L’Institut Montaigne est un think tank indépendant. Sa vocation est d’élaborer des propositions concrètes dans les domaines de l’action publique, de la cohésion sociale, de la compétitivité et des finances publiques.



Dépense publique
le temps de l’action

15 propositions pour redonner sens et efficacité à la dépense publique



Que savez-vous
des finances publiques ?

1.

Depuis combien d’années la France présente-t-elle
un budget en déficit ?

41 ans

Définition : Le déficit est un solde annuel négatif entre des ressources et des dépenses, les ressources étant inférieures aux dépenses (déficit budgétaire ou déficit de toutes les administrations publiques par exemple).Source : Documentation Française
Bonne réponse
La France présente un budget en déficit depuis 41 ans.
Mauvaise réponse
La France présente un budget en déficit depuis 41 ans.
2.

À combien s’élevait la dette publique en 2014 ?

2 037 milliards d’€

Définition : La dette publique désigne la somme des dettes de l’État, des collectivités territoriales et des organismes de Sécurité sociale.
Bonne réponse
La dette publique en 2014 s'élève à 2 037 milliards d’€.
Mauvaise réponse
La dette publique en 2014 s'élève à 2 037 milliards d’€.
3.

Quelle a été la croissance de la France en 2014 ?

0,2 %

Définition : La croissance économique est l’évolution de la richesse produite sur le territoire français entre deux années ou entre deux trimestres. Cette richesse est appelée produit intérieur brut (PIB).
Bonne réponse
La croissance de la France en 2014 a été de 0,2 %.
Mauvaise réponse
La croissance de la France en 2014 a été de 0,2 %.
4.

Quel a été le montant des dépenses publiques rapporté au PIB en 2014 ?

57,5 %

Définition : Les dépenses publiques désignent l’ensemble des dépenses réalisées par les administrations publiques.
Bonne réponse En 2014, le monant des dépenses
publiques rapportés au PIB a été de 57,5 %.
Mauvaise réponse En 2014, le monant des dépenses
publiques rapportés au PIB a été de 57,5 %

Dépenses publiques :
un enjeu capital pour l’avenir de la France

A l’automne 2012, le Président de la République s’engageait à réaliser 60 milliards d’euros d’économies sur l’ensemble du quinquennat. L’Institut Montaigne, convaincu que le rétablissement des comptes publics et de notre compétitivité passe par une réduction de la dépense publique, proposait au même moment dans son rapport Redonner sens et efficacité à la dépense publique  une feuille de route pour réaliser 60 milliards d’économies. Trois ans plus tard, le niveau de la dépense publique et de l’endettement de la France n’a pas baissé. Il est aujourd’hui temps d’accélérer le rythme des réformes au service de l’efficacité de l’action publique.

 

À deux ans de la prochaine élection présidentielle, ce travail actualise les données et les constats portant sur l’état de nos finances publiques. Il apporte également un éclairage international inédit sur la situation de pays comparables. 


Où en sont nos finances publiques en 2015 ?

Trente ans de déficit public financé par l’endettement
Télécharger

Le budget de l’Etat est construit
sur des prévisions souvent surévaluées

La France ne parviendra pas à équilibrer ses comptes
sans réduire le poids de ses dépenses publiques

Pourquoi les dépenses publiques
sont-elles un enjeu crucial ?

La dépense publique a atteint en France le niveau record de 57,5% du PIB en 2014. Le poids de ces dépenses – tout comme celui de la dette, qui s’approche des 100 % du PIB – rend notre pays extrêmement vulnérable à une remontée des taux d’intérêts.

Une dette de 2 037 milliards d’euros : ça représente quoi ?
Télécharger

Il pose aussi la question de la crédibilité de la France à l’égard de ses partenaires européens, qui n’attendront pas indéfiniment que notre pays se plie aux exigences qu’il s’est lui-même fixé. Réduire ces dépenses est aussi la meilleure occasion de les analyser en profondeur, de les repenser et d’améliorer leur efficacité.

Dette publique de la France
 €
Déficit public depuis le 1ᵉʳ janvier
 €

Pour aller plus loin

• Décryptage des dépenses publiques
et de leur efficacité
• Comparaisons internationales
• Simulateur du déficit et de la dette
• Analyse des programmes électoraux
• Propositions concrètes.

En savoir plus

Comment redonner sens et efficacité
à la dépense publique ?

Pour réduire les déficits, la hausse des recettes – et donc de la fiscalité – a souvent été privilégiée par rapport à la réduction des dépenses ces dernières années : entre 2010 et 2014, l’Etat a prélevé 70 milliards d’euros supplémentaires, réduisant les capacités d’investissement et de consommation des agents économiques et grevant ainsi le potentiel de croissance de notre pays.

En 2013, le taux de prélèvements obligatoires était en France le deuxième plus élevé au sein de l’OCDE, représentant 45% du PIB, soit 8 points de plus que l’Allemagne et 11 points de plus que la moyenne des pays de l’OCDE. Cette situation n’est plus tenable : pour rétablir durablement la santé des comptes publics, il faut faire porter l’effort sur les dépenses et non plus sur les recettes.

Entre 2010
et 2014,
l’Etat a prélevé
70 milliards
d’euros
supplémentaires

Cet effort sera certes important, mais les plans d’ajustement bien plus amples menés ces dernières années par nos voisins européens (Royaume-Uni, Grèce, Islande, Espagne, Italie, Portugal) montrent que nous disposons de réelles marges de manœuvre sans remettre en cause les fondements de notre modèle.

En savoir plus

Les propositions
de l’Institut Montaigne

Le constat est aujourd’hui connu de tous et partagé : il est désormais temps d’agir. Le Président de la République et le gouvernement ont fixé au début de l’année 2014 un objectif de 50 milliards d’économies d’ici à 2017 .

Tout savoir sur
les dépenses publiques

Comment est élaboré le budget de l’Etat ?

Quels leviers peut-on actionner ? Comment réduire le déficit de la dette ? Explications en vidéo.


Notre serious game L’atelier des finances publiques

vous propose de prendre les manettes du budget de la France, d’en modifier les recettes
et les dépenses et de connaître en temps réel l’impact de vos choix sur le déficit et la dette.



Nos opérations de chiffrage des programmes électoraux,

conduites à l’occasion des élections présidentielle (lien), municipales (lien) et bientôt régionales,
elles ont vocation à éclairer les citoyens sur la situation des finances de l’Etat ou des collectivités locales
comme sur les programmes qui leur sont proposés.



 
Publications connexes

Inscription Adhérer