L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Novembre 2011 | Etude

Un CDI pour tous

Pour sortir de la dualité sur le marché du travail, l’Institut Montaigne propose de supprimer le CDD et d’instaurer un « CDI pour tous ».

Auteur Céline Gleize

Téléchargement Etude | Résumé | Propositions | Bon de commande


Pourquoi proposer un CDI pour tous ? Interview de Céline Gleize, avocat associé du cabinet VINCI.

Près de 80 % des embauches sont faites en CDD. Dans l’étude "Un CDI pour tous", l’Institut Montaigne propose de supprimer le contrat à durée déterminée et d’instaurer un contrat à durée indéterminée pour tous, en définissant très précisément les modalités juridiques d’une telle décision.

Consulter le dossier Favoriser l'emploi des jeunes

Pour aller plus loin

Un CDI pour tous : le point de vue de Michel de Virville

Un CDI pour tous : le point de vue de Michel de Virville

Etude

Résumé

Propositions

Contributeurs

Pour aller plus loin

Médiathèque

  • Un CDI pour tous : le point de vue de Michel de Virville
  • Débat vidéo : emploi, un CDI pour tous ?
  • Aménager le CDI pour pouvoir supprimer le CDD

Sur le blog

07 Décembre 2011

Les jeunes et les peu diplômés, premières victimes des contrats courts

La part des "formes particulières de l’emploi" (CDD et contrats saisonniers, intérim, stages et contrats aidés, apprentissage) était en 2009 de 50 % parmi les 15-24 ans contre 13 % des actifs sur l’ensemble de la population). Hors contrats en alternance, le nombre de jeunes âgés entre 15 et 29 ans employés en CDD et emplois aidés dans le secteur privé ou dans des entreprises publiques s’élève à 25 % et à 5 % pour les contrats en intérim contre respectivement 10 % et 2 % pour l’ensemble des actifs.

Institut Montaigne

Base documentaire

Comparaison du droit du travail et du CDI en France, en Italie, en Pologne, en Espagne, en Allemagne, au Danemark

La crise financière et économique a poussé de nombreux gouvernements européens, à commencer par la France avec l’introduction de la rupture conventionnelle du contrat de travail, à revoir leur droit du travail au regard du besoin d’une flexibilité accrue pour relancer les embauches. Ces tableaux permettent d’appréhender le taux d’emploi en CDI et les principaux éléments constitutifs du droit du travail au sein de quelques pays de l’OCDE.

Télécharger "Comparaison du droit du travail et du CDI en France, en Italie, en Pologne, en Espagne, en Allemagne, au Danemark" [.pdf / 157.62 Ko]

0 commentaire(s)

Pour rédiger un commentaire, merci de vous connecter en cliquant .

 

Inscription Adhérer