Paul Jacquet (CDEFI) : "Les écoles d’ingénieurs sont un bon outil pour rendre notre industrie plus compétitive"

Type de document : Web
Paru le : 18 Février 2011
Ecrit par : Propos recueillis par Sylvie Lecherbonnier

L'Étudiant/Educpros.fr Vendredi 18 Février 2011

Paul Jacquet (CDEFI) : "Les écoles d’ingénieurs sont un bon outil pour rendre notre industrie plus compétitive"

Rapports de l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) ou de l’Institut Montaigne, tribune du président de l’UPMC, Jean-Charles Pomerol, ou édito du directeur de Sciences po Paris, Richard Descoings… Les écoles d’ingénieurs font l’objet d’attaques de toute part depuis le début de l’année 2011. Le président de la CDEFI (Conférence des directeurs d’écoles françaises d’ingénieurs), Paul Jacquet, y répond. Frilosité face à l’entrepreneuriat, difficulté à faire naître l’innovation, manque d’aptitudes managériales, cursus trop cloisonnés… Le constat de l’Institut Montaigne est sévère.

Nous ne contestons pas que nous pouvons vraiment progresser, nous sommes très ouverts sur l’idée d’évoluer. (...) L’innovation ne se décrète pas, elle se pratique. Certaines écoles s’associent à des entreprises pour mettre les étudiants en situation réelle d’innovation, par exemple. Quant aux autres préconisations de l’Institut Montaigne, certaines sont déjà en œuvre ou en passe de l’être. Sur le doctorat en ingénierie, par exemple, la CDEFI a proposé la mise en place d’un label dans la droite ligne de ce que l’Institut Montaigne préconise. Quant aux compétences managériales de nos élèves ingénieurs, les rapprochements qui ont lieu avec les écoles de commerce font partie des pistes intéressantes à explorer. (...)

Lire l'intégralité de l'article

Publication connexe

Février 2011

Adapter la formation de nos ingénieurs à la mondialisation

Etude de Romain Bordier, Aloïs Kirchner et Jonathan Nussbaumer