L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.

Septembre 2006 | Note

Ecoles primaires en ZEP: faire plus et différemment

Pour les écoles primaires en ZEP, il faut à la fois faire plus, en leur octroyant des dotations financières réévaluées, et leur permettre de faire différemment, en créant des établissements publics d'enseignement primaire qui leur conféreraient davantage d’autonomie.

Auteur Daniel Laurent

Téléchargement Note


Il faut faire plus pour les écoles primaires en ZEP… Cette affirmation risque d'en surprendre plus d'un, tant sont nombreux ceux qui pensent que l'on fait déjà assez. Et pourtant, la réalité est très éloignée de cette vision. Les écoles les mieux dotées financièrement ne sont en effet pas là où l'on croit : celles situées en centre-ville disposent de moyens nettement supérieurs à celles implantées en zones défavorisées.

Mais donner plus de moyens à ces établissements en zones difficiles n'est pas suffisant. Il faut aussi leur permettre de faire différemment. Autrement dit, donner la possibilité à ces écoles et à leurs enseignants de s'adapter au mieux aux réalités locales en bénéficiant d'une certaine autonomie. C'est ce que propose l'Institut Montaigne, à travers la création d'établissements publics d'enseignement primaire. Avec un objectif clair : que tous les jeunes Français maîtrisent les acquis de base avant d'entrer au collège.

Consulter le dossier Vaincre l'échec scolaire

Pour aller plus loin

Eugène-Henri Moré : des professeurs expérimentés en ZEP

Eugène-Henri Moré : des professeurs expérimentés en ZEP

Note

Contributeurs

  • Daniel Laurent , Conseiller spécial de l'Institut Montaigne
Publications sur le même thème
Publications connexes