre.html.twig * field--list-integer.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> Blanc </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 10:17:50 +0000 adminLabo83 5624 at http://www.institutmontaigne.org Réforme des institutions http://www.institutmontaigne.org/primaire-de-la-droite-et-du-centre/reforme-des-institutions <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--page.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--page.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Réforme des institutions</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--page.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--page.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/1" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">adminLabo83</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--page.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--page.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T10:16:09+00:00">lun 16/10/2017 - 12:16</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--body--page.html.twig * field--node--body.html.twig * field--node--page.html.twig * field--body.html.twig * field--text-with-summary.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div property="schema:text"><div class="l-blog-outils"><a class="lien-suite" href="/primaire-de-la-droite-et-du-centre">Primaire de la droite et du centre</a></div> <div class="sommaire article"> <ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape2">Les propositions des candidats</a></li> <li><a href="#etape1">Principaux enjeux</a></li> <li><a href="#etape4">Historique des propositions</a></li> <li><a href="#etape5">La proposition à l'étranger</a></li> <li><a href="#etape3">Mise en oeuvre</a></li> </ul></div> <article id="detail_primaires"><div id="etape2" class="m-contenu-accroche titre">Le chiffrage ne permet pas à lui seul de comparer les propositions des candidats. Elles doivent également s'apprécier au regard de leur mise en oeuvre, de leur historique et d'une comparaison internationale.</div> <p></p> <div id="table"> <div class="row header"> <span class="cell">Candidat</span> <span class="cell">Proposition</span> <span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span> <span class="cell">Détail</span> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="cope"></div> <br />Jean-François<br />Copé </span> <span class="cell proposition"> Réduire le nombre de parlementaires<br /></span> <span class="cell chiffrage"> - 70 M€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/reforme-des-institutions-chiffrage-faisabilite-b.pdf#page=6"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="fillon"></div> <br />François<br />Fillon </span> <span class="cell proposition"> Proposer par référendum aux Français une réduction du nombre de leurs parlementaires, réduit de 577 à environ 400 et celui des sénateurs de 343 à environ 200<br /></span> <span class="cell chiffrage"> - 140 M€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/reforme-des-institutions-chiffrage-faisabilite-b.pdf#page=8"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="jupe"></div> <br />Alain<br />Juppé </span> <span class="cell proposition"> Réduire le nombre de parlementaires<br /></span> <span class="cell chiffrage"> - 190 M€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/reforme-des-institutions-chiffrage-faisabilite-b.pdf#page=10"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="nkm"></div> Nathalie<br />Kosciusko-Morizet </span> <span class="cell proposition"> Réduire le nombre de parlementaires à 200 sénateurs et 400 députés<br /></span> <span class="cell chiffrage"> - 140 M€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/reforme-des-institutions-chiffrage-faisabilite-b.pdf#page=14"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="lemaire"></div> <br />Bruno<br />Le Maire </span> <span class="cell proposition"> Réduire le nombre de députés de 577 à 400 et le nombre de sénateurs de 348 à 210 </span> <span class="cell chiffrage"> - 136 M€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/reforme-des-institutions-chiffrage-faisabilite-b.pdf#page=12"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="poisson"></div> <br />Jean-Frédéric<br />Poisson </span> <span class="cell proposition"> Réduire le nombre de parlementaires et le nombre de membres du gouvernement<br /></span> <span class="cell chiffrage"> - 143 M€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/reforme-des-institutions-chiffrage-faisabilite-b.pdf#page=16"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="sarkozy"></div> <br />Nicolas<br />Sarkozy </span> <span class="cell proposition"> Réduire le nombre de parlementaires et permettre l’exercice de deux mandats<br /></span> <span class="cell chiffrage"> - 130 M€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/reforme-des-institutions-chiffrage-faisabilite-b.pdf#page=19"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> </div> <p> <br /></p><h3 style="text-align: right;">*+XX Md€ correspond à une dépense supplémentaire ou une diminution des recettes<br />-XX Md€ correspond à des économies ou des recettes supplémentaires</h3> <p></p> <h2 id="etape1">Quels enjeux pour ces propositions ?</h2> <p>La réduction du nombre de parlementaires est une proposition largement reprise par de nombreux candidats, notamment par les candidats à la primaire de la droite et du centre. Si elle est symbolique dans son principe, elle n’a que peu d’effets budgétaires en permettant d’engendrer des économies de seulement quelques dizaines de millions d’euros.<br /></p> <h2 id="etape4">Déjà appliquées ? proposées ?</h2> <p><strong>Volet parlementaire</strong><br /><br /><em>La proposition a-t-elle déjà été appliquée en France ? Quand ?</em><br /><br />Sous la V<sup>ème</sup> République, le nombre de députés n’a baissé qu’entre la première et la deuxième législature, mais n’a connu que des augmentations depuis lors. Le nombre actuel de 577 députés est inchangé depuis la huitième législature (1986-1988).<br />S’agissant des sénateurs, la même tendance a été observée, la dernière augmentation datant du renouvellement par tiers échelonné entre 2004 et 2011.<br /><br />S’agissant des députés français au Parlement européen, leur nombre a évolué au gré des élargissements successifs de L’Union européenne : il est passé de 81 de 1979 à 87 en 1998 puis à 78 en 2004, 72 en 2009 et enfin 74 en application du traité de Lisbonne.<br /><br /><em>La proposition a-t-elle déjà été avancée en France ? Quand ? </em><br /><br />L’idée d’une baisse du nombre de parlementaires n’est pas nouvelle. Elle avait été proposée, dès la présidentielle de 2012, par Nicolas Sarkozy (réduction de l’ordre de 10 à 15 %), par Marine Le Pen (482 députés et 274 sénateurs) ou encore par François Bayrou. Depuis les responsables politiques sont de plus en plus nombreux à demander la baisse du nombre des élus nationaux.<br /><br />Ainsi, quasiment tous les candidats à la primaire de la droite et du centre se sont exprimés en faveur d’une telle baisse. Alain Juppé proposait ainsi, en 2014, une diminution de moitié du nombre de parlementaires. François Fillon indique quant à lui porter cette idée depuis avril 2013.<br /><br />La proposition actuelle de Nicolas Sarkozy change d’échelle par rapport à sa proposition de 2012 et a l’originalité d’inclure les députés européens.<br /><br />Dans la majorité actuelle, l’idée fait aussi son chemin : ainsi Claude Bartolone l’évoque le livre qu’il a publié avec Hélène Bekmezian en 2014, <em>Je ne me tairai plus</em>.<br /><br /><strong>Volet membres du gouvernement</strong><br /><br />La réduction du nombre de membres du gouvernement est moins présente dans le débat public, notamment parmi les candidats à la primaire de la droite et du centre ; même si, à l’occasion des différentes campagnes présidentielles, les promesses sur des gouvernements resserrés ont régulièrement été formulées par les candidats ou le président élu. En 2012, François Hollande s’était montré plus prudent en estimant que "<em>la promesse d’une équipe restreinte ne dure qu’un jour, la veille du gouvernement"</em>. En effet, la composition d’un gouvernement est généralement le reflet d’équilibres politiques complexes entre les différentes composantes de la majorité avec une contrainte, plus ou moins respectée, de parité.<br /></p> <h2 id="etape5">Déjà testées à l'étranger ?</h2> <p><strong>Réduction du nombre de parlementaires</strong><br /><br />La France compte peu de députés proportionnellement à sa population par rapport à ses voisins européens.<br />Parmi les 28 pays de l’Union européenne, elle est le troisième pays comptant le moins de députés par rapport à sa population, avec en moyenne 114 000 habitants pour un député. Seules l’Allemagne (129 000 habitants par député) et l’Espagne (134 000 habitants par député) ont un nombre relatif de députés plus faible. En revanche, l’écart se creuse notamment avec l’Allemagne si on inclut les sénateurs et que l’on prend en compte l’ensemble des parlementaires.<br /><br />À l’échelle mondiale, les États-Unis apparaissent très en retrait par rapport aux tendances observées en Europe avec 435 membres à la Chambre des représentants pour 315 millions d'habitants, soit un député pour 730 000 habitants. Ce ratio élevé s’explique aussi par la structure institutionnelle propre ce pays qui comporte dans chaque État un Congrès, composé d'une Chambre des représentants et d'un Sénat.<br /><br />En Europe, plusieurs démocraties se sont engagées dans la voie d’une diminution du nombre de parlementaires, à l’instar de l’Italie. Cette réforme est cependant trop récente pour en réaliser un véritable bilan.<br /><br /><strong>Réduction du nombre de membres du gouvernement</strong><br /><br />La comparaison est assez complexe avec nos voisins européens, compte tenu des rôles et des fonctionnements divers des différents gouvernements. La France compte à ce jour deux fois plus de ministres qu’en Allemagne. Cependant les ministres allemands comptent des secrétaires administratifs ou des secrétaires d’État parlementaires, qui peuvent s’apparenter, pour les premiers, à des directeurs d’administrations centrales et, pour les seconds, à nos ministres délégués ou secrétaires d’État. En Italie, le gouvernement est composé de 16 ministres et 44 sous-secrétaires ; au Royaume-Uni, 33 ministres siègent au sein du cabinet et les membres du gouvernement sont au nombre de 143. Le nombre de ministres fait également débat au Royaume-Uni et un rapport parlementaire suggérait, en 2010, de réduire leur nombre d’un tiers.<br /></p> <h2 id="etape3">Comment les mettre en oeuvre ?</h2> <p><strong>Réduction du nombre de parlementaires</strong><br /><br /><em>Quel processus pour que la proposition soit appliquée ? </em><br /><br />Le nombre de parlementaires est fixé par la loi organique 2009-38 du 13 janvier 2009. La réduction du nombre de parlementaires nécessitera donc une modification de cette loi organique selon la procédure prévue par l’article 46 de la Constitution. En d’autres termes, les députés et sénateurs devraient voter une loi organique prévoyant la réduction de leur nombre, ce qui semble politiquement difficile et ne pourrait vraisemblablement s’appliquer qu’à compter de la prochaine législature (2022), sauf à organiser des élections intermédiaires qui ne seraient pas nécessairement dans l’intérêt du nouvel exécutif.<br /><br />Une fois la réduction du nombre de parlementaires entérinée, il conviendra de procéder au redécoupage des circonscriptions des députés et à la répartition des sénateurs par ordonnance.<br /><br />S’agissant des parlementaires européens, le nombre de députés européens par pays est fixé par le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne modifié par le traité de Lisbonne. Il s’établit à à 750 dont 74 pour la France pour la législature 2014-2019.La répartition est fondée sur la population de chaque pays en appliquant un principe de proportionnalité dégressive. Une réduction du nombre d’eurodéputés français ne peut donc s’imaginer qu’accompagnée d’une diminution des eurodéputés des autres membres de l’Union européenne, ce qui impliquerait une renégociation des traités à laquelle la France n’aurait pas nécessairement intérêt, sauf à perdre en influence au sein du Parlement européen.<br /><br /><em>Qui est concerné par une telle mesure ?</em><br /><br />Cette mesure concerne les députés et sénateurs, leurs collaborateurs et, éventuellement, les fonctionnaires des services de l’Assemblée nationale et du Sénat.<br /><br /><strong>Réduction du nombre de membres du gouvernement</strong><br /><br /><em>Quel processus pour que la proposition soit appliquée ? </em><br /><br />Le nombre de membre du Gouvernement n’est fixé par aucun texte réglementaire, mais relève davantage de la pratique. Aux termes de l’article 8 de la Constitution, c’est le Premier ministre qui a la seule responsabilité de nommer les ministres. En pratique, il s’agit d’une décision conjointe du président de la République et du Premier ministre. Une circulaire interministérielle du Premier ministre pourrait également plafonner le nombre de membres des cabinets ministériels.<br /></p> </article></div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-image-de-fond-e--page.html.twig * field--node--field-image-de-fond-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-image-de-fond-e.html.twig * field--image.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image_formatter' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <img src="http://imv3.labo83.com/ressources/images/Primaires-2016-2017/reformes.jpg" width="1920" height="238" alt="" typeof="foaf:Image" /> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-couleur-titre--page.html.twig * field--node--field-couleur-titre.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-couleur-titre.html.twig * field--list-integer.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> Blanc </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 10:16:09 +0000 adminLabo83 5623 at http://www.institutmontaigne.org Immigration http://www.institutmontaigne.org/primaire-de-la-droite-et-du-centre/immigration <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--page.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--page.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Immigration</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--page.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--page.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/1" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">adminLabo83</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--page.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--page.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T10:13:41+00:00">lun 16/10/2017 - 12:13</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--body--page.html.twig * field--node--body.html.twig * field--node--page.html.twig * field--body.html.twig * field--text-with-summary.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div property="schema:text"><div class="l-blog-outils"><a class="lien-suite" href="/primaire-de-la-droite-et-du-centre">Primaire de la droite et du centre</a></div> <div class="sommaire article"> <ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape2">Les propositions des candidats</a></li> <li><a href="#etape1">Principaux enjeux</a></li> <li><a href="#etape4">Historique des propositions</a></li> <li><a href="#etape5">La proposition à l'étranger</a></li> <li><a href="#etape3">Mise en oeuvre</a></li> </ul></div> <article id="detail_primaires"><div id="etape2" class="m-contenu-accroche titre">Le chiffrage ne permet pas à lui seul de comparer les propositions des candidats. Elles doivent également s'apprécier au regard de leur mise en oeuvre, de leur historique et d'une comparaison internationale.</div> <p></p> <div id="table"> <div class="row header"> <span class="cell">Candidat</span> <span class="cell">Proposition</span> <span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span> <span class="cell">Détail</span> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="cope"></div> <br />Jean-François<br />Copé </span> <span class="cell proposition"> Faire voter chaque année au Parlement une norme d’évolution de l’immigration légale, durcir les conditions du regroupement familial, supprimer l’AME<br /></span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/immigration-chiffrage-faisabilite.pdf#page=5"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="fillon"></div> <br />François<br />Fillon </span> <span class="cell proposition">  Faire voter chaque année au Parlement des quotas d’immigration par nationalités </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/immigration-chiffrage-faisabilite.pdf#page=9"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="jupe"></div> <br />Alain<br />Juppé </span> <span class="cell proposition"> Faire voter chaque année au Parlement un plafond d’immigration et une répartition par type d’immigration </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/immigration-chiffrage-faisabilite.pdf#page=11"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="nkm"></div> Nathalie<br />Kosciusko-Morizet </span> <span class="cell proposition"> Réduire strictement l’immigration familiale ; faire voter chaque année le Parlement sur des objectifs stricts d’immigration économique </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/immigration-chiffrage-faisabilite.pdf#page=12"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="lemaire"></div> <br />Bruno<br />Le Maire </span> <span class="cell proposition"> Faire voter chaque année au Parlement un objectif chiffré concernant la délivrance des premiers titres de séjour </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/immigration-chiffrage-faisabilite.pdf#page=15"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="poisson"></div> <br />Jean-Frédéric<br />Poisson </span> <span class="cell proposition"> Supprimer le regroupement familial systématique, dénoncer l’espace Schengen </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/immigration-chiffrage-faisabilite.pdf#page=16"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="sarkozy"></div> <br />Nicolas<br />Sarkozy </span> <span class="cell proposition"> Mettre un terme à l’immigration économique, au profit de la formation des chômeurs </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/immigration-chiffrage-faisabilite.pdf#page=18"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> </div> <p> <br /></p><h3 style="text-align: right;">*+XX Md€ correspond à une dépense supplémentaire ou une diminution des recettes<br />-XX Md€ correspond à des économies ou des recettes supplémentaires</h3> <p></p> <h2 id="etape1">Quels enjeux pour ces propositions ?</h2> <p>L’encadrement et la réduction de l’immigration en France sont des sujets récurrents dans les programmes des candidats à la primaire de la droite et du centre. Cinq candidats (Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire) proposent ainsi d’instaurer un vote parlementaire portant sur des plafonds ou quotas annuels d’immigrés. Trois candidats (Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson) proposent de modifier les conditions du regroupement familial, afin de le rendre plus restrictif.  Nicolas Sarkozy propose de son côté de mettre un terme à l’immigration économique.<br /><br />L’instauration de plafonds ou de quotas d’immigrés peut s’entendre de deux manières distinctes : des plafonds absolus et intangibles, très complexes à mettre en œuvre ; des plafonds indicatifs, au regard desquels le Parlement pourrait ajuster certains paramètres et conditions d’admission de séjour, dont la mise en place parait plus réaliste. Certains pays, comme le Canada, l’Australie, le Danemark et, plus récemment, le Royaume-Uni, ont déjà instauré des systèmes d’immigration par points et par quotas afin de contrôler l’immigration économique sur leur sol.<br /><br />Dans le cadre de notre analyse, l’immigration est envisagée uniquement pour les personnes étrangères à l’Union européenne. Si les européens étaient également visés par ces mesures, il serait nécessaire de dénoncer le Traité de l’Union européenne.<br /></p> <h2 id="etape4">Déjà appliquées ? proposées ?</h2> <p>Après les Trente Glorieuses, la France a cherché à contrôler davantage ses flux migratoires, avec la suspension, en 1974, de l’immigration des travailleurs et des familles hors Communauté européenne. Depuis lors, les restrictions et les assouplissements en matière de politique migratoire se sont succédé. Ainsi, en 2011, avec l’adoption de la "circulaire Guéant", dont l’objet était de restreindre la possibilité pour les étudiants non-ressortissants de l’Union européenne de travailler en France à l’issue de leurs études. Promesse de campagne du candidat François Hollande, la circulaire a été abrogée le 31 mai 2012.<br /><br />La suppression de l’Aide médicale d’État (AME), avancée par Jean-François Copé, a déjà été proposée à de nombreuses reprises depuis sa création. En 2010, l'Assemblée nationale a adopté un projet de loi visant à imposer des conditions à l'accès à l'AME. Les bénéficiaires devaient alors s'acquitter d'un droit de 30 euros par an et seuls leur conjoint et leurs enfants pouvaient désormais être leurs ayants droit. Cette disposition a été abrogée par la loi de finances rectificative pour 2012.Le 6 juillet 2016, une proposition de loi visant à supprimer l’aide médicale d’État et à la remplacer par une aide médicale d’urgence a été déposée par Yannick Moreau (député Les Républicains).<br /><br />Les modalités du regroupement familial, institutionnalisé en 1976, enfin, ont fait l’objet de nombreuses réformes en France. La loi du 11 mai 1998 dispose que les familles de Français et de ressortissants des État membres de l'Union européenne et des pays parties à l'accord sur l'espace économique européen, ainsi que les familles de réfugiés et apatrides, ont droit au regroupement familial sans conditions de ressources et de logement. La loi du 26 novembre 2003 "<em>relative à la maîtrise de l'immigration, au séjour des étrangers en France et à la nationalité"</em>, dite "loi Sarkozy", a durci les conditions d’entrée et de séjour des étrangers en réformant l'ordonnance de 1945 relative aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers. <br /></p> <h2 id="etape5">Déjà testées à l'étranger ?</h2> <p>Certains pays comme le Royaume-Uni, le Danemark, le Canada ou l’Australie ont mis en place des systèmes d’immigration reposant sur des points et des quotas. Le Canada est le premier pays à avoir instauré un tel système en 1967, afin de favoriser l’immigration des travailleurs qualifiés. Les qualifications, la maitrise de l’anglais et l’expérience professionnelle sont des éléments qui viennent abonder un total de points qui permettra aux candidats de prétendre à l’obtention d’un visa canadien. Chaque année, un nombre limité de visas est attribué aux travailleurs qualifiés sans offre d’emplois  et à certaines professions prédéfinies. <br /><br />Un système comparable a été récemment mis en place au Royaume-Uni afin de réguler l’immigration hors espace économique européen. Ce système repose sur une division des immigrés en cinq catégories : (1) les immigrés à forte valeur (immigré hautement qualifié, individu ayant un patrimoine important, entrepreneur diplômé), (2) les travailleurs qualifiés (pour des emplois ne pouvant être occupés par des travailleurs britanniques ou européens, du personnel muté au sein d’une même entreprise, des sportifs), (3) les travailleurs peu qualifiés sollicités pour répondre de façon temporaire aux besoins en main d’œuvre du pays, (4) les étudiant âgés de 16 ans et plus venant étudier au Royaume Uni, (5) les migrants "temporaires".<br /><br />Pour chaque catégorie, un plafond maximal annuel est défini. Jusqu’à présent ce système ne s’appliquait pas aux Européens, en vertu du principe de libre circulation des personnes au sein de l’UE. Le Brexit pourrait remettre en cause cette politique.<br /><br />Enfin, des pays comme l’Australie et le Danemark distinguent leurs programmes selon qu’ils s’adressent aux migrants économiques ou aux réfugiés politiques. </p> <h2 id="etape3">Comment les mettre en oeuvre ?</h2> <p><strong>Contrairement à l’immigration familiale et à l’asile, l’État dispose d’une assez grande marge de manœuvre en ce qui concerne l’immigration de travail.</strong><br /><br />Au regard du principe d’égalité, constitutionnel et conventionnel, les contingents de travailleurs par pays d’origine sont justifiés par l’intérêt commun du pays d’accueil et du pays d’origine. Ces contingents sont établis au regard de la situation de l’emploi sur le territoire français – notamment au regard de la liste des métiers en tension – et peuvent difficilement être définis en dehors de conventions bilatérales ou multilatérales. Cela relève donc du levier diplomatique.<br /><br />Toutefois, l’instauration de quotas apparaît possible juridiquement, puisqu’elle ne s’oppose pas à un principe constitutionnel. Le droit de l’Union européenne ne s’y oppose pas non plus : l’article 79 (paragraphe 5) du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne permet ainsi aux États membres de fixer des contingents nationaux de pays tiers afin de réguler quantitativement l’immigration de travail.<br /><br />La principale difficulté juridique qui s’opposerait à la fixation de quotas par nationalité consisterait en l’établissement d’un plafonnement de caractère impératif, qui pourrait relever d’une discrimination selon la nationalité (article 14 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales).<br /><br /><strong>Le regroupement familial </strong>est un droit qui découle du droit à mener une vie familiale normale ainsi que de la liberté de mariage. Ces droits sont protégés par la Constitution et par les engagements européens et internationaux de la France. Ainsi, le droit à une vie familiale normale et la liberté de mariage ne peuvent être niés parce qu’un contingent serait atteint en cours d’année. En raison des principes juridiques qui régissent l’immigration familiale, les possibilités de réforme apparaissent donc très faibles.<br /><br /><strong>Les quotas en matière de droit d’asile </strong>seraient contraires à la fois à la Constitution (décision n° 93-325 DC du 13 août 1993 du Conseil constitutionnel), au droit international (convention de Genève) et au droit communautaire (en vertu tant du renvoi opéré par les traités communautaires à la convention de Genève que des directives communautaires relatives à l’asile et à la protection subsidiaire). <br /></p> </article></div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-image-de-fond-e--page.html.twig * field--node--field-image-de-fond-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-image-de-fond-e.html.twig * field--image.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image_formatter' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <img src="http://imv3.labo83.com/ressources/images/Primaires-2016-2017/immigration.jpg" width="1920" height="238" alt="" typeof="foaf:Image" /> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-couleur-titre--page.html.twig * field--node--field-couleur-titre.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-couleur-titre.html.twig * field--list-integer.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> Bleu </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 10:13:41 +0000 adminLabo83 5622 at http://www.institutmontaigne.org Service militaire http://www.institutmontaigne.org/primaire-de-la-droite-et-du-centre/service-militaire <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--page.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--page.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Service militaire</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--page.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--page.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/1" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">adminLabo83</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--page.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--page.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T10:12:00+00:00">lun 16/10/2017 - 12:12</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--body--page.html.twig * field--node--body.html.twig * field--node--page.html.twig * field--body.html.twig * field--text-with-summary.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div property="schema:text"><div class="l-blog-outils"><a class="lien-suite" href="/primaire-de-la-droite-et-du-centre">Primaire de la droite et du centre</a></div> <div class="sommaire article"> <ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape2">Les propositions des candidats</a></li> <li><a href="#etape1">Principaux enjeux</a></li> <li><a href="#etape4">Historique des propositions</a></li> <li><a href="#etape5">La proposition à l'étranger</a></li> <li><a href="#etape3">Mise en oeuvre</a></li> </ul></div> <article id="detail_primaires"><div id="etape2" class="m-contenu-accroche titre">Le chiffrage ne permet pas à lui seul de comparer les propositions des candidats. Elles doivent également s'apprécier au regard de leur mise en oeuvre, de leur historique et d'une comparaison internationale.</div> <p></p> <div id="table"> <div class="row header"> <span class="cell">Candidat</span> <span class="cell">Proposition</span> <span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span> <span class="cell">Détail</span> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="cope"></div> <br />Jean-François<br />Copé </span> <span class="cell proposition"> Rétablir un service national obligatoire de 6 mois.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">2,4 Md€ d’investissement / + 4,7 Md€ par an</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/service-militaire-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=6"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="fillon"></div> <br />François<br />Fillon </span> <span class="cell proposition"> Contre le rétablissement du service militaire  </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/service-militaire-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=2"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="jupe"></div> <br />Alain<br />Juppé </span> <span class="cell proposition"> Contre le rétablissement du service militaire </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/service-militaire-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=2"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="nkm"></div> Nathalie<br />Kosciusko-Morizet </span> <span class="cell proposition"> Contre le rétablissement du service militaire  </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable"> </span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/service-militaire-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=2"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="lemaire"></div> <br />Bruno<br />Le Maire </span> <span class="cell proposition"> Créer un service militaire pour l’emploi </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">335 M€ d'investissement / +560 M€ par an</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/service-militaire-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=8"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="poisson"></div> <br />Jean-Frédéric<br />Poisson </span> <span class="cell proposition"> Rétablir le service national. </span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">9,7 Md€ d'investissement / + 8Md € par an</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/service-militaire-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=10"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="sarkozy"></div> <br />Nicolas<br />Sarkozy </span> <span class="cell proposition"> Service militaire obligatoire pour les décrocheurs de 18 à 25 ans.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> <span class="non_chiffrable">1,6 Md€ d'investissement</span> </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/service-militaire-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=12"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> </div> <p> <br /></p><h3 style="text-align: right;">*+XX Md€ correspond à une dépense supplémentaire ou une diminution des recettes<br />-XX Md€ correspond à des économies ou des recettes supplémentaires</h3> <p></p> <h2 id="etape1">Quels enjeux pour ces propositions ?</h2> <p>Seuls quatre candidats à la primaire de la droite et du centre se sont positionnés pour un rétablissement – du moins partiel ou modifié – du service national. Les autres candidats ont affirmé leur opposition au rétablissement de la conscription, dont la suspension a été actée en 1997.<br /> <br />Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson proposent de revenir sur la suspension de la conscription actée en 1997 et souhaitent respectivement rétablir un service national obligatoire de six mois et de dix mois pour tous les jeunes Français.<br /> <br />Ces propositions visent à rétablir le service national pour l’ensemble des jeunes. Ce service national pourrait se substituer aux dispositifs déjà existants, le service militaire adapté en outre-mer (SMA) et l’établissement public d’insertion de la défense (EPIDE) en métropole ainsi que le service militaire volontaire (SMV) mis en place en 2015 et encore en cours d’expérimentation. Cette proposition est également susceptible de constituer une remise en cause du modèle de l’armée de métier.<br /> <br />La proposition de Nicolas Sarkozy vise à renforcer l’insertion des jeunes dans l’emploi, en particulier pour les jeunes décrocheurs, à travers la mobilisation de l’encadrement militaire. De ce fait, la proposition vise à étendre le service militaire adapté en outre-mer (SMA) et l’établissement public d’insertion de la défense (EPIDE) en métropole ainsi que le service militaire volontaire (SMV). Nicolas Sarkozy propose de cibler l'ensemble des décrocheurs ou des jeunes de 18 à 25 ans qui ne sont ni en emploi ni en formation, c'est-à-dire l'ensemble du stock de ce public, que l'on peut estimer entre 1 et 1,2 million. Dans ces <a href="http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/je-n-accepte-pas-qu-on-dise-que-je-suis-tres-droitier-12-11-2016-6318726.php">déclarations récentes</a>, il indique que ce dispositif ne concernerait qu’une partie du flux de nouveaux décrocheurs chaque année – entre 50 et 70 000 –, ce qui ne serait cohérent avec son annonce qu’une fois que l'ensemble des décrocheurs actuels auraient été admis dans le dispositif et que gérer le flux de nouveaux décrocheurs suffirait à mettre en œuvre la mesure.<br /> <br />Bruno Le Maire ne propose pas de rétablir la conscription avec le service militaire obligatoire mais de fusionner et d’amplifier les dispositifs existants en créant un « service militaire pour l’emploi » dont l’objectif est moins de créer un sentiment d’appartenance nationale que de faciliter l’insertion sociale et professionnelle des jeunes en difficulté. <br /></p> <h2 id="etape4">Déjà appliquées ? proposées ?</h2> <p></p><p>Il existe, depuis la suspension de la conscription en 1997, un "service national universel" qui comprend une obligation, pour tous les citoyens, de recensement, de participation à la journée d’appel à la défense (JAPD) et d’appel sous les drapeaux en cas de nécessité d’assurer la défense de la Nation. Au-delà du volontariat, qui vise à apporter un concours personnel et temporaire à la communauté nationale dans le cadre d’une mission d’intérêt général, il existe plusieurs dispositifs pouvant être rapprochés de la proposition du candidat :</p><ul><li>le service militaire adapté en Outre-mer (SMA), créé en 1961, dont l’objectif est de favoriser l’insertion socio-professionnelle des jeunes ultramarins ;</li><li>l’établissement public d’insertion de la défense (EPIDE), anciennement "défense 2<sup>e</sup><span style="font-size: 13.008px;"> chance", mis en place en 2005, qui consiste à encadrer des jeunes en grande difficulté en vue de leur insertion sociale et professionnelle ;</span></li><li>le service militaire volontaire (SMV), lancé en 2015, vise les mêmes objectifs que le SMA pour les jeunes métropolitains.</li></ul> <p>La proposition de Bruno Le Maire est déjà appliquée en France, mais sous un format bien plus réduit (9 500 jeunes) dans le cadre du SMA, de l’EPIDE ou du SMV.<br /> <br />Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy visent divers effets par le rétablissement du service militaire obligatoire :</p><ul><li>la transmission de l’appartenance à une communauté nationale de valeurs ;</li><li>une meilleure insertion sociale et professionnelle des jeunes en difficulté</li><li>la possibilité d’acquérir une expérience sociale et professionnelle favorisant l’autonomie.</li></ul><p> <br />Dans son rapport sur l’accès des jeunes à l’emploi paru en octobre 2016, la Cour des comptes dresse un bilan plutôt positif des dispositifs SMA et EPIDE, notamment au regard du critère de l’insertion des jeunes. Cependant, le changement de l’échelle des dispositifs pourrait conduire à nuancer ce constat.<br /> <br />Depuis l’annonce de la fin de la conscription et la suspension du service national en 1997, de nombreuses propositions ont été formulées pour recréer, sous une forme nouvelle et selon des objectifs différents (aucun objectif militaire opérationnel), un dispositif d’encadrement militaire des jeunes à des fins de citoyenneté et d’insertion. La vertu intégratrice de l’appel sous les drapeaux demeure regrettée, occultant par la même les limites fortes du service militaire lorsqu’il a été suspendu. Dans le même temps, la journée d’appel et de préparation à la défense, demeure critiquée. Lors de la campagne présidentielle de 2007, Ségolène Royal avait proposé un "encadrement à dimension militaire" pour lutter contre la délinquance juvénile qui avait suscité la polémique.<br /><br />Parmi les propositions qui ont abouti, l’EPIDE et le SMV incarnent bien la modification de l’objectif de ces propositions : il ne s’agit pas d’un objectif opérationnel bénéficiant au ministère de la défense et à la sécurité du territoire, mais plutôt d’un objectif de politique sociale, d’intégration, d’insertion et d’emploi.</p><p></p> <h2 id="etape5">Déjà testées à l'étranger ?</h2> <p>La réintroduction du service national irait à rebours de la tendance observée à l’étranger, qui est de privilégier une armée de métier et de ne pas divertir les forces armées avec des missions non opérationnelles. En Europe, un service militaire obligatoire existe encore en Suisse, en Autriche, en Norvège ou en Finlande.<br /></p> <h2 id="etape3">Comment les mettre en oeuvre ?</h2> <p></p><p>Le rétablissement de la conscription que proposent Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson nécessiterait de revenir sur la loi du 28 octobre 1997 portant réforme du service national et de modifier les dispositions législatives et réglementaires du code de la défense nationale. Une telle réforme nécessiterait également d’abonder les crédits du ministère de la Défense et de revoir la loi de programmation militaire 2014-2019 qui prévoit la trajectoire financière de moyen terme des armées. Théoriquement, l’intégralité d’une classe d’âge est concernée par cette mesure. Les candidats ne précisent pas à partir de quelle année cette proposition pourrait s’appliquer.<br /> <br />La proposition de Nicolas Sarkozy se distingue de celles de Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson car il se prononce pour la création d’un service militaire obligatoire pour les seuls décrocheurs ; cela ne nécessiterait vraisemblablement pas de revenir sur la loi du 28 octobre 1997 portant réforme du service national dans la mesure où elle ne concerne qu’une partie de la population. Les textes instituant les dispositifs actuels devraient être modifiés ou abrogés, la proposition nécessitant de nouvelles dispositions législatives. Nicolas Sarkozy propose de financer cette réforme par la réallocation de fonds pris sur le budget du ministère de l’Éducation nationale.<br /> <br />Le ministère de l'Éducation nationale évalue à 98 000 le nombre de décrocheurs scolaires <a href="http://www.education.gouv.fr/cid108972/tous-mobilises-pour-vaincre-le-decrochage-scolaire-seminaire-decrochage-territoire-et-actions-publiques.html">en 2016</a>, contre 136 000 en 2011. Selon le Code de l'éducation, les décrocheurs sont les élèves qui quittent le système scolaire sans obtenir de diplôme. Nicolas Sarkozy <a href="http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/je-n-accepte-pas-qu-on-dise-que-je-suis-tres-droitier-12-11-2016-6318726.php">évoque</a> lui un effectif de 150 000 décrocheurs. Il propose que 50 000 à 70 000 d'entre eux effectuent leur service militaire, "<em>parce qu'à l'idée de passer par la case militaire, beaucoup vont trouver un apprentissage, une formation ou un emploi !"</em>.</p><p>C'est le flux de nouveaux décrocheurs chaque année, qui peut être retenu :</p><ul><li><em style="font-size: 13.008px;">si la mesure ne porte que sur ces nouveaux décrocheurs, ce qui n'est pas cohérent avec les annonces du candidat ;</em></li><li><em style="font-size: 13.008px;">une fois que le stock de décrocheurs actuel aura transité par le service militaire – on estime la période nécessaire à la durée du mandat, 5 ans, en l'absence de précision du candidat ; une fois cette période passée, traiter le flux de nouveaux décrocheurs sera suffisant pour mettre en œuvre ces annonces.</em></li></ul><p>Ces chiffres ne portent que sur une seule classe d'âge (au total, entre 750 000 et 800 000 individus par classe d'âge en France). Or, <a href="http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/je-n-accepte-pas-qu-on-dise-que-je-suis-tres-droitier-12-11-2016-6318726.php">Nicolas Sarkozy</a> souhaite également "<em>que tout jeune entre 18 et 25 ans ait soit une formation, soit un emploi. Si ce n'est pas le cas, il fera son service militaire"</em>.<br /> <br />Si on applique à huit générations l'objectif visé par Nicolas Sarkozy, entre 400 000 et 560 000 jeunes seraient concernés par le dispositif, en stock. En l'absence d'effet incitatif sur la reprise d'une formation ou d'un emploi, plus d'un million de jeunes seraient concernés (les effectifs de décrocheurs s'établissaient entre 130 000 et 150 000 jeunes par an ces dernières années).<br /> <br />La définition du public cible donnée par Nicolas Sarkozy correspond à une autre donnée statistique, celle des NEET (de l'anglais "<em>not in employment, education or training", en français "</em>sans emploi, ne suivant ni études ni formation"), qui concerne les 15-29 ans. 1,9 million de jeunes répondent à cette définition en France.<br /> <br />Selon l'Insee, au 1<sup>er</sup> janvier 2016, les 20-24 ans représentent 5,7 % population total<font size="1">e</font>, estimée à 64,5 millions au total. Selon l'OCDE, en France en 2015, 20,9 % des 20-24 ans sont des NEET. En ramenant ce pourcentage aux données de l'Insee, on estime à 768 000 le nombre de NEET de 20 à 24 ans. Ces regroupements Insee et OCDE excluent les jeunes âgés de 18 ans, de 19 ans et de 25 ans, eux aussi visés par la mesure de Nicolas Sarkozy. En ajoutant 3 générations aux 5 qu'elles incluent, et en estimant que les ratios sont à peu près équivalents, on obtient un effectif de 1,228 million de NEET de 18 à 25 ans.<br /> <br />Selon Nicolas Sarkozy, la seule annonce de cette mesure inciterait plus de la moitié de ces jeunes à trouver une formation ou un emploi (cf. ci-dessus). Le service militaire ne concernerait alors plus que 614 000 jeunes.<br /> <br />La proposition de Bruno Le Maire nécessiterait de revenir sur les textes ayant institué le SMA et l’EPIDE. Le projet présidentiel de Bruno Le Maire prévoit de fusionner le dispositif de SMV, dont l’évaluation est en cours, avec le SMA dans le nouveau dispositif. 25 000 jeunes seraient concernés selon le candidat.</p><br /><p></p> </article></div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-image-de-fond-e--page.html.twig * field--node--field-image-de-fond-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-image-de-fond-e.html.twig * field--image.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image_formatter' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <img src="http://imv3.labo83.com/ressources/images/Primaires-2016-2017/service.jpg" width="1920" height="238" alt="" typeof="foaf:Image" /> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-couleur-titre--page.html.twig * field--node--field-couleur-titre.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-couleur-titre.html.twig * field--list-integer.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> Blanc </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 10:12:00 +0000 adminLabo83 5621 at http://www.institutmontaigne.org Etablissements pénitentiaires http://www.institutmontaigne.org/primaire-de-la-droite-et-du-centre/etablissements-penitentiaires <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--title--page.html.twig x field--node--title.html.twig * field--node--page.html.twig * field--title.html.twig * field--string.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <span property="schema:name">Etablissements pénitentiaires</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--title.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--uid--page.html.twig x field--node--uid.html.twig * field--node--page.html.twig * field--uid.html.twig * field--entity-reference.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <span rel="schema:author"> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'username' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> <span lang="" about="/user/1" typeof="schema:Person" property="schema:name" datatype="">adminLabo83</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/user/username.html.twig' --> </span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--uid.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--created--page.html.twig x field--node--created.html.twig * field--node--page.html.twig * field--created.html.twig * field--created.html.twig * field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <span property="schema:dateCreated" content="2017-10-16T10:10:28+00:00">lun 16/10/2017 - 12:10</span> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/field--node--created.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--body--page.html.twig * field--node--body.html.twig * field--node--page.html.twig * field--body.html.twig * field--text-with-summary.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div property="schema:text"><div class="l-blog-outils"><a class="lien-suite" href="/primaire-de-la-droite-et-du-centre">Primaire de la droite et du centre</a></div> <div class="sommaire article"> <ul class="menu expanded" data-magellan=""><li><a href="#etape2">Les propositions des candidats</a></li> <li><a href="#etape1">Principaux enjeux</a></li> <li><a href="#etape4">Historique des propositions</a></li> <li><a href="#etape5">La proposition à l'étranger</a></li> <li><a href="#etape3">Mise en oeuvre</a></li> </ul></div> <article id="detail_primaires"><div id="etape2" class="m-contenu-accroche titre">Le chiffrage ne permet pas à lui seul de comparer les propositions des candidats. Elles doivent également s'apprécier au regard de leur mise en oeuvre, de leur historique et d'une comparaison internationale.</div> <p></p> <div id="table"> <div class="row header"> <span class="cell">Candidat</span> <span class="cell">Proposition</span> <span class="cell">Chiffrage <sup>*</sup></span> <span class="cell">Détail</span> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="cope"></div> <br />Jean-François<br />Copé </span> <span class="cell proposition"> Construire 20 000 places de prisons supplémentaires.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> + 4,9 Md€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/etablissements-penitentiaires-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=4"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="fillon"></div> <br />François<br />Fillon </span> <span class="cell proposition"> Construire 16 000 places de prisons supplémentaires.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> + 4 Md€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/etablissements-penitentiaires-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=6"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="jupe"></div> <br />Alain<br />Juppé </span> <span class="cell proposition"> Construire 10 000 places de prisons supplémentaires.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> + 2,5 Md€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/etablissements-penitentiaires-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=8"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="nkm"></div> Nathalie<br />Kosciusko-Morizet </span> <span class="cell proposition"> Construire 20 000 places de prisons supplémentaires.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> + 4,9 Md€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/etablissements-penitentiaires-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=10"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="lemaire"></div> <br />Bruno<br />Le Maire </span> <span class="cell proposition"> Construire 10 000 places de prisons supplémentaires.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> + 2,5 Md€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/etablissements-penitentiaires-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=12"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="poisson"></div> <br />Jean-Frédéric<br />Poisson </span> <span class="cell proposition"> Construire 30 000 places de prisons supplémentaires.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> + 7,7 Md€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/etablissements-penitentiaires-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=15"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> <div class="row"> <span class="cell candidat"> <div class="sarkozy"></div> <br />Nicolas<br />Sarkozy </span> <span class="cell proposition"> Construire 20 000 places de prisons supplémentaires.<br /></span> <span class="cell chiffrage"> + 4,9 Md€ </span> <a class="cell detail" target="_blank" href="/ressources/pdfs/Primaires-2016-2017/etablissements-penitentiaires-chiffrage-et-faisabilite.pdf#page=17"> Chiffrage<br />et faisabilité </a> </div> </div> <p> <br /></p><h3 style="text-align: right;">*+XX Md€ correspond à une dépense supplémentaire ou une diminution des recettes<br />-XX Md€ correspond à des économies ou des recettes supplémentaires</h3> <p></p> <h2 id="etape1">Quels enjeux pour ces propositions ?</h2> <p>Les propositions des candidats à la primaire de la droite et du centre visent à créer entre 10 000 et 30 000 nouvelles places de prison d’ici 2022, portant donc le nombre de places existantes de 58 587 (nombre de places au 1<sup>er</sup> septembre 2016) à entre 68 587 et environ 90 000 à la fin du quinquennat. Ces propositions semblent donc tendre à rapprocher le nombre de places avec le nombre des détenus (68 253 détenus au 1<sup>er</sup> septembre 2016) ou à promouvoir l’encellulement individuel.<br /><br />La mise en œuvre de ces propositions aura une incidence sur le budget d’investissement mais également sur le budget de fonctionnement de l’administration pénitentiaire, soit sous la forme de charges de fonctionnement directes, soit sous la forme de loyers à un partenaire privé si une gestion déléguée est retenue pour leur réalisation.<br /></p> <h2 id="etape4">Déjà appliquées ? proposées ?</h2> <p></p><p><strong>La proposition a-t-elle déjà été appliquée en France ? Quand ?</strong><br /><br />Trois programmes d’extension des capacités pénitentiaires sont en cours ou ont été annoncés :</p><ul><li>le programme immobilier "13 200", qui a permis la création de 6 436 places entre 2009 et 2011, dont seule une partie correspond à des créations nettes. Ce programme a représenté 1,4 Md€ d’investissement. Ces places ayant été créées en ayant recours à des contrats d’AOT-LOA ou des contrats de partenariat public-privé, le coût total des places créées représente en réalité un coût total de 4 Md€ ;</li><li>le "Nouveau programme immobilier" lancé en 2012, a d’ores et déjà permis la création de 1 604 places pour un coût d’investissement de l’ordre de 700 M€. Une partie de ces dépenses ne concerne pas des créations nettes de places, par exemple dans le cadre de la rénovation de la prison de la Santé à Paris (260 M€) ;</li><li>l’annonce par le Premier ministre, le 6 octobre 2016, d’un nouveau programme immobilier pénitentiaire avec la création de 33 nouveaux établissements pénitentiaires représentant de l’ordre de 16 000 cellules dans des nouveaux établissements, mais en partie pour remplacer des établissements vétustes (il ne s’agirait donc pas de 16 000 nouvelles places nettes).</li></ul><p><br /><strong>Pour quels effets ?</strong><br /><br />Les constructions de places ont surtout servi à résorber la vétusté des établissements pénitentiaires, la création nette de places de prison ayant été limitée. <br /><br /><strong>La proposition a-t-elle déjà été avancée en France ? Quand ?</strong><br /><br />Lors de l’élection présidentielle de 2012, plusieurs candidats s’étaient prononcés pour l’augmentation de l’offre carcérale à 70 000 ou à 80 000 places en 2017.</p><p></p> <h2 id="etape5">Déjà testées à l'étranger ?</h2> <p>Si de nombreux pays européens misent sur la réduction du nombre de détenus incarcérés pour résoudre le problème de la surpopulation carcérale (réformes pénales, accent porté sur la prévention ou la réinsertion à la sortie de prison, etc.), des pays comme l’Australie ou la Nouvelle Zélande se sont récemment engagés dans des plans massifs de création de places de prisons. <br /><br />Ainsi, en 2016, l’Australie a déployé un plan de 3,8 milliards de dollars pour créer 7 000 places de prisons en 4 ans. En Nouvelle-Zélande, en 2016, le gouvernement a adopté un plan de création de 1 800 places de prisons supplémentaires dont le coût est estimé à 1 milliard de dollars.<br /><br />Le lancement récent de ces deux plans ne nous permet pas d’apprécier la fiabilité des chiffrages avancés par les gouvernements australien et néo-zélandais. <br /></p> <h2 id="etape3">Comment les mettre en oeuvre ?</h2> <p><strong>Quel processus pour que la proposition soit appliquée ? </strong><br /><br />La mise en œuvre de la proposition impliquerait une augmentation des crédits attribués au ministère de la justice dans le cadre d’une loi de finances ainsi que la mise en place d’un nouveau plan immobilier pénitentiaire. Un tel programme impliquerait de faire un choix entre la construction en gestion déléguée (AOT-LOA ou contrat de partenariat public-privé) ou en maîtrise d’ouvrage publique (par l’Agence pour l’immobilier de la justice – APIJ).<br /></p> </article></div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'links__node' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * links--node.html.twig x links.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/navigation/links.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-image-de-fond-e--page.html.twig * field--node--field-image-de-fond-e.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-image-de-fond-e.html.twig * field--image.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image_formatter' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'image' --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <img src="http://imv3.labo83.com/ressources/images/Primaires-2016-2017/etablissement-penitentiaires.jpg" width="1920" height="238" alt="" typeof="foaf:Image" /> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image.html.twig' --> <!-- END OUTPUT from 'core/themes/stable/templates/field/image-formatter.html.twig' --> </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <!-- THEME DEBUG --> <!-- THEME HOOK: 'field' --> <!-- FILE NAME SUGGESTIONS: * field--node--field-couleur-titre--page.html.twig * field--node--field-couleur-titre.html.twig * field--node--page.html.twig * field--field-couleur-titre.html.twig * field--list-integer.html.twig x field.html.twig --> <!-- BEGIN OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> <div> Blanc </div> <!-- END OUTPUT from 'themes/imv3/templates/includes/field.html.twig' --> Mon, 16 Oct 2017 10:10:28 +0000 adminLabo83 5620 at http://www.institutmontaigne.org