L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Jean-Pierre Basilien, rapporteur du rapport Reconstruire le dialogue social.

Notre système de relations professionnelles semble inadapté aux réalités économiques et sociales actuelles. Face à ce constat, l’Institut Montaigne et Entreprise & Personnel ont croisé leurs expertises afin de formuler des propositions pour assurer une plus grande légitimité aux partenaires sociaux et leur offrir une véritable autonomie.

Pour aller plus loin

Représentativité syndicale : les effets de la réforme de 2008

Représentativité syndicale : les effets de la réforme de 2008

Rapport

Résumé

Marque page

Contributeurs

  • Gérard Adam, Professeur émérite au Cnam
  • Jean-Pierre Basilien , Directeur de projets, Entreprise & Personnel. Rapporteur du groupe de travail
  • Jean Agulhon , DRH France, Directeur des relations sociales et conditions de travail, groupe Renault
  • Dominique Andolfatto , Maître de conférences en science politique, Nancy-Université
  • Emmanuelle Barbara , Avocate spécialisée en droit social, Managing Partner, Cabinet August&Debouzy
  • Pierre Cahuc , Professeur d’économie à Polytechnique et chercheur au Centre de recherche en économie et statistique
  • Cécile Cloarec , Directrice des ressources humaines, a été DRH du groupe Carrefour de 2007 à 2010
  • Philippe Dorge , Directeur des relations sociales et du travail, groupe PSA Peugeot Citroën
  • Laurent Gamet , Avocat associé, Flichy Grangé Avocats, Maître de conférences à l’Université Paris Nord et à Sciences Po
  • Pierre Groisy , Directeur des ressources humaines France, Thales
  • Jean-Claude Javillier , Professeur émérite à l’Université de Paris-II, Avocat au Barreau de Paris
  • Philippe Moncourrier , Vice Président, Observatoire Social International
  • Marie-Christine Théron , Directeur général ressources humaines, SFR

Pour aller plus loin

Médiathèque

  • Représentativité syndicale : les effets de la réforme de 2008

Sur le blog

13 Juin 2012

Renforcer la responsabilité des acteurs du dialogue social

L'absence de consensus sur le rôle respectif des partenaires sociaux et de l'Etat pour la production de normes relatives à la vie du travail constitue une spécificité française. La place subalterne de la négociation collective plonge ses racines dans l'histoire : jacobinisme fort, méfiance vis-à-vis des corps intermédiaires, culture contestataire des syndicats. En France, on oppose démocratie sociale et démocratie politique, alors que les deux devraient se renforcer mutuellement.

Angèle Malâtre-Lansac
06 Mars 2012

Paritarisme : un accord refondateur ?

L'accord national interprofessionnel sur la modernisation du paritarisme de gestion, conclu le 17 février 2012, traduit la volonté des partenaires sociaux de renforcer l’encadrement et la transparence du paritarisme. Mais la véritable refondation du paritarisme ne pourra se faire sans répondre aux trois questions qui sont au cœur du modèle social français : la capacité des acteurs à reconnaître la nécessité de la cogestion ; à ouvrir la question des missions d’intérêt général et enfin à proposer des initiatives convaincantes en sortant des logiques de compromis.

Institut Montaigne

0 commentaire(s)

Pour rédiger un commentaire, merci de vous connecter en cliquant .